Corée du Sud, Historique

FORBIDDEN DREAM (2019) ★★★★☆


Forbidden Dream (2019)

 

L’une des figures les plus importantes de l’histoire royale coréenne, le Roi Sejong développe une relation de longue haleine avec l’ingénieur et inventeur Jang Yeong-sil, basé sur leur intérêt commun pour l’astronomie.

 

 

« Cheon-mun: Mod-neun-da » (천문: 하늘에 묻는다), ou « Forbidden Dream » est un film historique sud-coréen, datant de 2019, réalisé par Heo Jin-ho, à qui l’on doit également « The Last Princess » (2016). Les acteurs principaux sont Choi Min-sik, qu’on a pu voir dans « The Battle: Roar to Victory » (2018), Han Suk-kyu, qu’on a pu voir dans « The Royal Tailor » (2014), Shin Goo, qu’on a pu voir dans « Proof of Innocence » (2015), Kim Hong-pa, qu’on a pu voir dans « Svaha: The Sixth Finger » (2019), Heo Joon-ho, qu’on a pu voir dans « Illang : The Wolf Brigade » (2018), et Kim Tae-woo, qu’on a pu voir dans « Rampant » (2018). Ce métrage est paru le 26 décembre 2019 en Corée.

L’histoire proposée par « Forbidden Dream » nous emmène au Royaume Joseon sous l’ère de Sejong le Grand (Han Suk-kyu), qui avait un gros appétit pour l’innovation et une tendance à sortir des sentiers battus. À cette époque, ce qui allait devenir la Corée, bien que s’agissant d’un état souverain, avait accepté l’autorité de l’empereur chinois et était sous l’influence immense de la Dynastie de Ming. L’étude de l’astronomie était interdite aux Coréens, car le ciel était considéré comme sacré. Le roi va cependant prendre la décision controversée de nommer l’ancien esclave Jang Yeong-sil (Choi Min-sik) comme officier scientifique pour sa pensée créative. Ce dernier va inventer plusieurs machines et appareillages qui vont contribuer aux progrès technologiques, et, progressivement le roi Sejong va se lier d’amitié pour cet inventeur, car c’est le seul homme dans son environnement qui semble partager sa vision visant à améliorer la vie des citoyens de Joseon.

Le scénario concocté par Jeong Beom-sik et Lee Ji-min prend, bien évidemment, quelques libertés avec les faits historiques tels qu’ils sont connus. Mais après tout, nous sommes face à un drame historique et non pas un documentaire. Il y a essentiellement eu une controverse sur la scène où le Roi Sejong fait brûler le globe céleste. Cela dit, l’essentiel est ailleurs, et c’est le personnage de Jang Yeong-sil et du Roi Sejong est les points forts du film. Choi Min-sik et Han Suk-kyu font partie des valeurs sûres du cinéma coréen, mais ce ne sont pas seulement leurs talents d’acteur qui les démarquent, mais la chimie qui les unit, poursuivant une vision commune. Il est difficile de séparer les caractéristiques de ces deux protagonistes, car elles sont étroitement liées : leur évolution personnelle, leurs conflits intérieurs, leurs émotions, et même les crises auxquelles ils sont confrontés.

Heo Jin-ho, le réalisateur, met en place un lien parfaitement crédible entre ces deux personnages centraux. Ils s’aiment non pas pour le génie de l’autre, mais parce qu’ils sont connectés à un niveau personnel. Leur relation se développe dans la conversation qu’ils partagent sous les étoiles, dans ce qui s’avère probablement être l’une des scènes fortes du métrage, avec celle où Jang Yeong-sil dessine une carte des étoiles sur l’une des parois en papier de la chambre du Roi, en symbolisant les étoiles par des trous dans le papier pour laisser la lumière d’une lanterne. À l’opposé, on remarquera qu’il n’y a pas réellement d’antagoniste. Les véritables menaces pour les ambitions du Roi proviennent des limites de l’époque, du fait de la pression massive de son puissant voisin.

L’intrigue est quelque peu brouillonne, mettant en scène l’un des événements réels lorsque le palanquin du Roi se casse, offrant une belle opportunité aux opposants à Jang Yeong-sil, de lui faire endosser la responsabilité. Cet accident est mélangé avec le conflit qui oppose la Corée et la Chine, la querelle entre le Roi Sejong et ses sujets ainsi que la création du système d’écriture coréen, le Hangeuul. Pour ce dernier point, il sera préférable de visionner « The King’s Letters » (2019) réalisé par Jo Cheol-hyeon. Ceci étant dit, dans l’ensemble, la comparaison la plus proche que l’on peut faire de « Forbidden Dream » est un autre film historique de l’ère Joseon, soit « The Face Reader » (2013) de Han Jae-rim. En effet, il utilise un développement similaire avec des personnages charmants, une grande alchimie, des scènes drôles, des échanges sémantiques et une fin émotionnelle.

Les valeurs de productions présentées pour « Forbidden Dream » sont d’un très bon niveau. La photographie proposée par Seong Jeong-hoon est tout à fait remarquable, avec de nombreux visuels magnifiés par les jeux de lumière mis en place par Lee Sung-hwan. Les décors et les costumes sont splendides, permettant pleinement aux spectateurs de s’immerger dans l’époque. La bande musicale et sonore orchestrée par Jo Seong-woo et Park Yong-joon sont absolument enchanteresses. Le montage signé Kim Hyeong-joo permet d’obtenir un film de 132 minutes captivant malgré un rythme relativement modéré.

En conclusion, « Forbidden Dream » est un très beau film historique disposant d’une histoire originale, d’une intrigue légèrement absconse et d’un développement singulier. Le rythme est relativement mesuré permettant de bien présenter la relation forte entre les deux principaux protagonistes de l’histoire, le récit légèrement compliqué par endroits et la narration fait plusieurs allers-retours entre plusieurs époques courant sur vingt années. La photographie est très belle avec un bel effort sur la lumière, la bande musicale accompagne agréablement le récit et le montage est propre et structuré. La distribution offre de très bonnes prestations, cependant pleinement éclipsées par les somptueuses performances de Choi Min-sik et de Han Suk-kyu dans une alchimie stupéfiante. Un film que l’on ne peut que recommander !

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 251 447 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :