Corée du Sud, Crime - Policier, Mystère, Thriller

HELPLESS (2011) ★★★★☆


Helpless (2011)

 

Un homme recherche sa fiancée ayant soudainement disparu sans laisser de traces, peu de temps avant leur mariage. Progressivement, avec l’aide d’un détective privé, il va découvrir que celle qu’il aimait n’est pas celle qu’elle prétendait être…

 

 

« Helpless » un thriller sur fond de mystère, sud-coréen, datant de 2012, écrit et dirigé par Byun Young-joo, à qui l’on doit également « Flying Boys » (2004). Le scénario est basé sur le bestseller « All She Was Worth » (1992) de l’écrivaine japonaise Miyabe Miyuki. Les acteurs principaux sont Kim Min-hee, qu’on a pu voir dans « The Handmaiden » (2016), Lee Sun-kyun, qu’on a pu voir dans « Jo Pil-ho: The Dawning Rage » (2019), Jo Sung-ha, qu’on a pu voir dans « The Suspect » (2013), Song Ha-yoon, qu’on a pu voir dans « Whistle Blower » (2014), et Choi Deok-moon, qu’on a pu voir dans « The Terror Live » (2013).

L’histoire proposée par « Helpless » nous emmène en 2009, quelques jours avant le mariage du vétérinaire Jang Mun-ho (Lee Sun-kyun) et sa fiancée Kang Seon-yeong (Kim Min-hee). Les deux s’arrêtent pour prendre un café sur une aire d’autoroute alors qu’ils se rendent chez les parents du futur marié, à Andong, au sud-est de Séoul. Cependant, lorsque Mun-ho revient vers la voiture, Seon-yeong a disparu et n’est pas joignable sur son téléphone portable. Après l’avoir cherché partout dans la station et ses environs, Mun-ho décide de signaler cette disparition à la police, qui ne juge pas cette éclipse très au sérieux. Lorsqu’il se rend dans l’appartement de sa fiancée, le vétérinaire le trouve en désordre, toutes les affaires de Seon-yeong ont disparu, ou presque. Mun-ho va alors persuader son cousin, Kim Jong-geun (Jo Sung-ha), un ancien inspecteur de police, de l’aider à retrouver sa bien-aimée. Cependant, plus ils avancent dans leurs investigations plus ils découvrent que Seon-yeong a usurpé l’identité d’une autre personne, également disparue depuis…

« Helpless » se présente donc comme un thriller où l’on navigue dans le mystère. Le mystère, c’est dans un premier temps, qu’est-il advenu de Seon-yeong, la jeune fiancée de Mun-ho. Mais très vite, ce mystère s’évanouit, et on comprend qu’il s’agit d’une disparition volontaire. Une sombre histoire de dette va venir obscurcir l’histoire, pour finalement déplacer le mystère sur l’identité réelle de la jeune femme. Mun-ho va être profondément déstabilisé, se rendant progressivement compte que celle qui croyait connaître est bien loin d’être celle qu’il imaginait, remettant en question son avenir, et troublant au passage sa relation avec son père, jetant le discrédit sur la famille. Mun-ho va être tiraillé entre le désir de découvrir jusqu’à quel point la femme qu’il envisageait d’épouser l’a trompé et sa profonde envie de revoir l’être aimé.

Les personnages ont tous un développement qu’il leur est propre. Jong-geun, le détective et cousin de Mun-ho, est un homme à la limite de la dérive, licencié de la police pour avoir touché des pots-de-vin, il peine à retrouver un emploi, au grand désespoir de son épouse. Mun-ho est un vétérinaire qui dirige sa propre clinique, il est sur un petit nuage lorsque cette histoire lui tombe dessus, remettant en cause toutes ses certitudes sur la vie de famille qu’il s’apprêtait à construire. Mais c’est Seon-yeong qui s’avère être le personnage le plus intéressant de l’histoire. Progressivement, on va découvrir sa véritable identité, et surtout, on va comprendre le cheminement qu’il l’a connu à cette usurpation d’identité. Pourchassée depuis son enfance par des usuriers violents, qui cherchaient à recouvrer les dettes de son défunt père. Kidnappée, prostituée de force, elle ne va trouver son salut que dans la fuite et le changement de vie, s’appropriant celle d’une autre.

D’une durée de 117 minutes, la mise en scène proposée par Byun Young-joo offre beaucoup de temps aux investigations, celles de Mun-ho d’un côté, et celles du détective Jong-geun de l’autre. Les révélations s’installent progressivement à travers des récits imagés des témoins et autres protagonistes de l’histoire, sous forme de petits flashbacks. C’est notamment à travers les flashbacks que l’on peut voir le personnage de Seon-yeong, étant absente du temps présent. Ce n’est bien entendu que dans la dernière partie du métrage qu’elle va apparaître pour un final dramatique. Bien qu’avoisinant les deux heures, le rythme, et surtout la réalisation permet de ne pas voir le temps filer, pleinement plongé dans le suspense du film.

En conclusion, « Helpless » est une très agréable surprise, un thriller efficace disposant d’une histoire originale et d’une mise en scène captivante. Le rythme est modéré et laisse la part belle aux différentes recherches et autres investigations. Le récit est fluide et la narration fait appel à de nombreux flashbacks explicatifs pour des faits rapportés par les différents personnages de l’histoire. La distribution offre de très bonnes prestations. La photographie proposée par Kim Dong-young est agréable, la bande originale signée par Kim Hong-jib est plutôt discrète, tandis que l’édition orchestrée par Park Gok-ji permet d’obtenir un film prenant de bout en bout. L’ensemble est plus que satisfaisant et pleinement divertissant. À voir…

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 271 728 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :