Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

ANOTHER PUBLIC ENEMY (2005) ★★★☆☆


Public Enemy 2 (2004)

Un procureur de l’état se lance dans une vendetta contre un homme d’affaires corrompu qui s’avère être un ancien camarade de classe.

 

 

« Gonggongui jeog 2 » (공공의 적 2), ou encore « Public Enemy 2 » ou « Another Public Enemy » pour la distribution internationale, est un thriller police-justice sud-coréen, datant de 2005, produit et dirigé par Kang Woo-suk, à qui l’on doit également « Silmido » (2003). Les acteurs principaux sont Sol Kyung-gu, qu’on a pu voir dans « Memoir of a Murderer » (2017), Jung Joon-ho, qu’on a pu voir dans « Operation Chromite » (2016), Kang Shin-il, qu’on a pu voir dans « Deranged » (2012), Park Sang-wook, qu’on a pu voir dans « No Mercy » (2010), Park Geun-hyung, qu’on a pu voir dans « Detective K: Secret of the Living Dead » (2018), Choi Jung-woo, qu’on a pu voir dans « The Front Line » (2011), et Uhm Tae-woong, qu’on a pu voir dans « Silmido » (2003). Ce film est une suite au métrage « Public Enemy » (2002).

L’histoire proposée par « Another Public Enemy » nous invite à suivre Kang Chul-joong (Sol Kyung-gu), désormais procureur au district de Séoul. Sa détermination lui vaut le respect de la plupart des truands et le respect de ses pairs. Pratiquement, par hasard, il va entendre parler d’une enquête qui va éveiller sa curiosité. Celle-ci concerne Han Sang-woo (Jung Joon-ho), qui se retrouve à la tête d’une importante fondation suite aux décès de son père, puis de son frère, légitime successeur. Chul-joong est d’autant plus intéressé par ce dossier que Sang-woo est un ancien camarade de classe, qui bénéficiait déjà d’un statut de privilégié en raison de l’influence de son père. Aujourd’hui, Sang-woo a le bras long, n’hésitant pas à corrompre des politiciens véreux pour parvenir à ses fins. La lutte que mène le procureur semble déséquilibrée, mais à force de ténacité, Chul-joong va parvenir à neutraliser Sang-woo en l’envoyant derrière les barreaux…

Le scénario de ce deuxième opus est signé par Kim Hee-jae, qui n’avait pas participé à l’écriture du premier métrage. On retrouve principalement deux personnages déjà présents dans le premier film. Kang Chul-joong incarné par Sol Kyung-gu et Kim Shin-il (Kang Shin-il) qui incarnait déjà le supérieur hiérarchique direct de Chul-joong dans le premier film. Les deux personnages sont non seulement collègues, mais également des amis de longue date. Le second couvrant souvent les égarements du premier. Désormais procureur, Chul-joong est bien décidé à faire respecter la loi et surtout prêt à s’investir à fond dans ce qu’il entreprend, quitte à déborder quelque peu, et même en prenant certaines libertés avec les règles. On peut cependant regretter qu’il n’y ait aucune explication sur l’évolution professionnelle du personnage central, et que ses travers, notamment le fait qu’il n’était pas très honnête, aient disparu.

D’une durée de 148 minutes, le moindre que l’on puisse dire, c’est que le réalisateur prend son temps pour développer son histoire. Bien que le script soit convenu, Kang Woo-suk montre les rouages du système et surtout ses faiblesses. On peut ainsi constater que les hommes riches n’hésitent pas à acheter les hommes politiques afin d’être protégés et/ou afin d’obtenir des faveurs, des privilèges permettant d’asseoir un peu plus leur empire financier. Bien que l’essentiel de l’histoire se focalise sur des investigations et des confrontations verbales, « Another Public Enemy » est ponctué par quelques scènes d’action. En dehors de la scène d’ouverture qui se déroule durant l’enfance des deux principaux protagonistes de l’histoire, le reste du récit se déroule en continu.

Les valeurs de production sont un ton au-dessus de ce qui était proposé dans le premier film datant de 2002. La photographie proposée par Kim Seong-bok présente le côté simple, presque austère des bureaux du procureur en opposition au luxe dans lequel évolue Sang-woo, homme d’affaires riche, plus par naissance que par le fruit de son travail personnel. La bande originale composée par Han Jae-kwon est très sympathique, apportant un vrai plus aux différentes scènes tout en venant souligner les moments clé du récit. Enfin, l’édition délivrée par Ko Im-pyo aurait probablement fait gagner un peu de punch au film en raccourcissant quelques scènes.

En conclusion, « Another Public Enemy » est un thriller policier plaisant disposant d’une histoire captivante en raison de la présence de personnages attachants. L’intrigue est familière et le développement tire un peu en longueur. Le rythme est cohérent, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est propre, la bande originale est très agréable et l’édition aurait gagné à offrir des séquences plus courtes afin de réduire la longueur du film. La distribution offre de bonnes prestations et on s’amuse beaucoup de la complicité que Sol Kyung-gu et Kang Shin-il donnent à leur personnage. De son côté, Jung Joon-ho propose un antagoniste acceptable. L’ensemble est sympathique et permet de saisir les premières évolutions dans le travail des scénarios qui gagnent en allégeant le côté grotesque de certains personnages. À voir…

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 264 195 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :