Corée du Sud, Horreur, Thriller

THE WRATH (2018) ★★★★☆


The Wrath (2018)

 

Dans la demeure d’un haut fonctionnaire du Royaume de Joseon, les trois fils meurent de manière violente. La dernière belle-fille de la famille se retrouve enceinte, et va devoir faire face à un esprit maléfique qui hante les lieux…

 

 

« Yeo-gok-seong » (여곡성), ou « The Wrath » pour la distribution internationale, est un film d’horreur sud-coréen datant de 2018, dirigé par Yoo Young-sun, à qui l’on doit également « The Wicked » (2014). Les acteurs principaux sont Seo Young-hee, qu’on a pu voir dans « Bedevilled » (2010), Son Na-eun, qu’on a pu voir dans « Marrying the Mafia 5: Return of The Family » (2012), Park Min-ji, qu’on a pu voir dans « Canola » (2016), Lee Tae-ri, qu’on a pu voir dans « Howling » (2012), Choi Hong-il, qu’on a pu voir dans « The Divine Fury » (2019), et Son Sung-yoon, qu’on a pu voir dans « Sadness, August » (2012). Le tournage a débuté le 20 décembre 2017 et s’est achevé début 2018. L’actrice Park Jin-hee s’est vue offrir le rôle principal, mais a refusé l’offre.

L’histoire proposée par « The Wrath » nous plonge dans l’ère Joseon auprès d’une famille de nobles dont la vie est empoisonnée par un esprit maléfique. À plusieurs reprises l’héritier de la lignée est tué le soir de sa nuit de noces. Lady Shin (Seo Young-hee), la maîtresse de maison gère d’une main de fer le domaine depuis la disparition de son époux. Elle offre une jeune roturière sans famille, Ok-bun (Son Na-eun), à son dernier fils pour qu’il puisse se marier dans le but de piéger l’esprit. Le mariage se déroule en catimini et le couple consomme leur union le soir même. Cependant, le piège ne fonctionne pas et le jeune époux est tué. Afin de protéger la famille et le domaine, Lady Shin fait intervenir Hae Cheon-bi (Lee Tae-ri), un exorciste, afin qu’il les débarrasse du démon qui rôde. Alors qu’une lutte féroce se met en place, de nombreux secrets surgissent alors que l’esprit maléfique intensifie ses attaques…

Le scénario concocté par Park Chae-bum fait appel à de nombreux clichés du genre tels que les possessions démoniaques, les esprits vengeurs, les visions trompeuses, les jeux d’ombres, les silhouettes qui traversent l’écran à l’arrière-plan, les visages horrifiques et les autres détails qu’on a déjà vus maintes et maintes fois. Toutefois, la mise en scène développée par Yoo Young-sun apporte un certain nombre d’éléments plaisants et originaux. Le jeu de pouvoir entre les différentes femmes de la maison et leur place dans la société Joseon, ou encore la place de la religion. Ces approches permettent au métrage de pousser le genre un peu plus loin qu’à son habitude, donnant un style plaisant.

Plusieurs personnages se détachent de cette histoire. En premier lieu Lady Shin incarnée par Seo Young-hee, maîtresse de maison rigoureuse dont la personnalité va changer dès lors qu’elle sera possédée par le démon. Ok-bun interprétée par Son Na-eun, jeune femme issue d’un milieu pauvre. Elle ne se laisse cependant pas impressionner par ses belles-sœurs et nourrit des ambitions afin d’élever son niveau social. Wol-ah joué par Park Min-ji, l’exorciste, jeune et beau, avec un look moderne. Il devra lutter physiquement contre le démon, ce qui sera l’occasion de placer une scène de combat dans ce conte horrifique. On retiendra également la présence de Yuk Jin-soo dans le rôle de Gap-po, un des hommes de main de la famille, et exécuteur aux ordres du Maître de maison.

Les valeurs de productions sont très bonnes sur ce métrage. La photographie est excellente avec des visuels vraiment magnifiques. Les décors sont superbes, les costumes sont splendides, les jeux de lumière et d’ombre sont maîtrisés et les quelques scènes d’action sont très bien orchestrées. La bande originale vient accentuer l’ambiance particulière de l’histoire et l’édition est parfaitement équilibrée. « The Wrath » s’ouvre sur une première séquence où un homme de main, apparemment le boucher du domaine, se fait violenter par une force supérieure. Le film se ferme sur un twist final qu’on voit cependant arriver.

En conclusion, « The Wrath » est un très bon film d’horreur, disposant d’une histoire singulière, d’une intrigue captivante et d’un développement original en situant l’action à l’époque Joseon. Le rythme est parfait, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks essentiels pour la compréhension des faits et des motivations de l’esprit maléfique. La photographie est superbe de par la nature des décors et de l’ensemble des costumes. La bande originale vient intelligemment appuyer les moments clé du récit et l’édition permet de produire un métrage de 94 minutes enthousiasmantes. La distribution offre de très bonnes prestations. Un film d’horreur d’une bonne consistance qui mérite qu’on s’y intéresse…

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 258 987 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :