Action, Aventure, Série Télévisée, Science fiction

THE MANDALORIAN – SAISON 1 (2019) ★★★★☆


The Mandalorian (2019)

 

 

Les aventures mouvementées d’un chasseur de primes dans les confins de la galaxie, loin de l’autorité de la Nouvelle République.

 

 

« The Mandalorian » est une série américaine de science-fiction issue de l’univers de la franchise Star Wars, créée par Jon Favreau à qui l’on doit la réalisation et la production de plusieurs films de la franchise des Avengers. Les acteurs principaux sont Pedro Pascal, qu’on a pu voir dans « Triple Frontier » (2019), Gina Carano, qu’on a pu voir dans « Deadpool » (2016), Nick Nolte, qu’on a pu voir dans « Run All Night » (2015), et Carl Weathers, inoubliable Apollo Creed dans la franchise Rocky. Cette première saison est composée de huit épisodes d’une durée allant de 31 à 55 minutes. Une deuxième saison est diffusée depuis quelques semaines et une troisième est en préproduction.

L’histoire proposée par la série se déroule cinq années après la chute de l’Empire et la fondation de la Nouvelle République et nous invite à suivre un Mandalorien nommé Din Djarin (Pedro Pascal) et surnommé Mando. Ce dernier est connu pour être l’un des plus efficaces chasseurs de prime. Cependant, les missions se font de plus en plus rares et il faut accepter des opérations sans grandes envergures. Néanmoins, Mando accepte une mission à forte récompense afin de récupérer un enfant de la même espèce que Yoda. Après avoir trouvé l’enfant et l’avoir conduit à son commanditaire, le Mandalorien se ravise et décide de sauver l’enfant. En agissant de la sorte, il devient lui-même une cible pour les autres chasseurs de prime…

On se retrouve donc dans une période où l’Empereur et son acoltye, le terrible Dark Vador, ne sont plus, défaits dans leur fameuse étoile de la mort. L’Empire s’est donc effondré, mais la Nouvelle République ne semble pas être très au point pour faire régner l’ordre dans la galaxie. Les différents systèmes stellaires ont sombré dans le chaos. Bandits et pirates errent désormais dans les étoiles et les contrebandiers et autres assassins s’en donnent à cœur joie. Divers seigneurs de guerre se disputant le contrôle d’une planète par ici, d’une lune par là. Les chasseurs de primes ont de quoi faire, mais les temps sont durs pour tout le monde. Le Mandalorien n’échappe pas à cette récession et doit parfois accepter de petites missions afin de couvrir ses frais. Progressivement, au fur et à mesure des épisodes, nous prenons conscience de sa détermination, de ses compétences, mais également d’une forme de conscience. Petit à petit, il va s’avérer être le baby-sitter le plus dangereux de l’univers.

Bien qu’il y ait ce que l’on pourrait nommer un fil rouge qui lie tous les épisodes ensemble, la majorité des épisodes peuvent s’appréhender de manière individuelle. Les trois épisodes clés étant probablement le premier et les deux derniers de cette première saison. Le format est plutôt agréable avec des histoires relativement simples et courtes ce qui permet de garder un rythme assez soutenu avec de nombreuses scènes d’action, presque toujours articulée autour du personnage central. On retrouve l’atmosphère de la saga Star Wars sans pour autant n’avoir aucun duel au sabre laser.

Les effets spéciaux sont superbes et Pedro Pascal fait un excellent travail dans le rôle principal. Le personnage n’est pas très loquace et les dialogues sont ramenés à leur plus simple expression. Il n’enlève pour ainsi dire jamais son casque, ce qui force l’acteur à faire passer les émotions et les réactions sans pouvoir jouer avec les expressions faciales. On reconnaîtra Gina Carino dans le rôle de Cara Dune et Carl Weathers dans le rôle de Greef Karga. Une bonne note peut également être attribuée à Ludwig Göransson pour la bande originale. Compositeur à qui l’on doit également les bandes musicales de « Black Panther » (2018), de « Venom » (2018) ou encore de « Creed » (2015) ainsi que de sa suite, « Creed 2 » (2018).

En conclusion, « The Mandalorian » est une très bonne série de science-fiction qui vient très bien s’intégrer dans la franchise Star Wars. Le développement est cohérent et les références à la saga sont nombreuses, tant dans le domaine des lieux, planètes, races d’humanoïdes et personnages comme pour exemple les Stormtrooper. Le rythme est plutôt soutenu, le récit est fluide et la narration est basique avec une progression linéaire. La photographie est soignée et les effets spéciaux sont très bien réalisés. La bande originale est captivante et vient parfaitement s’intégrer au récit. La distribution offre de bonnes prestations avec quelques personnages récurrents. Pedro Pascal offre un personnage limite taciturne, énigmatique, mais plein d’énergie et relativement efficace et tenace. L’ensemble est pleinement captivant pour dévorer les huit épisodes rapidement.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 332 061 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :