Action, Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

THE THIEVES (2013) ★★★★☆


The Thieves (2012)

 

Après avoir effectué un casse en Corée du Sud, une bande de cambrioleurs se rend à Hong Kong pour préparer le braquage d’un casino de Macao. La cible, un diamant d’une valeur de 30 millions de dollars. Pour parvenir à cet objectif, un autre groupe de cambrioleurs chinois est appelé en renfort. Mais à qui faire confiance ?

 

 

« Dodukdeul » (도둑들), ou « The Thieves » pour la distribution internationale, est un thriller de braquage sud-coréen, datant de 2012, co-écrit et dirigé par Choi Dong-hoon, à qui l’on doit également « Assassination » (2015). Les acteurs principaux sont Kim Yoon-seok, qu’on a pu voir dans « Dark Figure of Crime » (2018), Kim Hye-soo, qu’on a pu voir dans « A Special Lady » (2017), Lee Jung-jae, qu’on a pu voir dans « Svaha: The Sixth Finger » (2019), Jun Ji-hyun, qu’on a pu voir dans « The Berlin File » (2013), Simon Yam, qu’on a pu voir dans « Operation Red Sea » (2018), Kim Hae-sook, qu’on a pu voir dans « Along With the Gods: The Two Worlds » (2017), Oh Dal-su, qu’on a pu voir dans « Detective K: Secret of the Living Dead » (2018), Kim Soo-hyun, qu’on a pu voir dans « Secretly, Greatly » (2013), Angelica Lee, qu’on a pu voir dans « Out of Inferno » (2013), et Joo Jin-mo, qu’on a pu voir dans « The King’s Case Note » (2017). Ce film est paru le 25 juillet 2012. À ce jour, ce métrage est toujours dans les dix films coréens ayant attiré le plus de monde en salle, avec près de 13 millions d’entrées.

Après un cambriolage audacieux, un groupe de braqueurs formé de Popeye (Lee Jung-jae), le leader, de Zampano (Kim Soo-hyun), son assistant, de Yenicall (Jun Ji-hyun), une acrobate hors pair, et de Chewing-Gum (Kim Hae-sook), une femme d’âge mur, décide de se mettre au vert. Pour ce faire, ils vont s’associer au très réputé Park (Kim Yoon-seok), qui fut l’ancien partenaire de Popeye. Va également se joindre au groupe, Pepsee (Kim Hye-soo), fraîchement sortie de prison, et également ancienne partenaire de Park et Popeye. Leur projet, voler un diamant dans l’un des coffres-forts de la suite d’une richissime femme d’affaires, séjournant dans l’un des casinos prisés de Macao. Afin de parvenir à cet objectif de 30 millions de dollars, la fine équipe va fusionner avec une équipe locale composée de Chen (Simon Yam), Jonny (Derek Tsang) et d’Andrew (Oh Dal-su)…

D’entrée de jeu, « The Thieves » fait directement penser à « Ocean’s Eleven » (2001) de Steven Soderbergh. Mais là où les personnages dans ce film à succès hollywoodien, œuvrent en harmonie en étant tous compatibles les uns avec les autres, « The Thieves » est différent car dans cette équipe cosmopolite, tout le monde se méfie de tout le monde, et pire, quasiment tous espèrent récupérer le magot pour lui-même. Il y a des rancœurs, et même une volonté de vengeance qui animent certains des protagonistes de l’affaire. De plus, là où « Ocean’s Eleven » se termine bien pour l’ensemble de l’équipe, la situation est nettement moins favorable à certain membre de l’équipe de « The Thieves » car certains n’en reviendront pas vivants.

La mise en scène proposée par Choi Dong-hoon est, dans une certaine mesure, assez classique. Une scène d’ouverture avec un cambriolage de haut vol avec quelques acrobaties à la clé, histoire de faire connaissance avec certains des principaux protagonistes. Un petit déplacement à l’étranger et la rencontre avec le reste de l’équipe. La mise au point du braquage, puis la réalisation de celui-ci, avec ses imprévus, ses loupés et ses conséquences pour une bonne moitié de l’équipe. Les choses se compliquent avec les trahisons et la vente de l’objet dérobé. On découvre alors que l’ensemble de l’opération n’avait que pour but de nourrir une vengeance personnelle. Et les règlements de comptes se multiplient avec une séquence époustouflante de course-poursuite à la verticale, le long d’une façade d’immeuble, où ça tire à l’arme automatique dans tous les sens.

De l’imposante distribution, il est difficile de faire ressortir une personnalité, mais c’est probablement le personnage incarné par le toujours excellent Kim Yoon-seok qui se détache du lot. Il est rusé comme un diable et joue sur plusieurs tableaux. Il nourrit une rancœur de longue date et fomente depuis une vengeance qui sera dévoilée dans la dernière partie du film. Oh Dal-su, comme souvent, vient apporter la touche d’humour à l’histoire avec son personnage un peu benêt. On pourrait croire que Kim Soo-hyun est juste présent au casting pour ramener les dramavores vers le film mais son personnage est intéressant et ramène la touche action pour certaines scènes. Jun Ji-hyun, que l’on connaît également sous le nom de Gianna Jun, apporte la touche glamour et s’avère être à l’origine de plusieurs cascades impressionnantes.

Les valeurs de production sont de premier ordre sur ce métrage. La photographie signée Choi Young-hwan est très bonne, offrant différents lieux de tournage dans différents pays, soit Séoul et Busan pour la Corée du Sud, Macao et Hong Kong pour la Chine. Les scènes d’action sont spectaculaires avec des angles de prise de vues originaux. L’offre musicale est plutôt agréable avec un travail commun de Jang Young-gyu et de Kang Ki-young alias Dalpalan. Ce dernier ayant déjà œuvré sur de nombreux films comme « The Good, the Bad, the Weird » (2008), « The Front Line » (2011), « For the Emperor » (2014), l’excellent « The Wailing » (2016) ou plus récemment sur « Believer » (2018). Le montage délivré par Shin Min-kyung permet d’engendrer un métrage dynamique et accrocheur malgré le nombre important de personnages. En outre, « The Thieves » a obtenu 23 nominations pour différents prix et remporté 14 récompenses dont plusieurs Blue Dragon Awards et un Grand Bell Award pour Kim Hae-sook dans la catégorie Best Supporting Actress.

En conclusion, « The Thieves » est un très bon film d’action, disposant d’une histoire familière, d’une intrigue captivante et d’un développement à rebondissements. Le rythme est bien équilibré, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie est agréable avec des scènes d’action impressionnantes et des cascades époustouflantes. La bande originale vient très bien souligner la tension et les quelques moments de tragédie du film. Le montage permet d’avoir un film attractif de bout en bout. L’impressionnante distribution offre de très bonnes prestations. L’ensemble permet de passer un sympathique moment de divertissement. Un métrage toujours présent dans le Top 10 des films ayant généré le plus d’entrées en salle. Un film qui peut aisément trouver sa place dans une sélection visant à faire découvrir le cinéma coréen actuel…

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Nombres de Visites

  • 272 181 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :