Corée du Sud, Crime - Policier, Horreur, Mystère, Thriller

INSANE (2015) ★★★☆☆


Insane (2015)

 

Une jeune femme est kidnappée en plein jour et se retrouve dans un hôpital psychiatrique où elle est droguée et torturée. Un journaliste déchu saisit l’affaire et essaie de découvrir la vérité pour relancer sa carrière.

 

 

« Nal, Boreowayo » (날, 보러와요), ou « Insane » pour la distribution internationale, est un thriller mystérieux sud-coréen datant de 2016, écrit et réalisé par Lee Cheol-ha. Les acteurs principaux sont Kang Ye-won, qu’on a pu voir dans « Hello Ghost » (2010), Lee Sang-yoon, qu’on a pu voir dans « Okay Madam » (2019), Choi Jin-ho, qu’on a pu voir dans « Illang: The Wolf Brigade » (2018), Choi Yoon-so, qu’on a pu voir dans « Ordinary Person » (2017), Gil Hae-yeon, qu’on a pu voir dans « Memoir of a Murderer » (2017), et Ji Dae-han, qu’on a pu voir dans « Open City » (2008).

L’histoire proposée par « Insane » débute par un enlèvement en pleine rue et en pleine journée. Kang Soo-Ah (Kang Ye-won) est emmenée dans un hôpital psychiatrique. Elle y est internée de force, sans savoir pourquoi. Elle est constamment droguée et subit des violences physiques régulièrement. Soo-ah commence à écrire un journal dans un petit carnet dans lequel elle décrit en détail tous les actes horribles dont elle est témoin dans cet endroit. Un an plus tard, Na Nam-soo (Lee Sang-yoon) travaille pour sa réintégration dans une émission de télévision. Il est affecté sur un projet et reçoit le carnet de Soo-ah contenant les récits concernant les faits horribles qui se sont déroulés dans l’hôpital psychiatrique, qui a été détruit par un incendie. En lisant le journal de Soo-ah, Nam-soo est fortement intrigué et décide d’enquêter. Pour découvrir la vérité, le journaliste recherche Soo-ah, qui est désormais en détention préventive pour le meurtre de son père, attendant son procès…

« Insane » s’inscrit dans plusieurs genres, mais c’est l’aspect thriller qui prend le dessus. Le scénario concocté par Lee Cheol-ha, qui endosse ici la double casquette de scénariste et de réalisateur nous offre une histoire où le spectateur embarque avec le principal protagoniste dans sa quête de vérité. Progressivement, on découvre pourquoi cette jeune femme se retrouve enfermée dans un établissement psychiatrique alors qu’elle ne souffre nullement de troubles exigeant un tel internement. La tension se mêle à l’horreur de la violence. On découvre les abominables agissements du Docteur Jang (Choi Jin-ho), directeur de l’hôpital. On devine également les connexions entre ce dernier, et le beau-père de Soo-ah, commissaire de police. On est finalement effaré par la complicité qui peut régner entre les différentes parties dès qu’il y a de l’argent en jeu.

Les personnages principaux sont peu nombreux. On se fixera sur Na Nam-soo (Lee Sang-yoon), journaliste qui se retrouve sur la sellette suite à un reportage construit sur des informations erronées. Il cherche à retrouver sa notoriété et se retrouve à la production d’une émission bidon sur des pseudos lieux peuplés de fantômes. Rapidement, il va imposer l’idée de retourner vers le journalisme d’investigation. Kang Soo-ah (Kang Ye-won) est la victime, elle se retrouve injustement enfermée dans un établissement psychiatrique peu orthodoxe. Ses différentes tentatives d’évasion se soldent toutes par des échecs. C’est à la faveur d’un incendie qu’elle parvient à s’échapper. Le Manager General Cha (Kim Jong-soo) est un ami de longue date de Nam-soo, il lui apporte son soutien afin que ce dernier puisse revenir à l’écran. La pétillante Mi-ro (Chun Min-hee) vient épauler Nam-soo comme assistante de production, mais s’avère finalement être une aide précieuse pour les recherches et les investigations. Enfin, le Docteur Jang (Choi Jin-ho), se livre secrètement à un trafic d’organes humains.

Les valeurs de production sont correctes. La photographie offre quelques jump-scares de circonstance et l’ambiance dans l’hôpital psychiatrique est juste suffisamment glauque pour permettre au spectateur de s’immerger dans la situation d’horreur dans laquelle se trouve la victime. La bande originale est plutôt discrète, mais tout de même souligne les moments de tensions. Enfin, l’édition nous offre un métrage d’une heure et trente minutes soutenue et suffisamment captivante. Le point faible du métrage réside dans son manque d’originalité. Le concept du sujet manipulateur à double visage a déjà été abordé une multitude de fois, et bien que ce soit convenablement construit, le retournement de situation dans la toute dernière partie n’est pas pleinement inattendu.

En conclusion, « Insane » est un thriller correct disposant d’une histoire captivante, d’une intrigue usuelle et d’un développement classique. Le rythme est fringant, le récit est fluide et la narration fait appel à de nombreux flashbacks. La photographie est travaillée de manière à bien positionner la victime dans des conditions épouvantables, la bande originale est très sobre et l’édition structure parfaitement les différents temps du récit. La distribution offre des prestations mitigées. Autant, j’ai bien accroché au jeu de Kang Ye-won qui m’a baladé dans son rôle de victime, autant, je n’ai pas adhéré au personnage incarné par Lee Sang-yoon qui semblerait étrangement détaché de ses découvertes toujours plus sordides. Un film intéressant, captivant, mais qui laisse une sensation de déjà vu…

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 240 152 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :