Corée du Sud, Drame, Mystère, Romance

REMEMBER YOU (2016) ★★★★☆


Remember You (2016)

 

Un amnésique, ayant perdu le souvenir des dix dernières années de sa vie, rencontre une femme avec qui il va progressivement nouer une relation sentimentale. Progressivement, par l’intermédiaire de cette liaison, des fragments sa vie lui reviennent en mémoire. Mais la vérité est chargée d’événements dramatiques…

 

 

« Nareul Itji Malayo » (나를 잊지 말아요) « Remember You » ou « Don’t Forget Me » pour la distribution internationale, est un drame sud-coréen datant de 2016, écrit et réalisé par Yoon-jung Lee, qui signe là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Jung Woo-sung, qu’on a pu voir dans « Steel Rain » (2017), Kim Ha-neul, qu’on a pu voir dans « Along With the Gods: The Two Worlds » (2017), Bae Seong-woo, qu’on a pu voir dans « The Phone » (2015), Jang Young-nam, qu’on a pu voir dans « Confidential Assignment » (2017), et On Joo-wan, qu’on a pu voir dans « The City of Violence » (2006). La réalisatrice, Yoon-jung Lee, avait écrit et réalisé un court-métrage de 25 minutes intitulé « Remember O Goddess » paru en 2010. Ce métrage est donc une adaptation en long-métrage de son court-métrage. Elle a produit son film grâce à des dons participatifs.

L’histoire proposée par « Don’t Forget Me » nous invite à suivre Yeon Seok-won (Jung Woo-sung), un avocat ayant perdu la mémoire suite à un accident de voiture. Son amnésie couvre les dix dernières années, et bien qu’il soit en mesure de reprendre le travail, il n’a aucun souvenir des affaires sur lesquelles il plaidait. Il tente du mieux possible de reconstituer le puzzle de sa mémoire, et est régulièrement suivi par un psychiatre. À l’occasion d’une consultation, il rencontre une femme vers laquelle il est irrémédiablement attiré. Progressivement, il va débuter une relation avec cette femme, Jin-young (Kim Ha-neul) mais cette dernière semble cacher des éléments de son passé. Seok-won est-il prêt à découvrir la vérité et comprendre les liens qui l’unissent à Jin-young ?

Le scénario concocté par Yoon-jung Leen qui endosse ici la double casquette de réalisateur et de scénariste, est très bien écrit. Pendant longtemps, je pensais que Jin-young était la personne qui était la responsable de l’accident de voiture de Seok-won et que son épouse y avait trouvé la mort. Mais je me suis fait avoir en beauté, et je n’ai rien vu venir. De même que l’on peut croire que c’est l’accident de voiture qui a provoqué l’amnésie du personnage principal, il n’est est rien également. Deux personnages secondaires, Oh Kwon-ho, incarné par le trop souvent mal apprécié Bae Seong-woo, et le père Kim Dong-gun, interprété avec délicatesse par On Joo-wan, sont d’une grande importance dans le récit. Le premier est le meilleur ami de Seok-won et son associé dans le cabinet d’avocats qu’ils ont monté ensemble. Le second est donc prêtre mais également le frère de Jin-young. L’un comme l’autre connaissent la vérité, et incitent fortement Jin-young à dire la vérité à Seok-won. Chose qui se fera dans la dernière partie du film avec des conséquences inattendues.

D’une durée de 106 minutes, on doit avouer qu’on ne voit absolument pas le temps passer, tant l’histoire est captivante de bout en bout. On passe par différents sentiments allant essentiellement du sourire aux pleurs. Le drame est profond et les images le mettant en scène sont percutantes sans être exagérément gores. On comprend la détresse profonde dans laquelle les principaux protagonistes se retrouvent, tout comme les mécanismes de l’esprit qui conduisent Seok-won à l’amnésie. Le film s’articule sur un rythme lent, et offre de beaux moments de partage et de romance entre Seok-won et Jin-young. Comme vous l’aurez deviné pas de scène d’action dans cette histoire, juste de la romance et du malheur.

Les valeurs de production sont tout à fait respectables et Yoon-jung Lee, la réalisatrice, a fait des merveilles avec un budget très serré. La photographie signée Woo Young-chang est très simple mais avec une belle lumière, mettant l’accent sur le côté propre et structuré de la classe moyenne coréenne. Les personnages évoluent dans un environnement aisé, loin de la pauvreté que l’on peut voir dans d’autres métrages, mais sans basculer dans l’opulence exagérée. La bande originale concoctée par, une nouvelle fois,  Mowg vient joliment souligner les passages aussi bien romantiques que dramatiques. Enfin le montage présenté par Moon Sae-kyung offre un métrage équilibré et prenant de bout en bout.

En conclusion, « Don’t Forget Me » est un thriller romantique et dramatique tout à fait passionnant disposant d’une histoire captivante, d’une intrigue surprenante et très bien construite et le développement offre une tournure insoupçonnable. Le rythme est équilibré et en adéquation avec l’histoire, le récit est parfaitement fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie est soignée, la bande originale vient agréablement appuyer le récit et l’édition permet d’obtenir un film enthousiasmant avec des personnages attachants. La distribution offre de superbes prestations, Jung Woo-sung est saisissant dans la partie amnésique et bouleversant dans la partie dramatique. Un film dont il est difficile de se détacher tant il est poignant… A voir sans hésiter !

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 251 869 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :