Corée du Sud, Crime - Policier, Drame, Thriller

BROKEN (2014) ★★★★☆


Broken (2013)

 

Un homme est activement recherché par la police après qu’il ait tué l’un des hommes qui ont violé et assassiné sa fille, alors qu’il est sur la piste du second meurtrier…

 

 

« Banghwanghaneun Kalnal » (방황하는 칼날), ou « Broken » pour la distribution internationale, est un thriller policier sud-coréen datant de 2014, écrit et dirigé par Lee Jeong-ho, à qui l’on doit également « Bestseller » (2010). Les acteurs principaux sont Jung Jae-young, qu’on a pu voir dans « The Fatal Encounter » (2014), Lee Sung-min, qu’on a pu voir dans « The Spy Gone North » (2018), Seo Jun-young, qu’on a pu voir dans « Bleak Night » (2011), Lee Soo-bin, qu’on a pu voir dans « The Long Way Home » (2015), Lee Joo-seung, qu’on a pu voir dans « Socialphobia » (2015), et Choi Sang-wook, dont c’est ici la présence aux castings d’un long-métrage. Il s’agit d’une adaptation du roman japonais « The Hovering Blade » (2004) de Keigo Higashino. Il s’agit également du troisième film sud-coréen adapté du travail du romancier japonais après « White Night » (2009) et « Perfect Number » (2012). Ce métrage est paru le 10 avril 2014 en Corée.

L’histoire proposée par « Broken » nous invite à suivre Lee Sang-hyeon (Jung Jae-young), veuf, qui mène une vie paisible avec sa fille de 15 ans, Su-jin (Lee Soo-bin). Mais un jour, elle est enlevée, violée et son cadavre est retrouvé dans d’anciens bains publics abandonnés. Sang-hyeon est impuissant face à la mort de sa fille. Il ne reste plus que ses sentiments de colère et de désespoir. L’enquête de police progresse très lentement, incapable de rester silencieux et inerte, il décide de prendre les choses en mains. Sang-hyeon reçoit un SMS anonyme contenant des informations sur le coupable, y compris l’adresse d’un des auteurs du meurtre de sa fille. Une fois sur place, il trouve une vidéo montrant l’agression de Su-jin. Lorsque le propriétaire rentre, il se cache, mais lorsque ce dernier s’extasie devant la vidéo du viol de sa fille, pris d’un accès de rage, il tue l’individu à coups de batte de baseball. Découvrant qu’il y a un complice, il est déterminé à trouver ce deuxième agresseur de Su-jin et se lance à sa poursuite. La police est cependant sur ses traces, et les autorités, sous la pression médiatique, veulent absolument l’arrêter avant qu’il ne fasse un carnage. Une course contre la montre est alors engagée..

Le scénario concocté par Lee Jeong-ho, qui endosse ici la double casquette de scénariste et de réalisateur, a des relents de déjà-vu. Une double chasse à l’homme. D’un côté un père qui cherche à venger l’assassinat de sa fille. De l’autre la police qui cherche à empêcher cet homme d’aller au bout de son projet morbide. L’homme sait qu’il est recherché et la police sait que la cible de cet homme est en effet le meurtrier de sa fille. Une histoire qui n’est pas sans rappeler « The Fugitive » (1993) réalisé par Andrew Davis, film dans lequel le docteur Richard Kimble (Harrison Ford) tentait d’échapper au Marshal Samuel Gerard (Tommy Lee Jones) tout en prouvant son innocence et en cherchant à identifier l’auteur du meurtre de sa femme. Dans ce « Broken », Lee Sang-hyeon, incarné avec beaucoup de forces par Jung Jae-young, vit une véritable tragédie. Après avoir perdu son épouse, il perd son unique enfant. Le monde s’effondre et il se retrouve face à l’incompétence de la police et se voit adresser des réponses toutes faites. Un message anonyme va cependant l’aiguiller sur la piste d’un des auteurs du crime et il va rapidement se retrouver au cœur d’une spirale meurtrière.

En substance, on peut aborder la trame de fond comme un questionnement. Un homme perd sa fille dans des circonstances dramatiques et tout au long du récit, ce père s’interroge sur le pourquoi. Il le hurle de tout son corps. Pourquoi lui a-t-on enlevé son enfant ? Il n’obtiendra jamais de réponse. C’était un crime de circonstance, un enchaînement de situations qui ont mené à la mort de Su-jin (Lee Soo-bin). Cependant, en enlevant la vie aux responsables, dont certains de ceux-ci sont à peine plus âgés que sa fille, Sang-hyeon (Jung Jae-young) reproduit la même injustice en plongeant à son tour des parents dans la tourmente. Comment pouvons-nous répondre à cette spirale infernale ? « Broken » n’apporte aucune réponse à ce questionnement. Tout ceci nous conduit à un métrage terriblement efficace, car terriblement terre-à-terre.

La grande force du film réside essentiellement dans la prestation de Lee Sang-hyeon qui livre ici un personnage littéralement détruit par le meurtre de sa fille. Il transforme son impuissance par sa volonté de vengeance. Il sait pertinemment que cette vengeance n’est pas la solution et qu’elle n’apaisera en rien sa peine. Toutefois il refuse d’attendre, car finalement que devrait-il attendre ? L’arrestation de ces jeunes criminels qui ne risquent que quelques années de prison ? Des excuses ? Une éventuelle rédemption ? Chaque scène amène son lot d’intensité. Il y a un sentiment que chaque situation peut dégénérer en confrontation physique. Finalement, il n’a plus rien à perdre et c’est certainement ce sentiment qui domine et on se rend bien compte que son voyage est un aller sans retour. Lee Sung-min incarne un chef enquêteur lancé sur les traces de Sang-hyeon. Bien qu’il soit animé par la volonté de l’empêcher de tuer à nouveau, il comprend sa motivation, et il est systématiquement sur le fil du rasoir, prêt à basculer du côté de ce père-meurtrier et à le laisser faire.

Les valeurs de production de « Broken » sont d’une très bonne qualité. La photographie présentée par Kim Tae-gyeong est très réussie, emmenant le spectateur dans l’horreur d’un viol suivi d’un meurtre dans un endroit dégueulasse, offrant ainsi une dimension encore plus sordide à l’acte. Les séquences dans la forêt enneigée ont une approche très poétique, allouant ainsi au personnage principal un bref moment de répit qu’il met à profit pour activer les souvenirs de son enfant disparu. La confrontation finale est très tendue et sa conclusion est tragique. La bande originale signée par Kim Hong-jib est plutôt discrète et le montage orchestré par Nam Na-yeong offre un métrage de 122 minutes captivantes et fortes en tension dans une atmosphère très sombre. Rappelons que ce monteur (bien qu’il s’agisse d’une femme je doute qu’il soit d’usage de dire « une monteuse », ce qui aurait une connotation déplacée), a déjà œuvré sur plus d’une soixantaine de films. Elle fut nominée dans la catégorie Meilleur Montage pour son travail sur « Arahan » (2004), « The Good, the Bad, the Weird » (2008), « Scandal Makers » (2008), et « Confession of Murder » (2017), et l’a remporté pour « Crying Fist » (2005) et « Masquerade » (2012). Elle a également un Asian Film Award pour « I Saw the Devil » (2010) et un Blue Dragon Awards pour « Masquerade » (2012).

En conclusion, « Broken » est un très bon thriller criminel, disposant d’une histoire familière, d’une intrigue forte et d’un développement solide, marquant et très intelligent. Le rythme est très bien structuré avec une montée en puissance, le récit est limpide et la narration fait appel à quelques rares flashbacks. La photographie est très bien orchestrée, la bande musicale est sobre et le montage est irréprochable. La distribution offre de bonnes prestations, littéralement écrasée par la somptueuse prestation de Jung Jae-young. Bien que l’expérimenté Lee Sung-min offre un personnage intéressant, il est cependant éclipsé par son confrère. L’ensemble est passionnant et touchant. A voir sans hésiter…

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 247 845 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :