Action, Comédie, Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

GOING BY THE BOOK (2007) ★★★☆☆


Going by the Book (2007)

Un exercice de police grandeur nature vise à améliorer les techniques pour lutter contre les braquages de banques. Toutefois, le policier chargé de jouer le rôle du gangster est tellement efficace dans son rôle que l’ensemble des forces de police est plongé dans la tourmente…

 

 

« Bareuge Salja » (바르게 살자), ou « Going by the Book » est un thriller policier sud-coréen datant de 2007, réalisé par Ra Hee-chan, à qui l’on doit également « Mr. Idol » (2011). Les acteurs principaux sont Jung Jae-young, qu’on a pu voir dans « Welcome to Dongmakgol » (2005), Son Byong-ho, qu’on a pu voir dans « Open City » (2008), Lee Young-eun, qu’on a pu voir dans « Doomsday Book » (2012), et Ko Chang-seok, qu’on a pu voir dans « The Con Artists » (2014). Ce métrage est un remake du film japonais « Asobi no jikan wa owaranai » (1991). « Going by the Book » est paru le 18 octobre 2007 en Corée.

L’histoire proposée par « Going by the Book » nous invite à suivre Jung Do-man (Jung Jae-young) un ancien inspecteur qui a été rétrogradé comme simple policier de la circulation. Il a en effet la mauvaise réputation de faire les choses « by the book ». Expression que l’on peut traduire par « à la lettre » ou « selon les règles ». Expression servant à désigner une personne respectueuse des règles, tatillonne, voire procédurière. Une approche de son métier qui vaut bien des ennuis à Jung Do-man, comme lorsqu’il arrête Lee Seung-man (Son Byong-ho), son nouveau patron, le chef de la police nouvellement promu et lui adresse une contravention pour une infraction bénigne au Code de la route. Bien qu’étonné et agacé par l’amande inattendue, le chef de la police a de plus gros problèmes ; la ville de Sampo est frappée par une série de braquages de banques. Pour rassurer la population et redorer le blason de la police, Lee Seung-man décide d’organiser un exercice grandeur nature qu’il souhaite le plus réaliste possible. Jung Do-man est alors choisi pour jouer le rôle du braqueur de banque. Toutefois, toujours avec le souci de la perfection, son implication est telle qu’il met en échec toutes les tentatives de la police visant à l’arrêter, et le braquage de banque se transforme en prise d’otages….

Le scénario concocté par Jang Jin et Lee Gyu-bok est plutôt astucieux, en transformant ce qui s’apparente comme un exercice en jeu du chat et de la souris entre plusieurs équipes de la police et un des leurs, et en incarnant le braqueur avec un sens aigu du réalisme et de la précision. L’ensemble est bien entendu présenté sous forme de comédie ou la police en prend pour son grade, les cinéastes n’hésitant pas à les faire passer pour des idiots. Chemin faisant, Ra Hee-chan, le réalisateur, passe en revue de nombreux éléments qu’on a l’habitude de voir dans les classiques films de braquage, tout en présentant des questions sur les mesures de sécurité, sur les procédures policières, l’approche du négociateur et les mauvaises planifications, montrant à quel point de mauvaises interprétations peuvent plonger l’ensemble des protagonistes dans une situation hors de contrôle.

L’idée réellement originale de ce « Going by the Book » c’est de proposer un film sur un cambriolage qui n’est pas réellement un cambriolage. Cela permet de présenter les choses de manière humoristique et légère malgré des sujets sombres, comme par exemple la séquence sur le viol d’une otage. En outre, le réalisateur joue également avec le spectateur en ce qui concerne ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Cela fonctionne également bien pour créer un doute sur les intentions du personnage principal, et le script spécule avec l’idée qu’il pourrait à tout moment basculer et ainsi transformer le faux cambriolage en véritable vol. On retrouve beaucoup d’humour et la distribution est pleinement adaptée à la comédie. On peut cependant critiquer le sous-complot sur la corruption d’un haut fonctionnaire qui finit par prendre une dimension importante et qui n’est finalement traitée que superficiellement et est expédiée en deux temps trois mouvements dans la conclusion du film.

Les éléments de production sont d’un niveau légèrement au-dessus de la moyenne. La photographie orchestrée par Kim Jun-young est plutôt basique avec une bonne partie du récit qui se déroule dans la banque, ce qui conduit à une minimisation du décor. L’évacuation de la banque est un savoureux mélange de deux classiques du cinéma de braquage, soit « Dog Day Afternoon » (1975) de Sidney Lumet avec le grand Al Pacino dans le rôle principal et « Inside Man » de Spike Lee. La bande originale proposée par Han Jae-kwon vient bien souligner les moments importants du film, mettant en avant l’humour et la tension. Enfin, l’édition proposée par Kim Jae-bum et Kim Sang-bum offre un métrage de 102 minutes captivantes.

En conclusion, « Going by the Book » est une bonne comédie, disposant d’une histoire originale, d’une intrigue amusante et d’un développement rappelant certains classiques du genre. Le rythme est cohérent avec l’histoire, le récit est fluide et la narration est linéaire. On peut regretter la sous-intrigue qui est mal développée, pour ne pas dire bâclée. La photographie est basique, la bande originale est bien orchestrée et le montage est bien structuré. La distribution offre de bonnes prestations et on peut s’amuser du sérieux avec lequel Jung Jae-young aborde son personnage. L’ensemble est suffisamment original et captivant pour qu’on formule une recommandation.

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 252 062 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :