Drame, Historique, Mystère, Série Télévisée, Science fiction

PROJECT BLUE BOOK – SAISON 1 (2019) ★★★☆☆


Project Blue Book (2019)

 

 

Une série d’enquêtes est menée par l’US Air Force sur des rencontres supposées d’OVNI et autres phénomènes inexpliqués. L’équipe est composée du Dr. J. Allen Hynek, un professeur d’astrophysique et du capitaine Michael Quinn, un vétéran de l’armée de l’air. Ensemble, ils enquêtent sur des observations à travers les Etats-Unis, mais le duo découvre que tout ne peut pas être expliqué par la science…

 

 

« Projet Blue Book » est une série de science-fiction américaine dont la première saison a été réalisée en 2019 sur une base de dix épisodes d’une durée allant de 40 à 45 minutes. Les acteurs principaux sont Aidan Gillen qu’on a pu voir dans « Bohemian Rhapsody » (2018), Michael Malarkey, qu’on a pu voir dans la série télévisée « The Oath » (2019), Laura Mennell, qu’on a pu voir dans « Watchmen » (2009), Ksenia Solo, qu’on a pu voir dans « The Factory » (2012), Michael Harney, qu’on a pu voir dans « A Star is Born » (2018), et Neal McDonough, qu’on a pu voir dans « Captain America: The First Avenger » (2011). Cette série est basée sur des faits réels, le projet Blue Book, une étude sur des objets volants non identifiés, menée par l’US Air Force.

Se déroulant durant les années 1950, l’histoire proposée se base donc sur des faits réels, soit les récits de l’astrophysicien et professeur d’université Josef Allen Hynek, incarné ici par Aidan Gillen. Ce professeur, ayant passé plusieurs années à travailler pour l’armée américaine afin d’enquêter sur des phénomènes inexpliqués et essentiellement sur les observations et rencontres d’OVNI. Pour des besoins scénaristiques, il le fait sous la surveillance du capitaine Michael Quinn, incarné par Michael Malarkey, un vétéran de l’US Air Force, ayant participé aux combats en Europe durant la Seconde Guerre mondiale, et ayant, selon toutes vraisemblances, participé à des opérations secrètes. Le travail de Hynek est d’expliquer de manière rationnelle la vérité sur les différents cas qui lui sont confiés. Cependant, tout ne peut pas être expliqué scientifiquement, et il faut alors s’arranger avec la vérité, car la population n’est pas prête à accepter la possibilité d’une vie extraterrestre.

À l’origine, le projet Blue Book a enregistré plus de 12.600 rapports d’observations d’OVNI entre 1952 et 1970 et les a presque tous démystifiés. Mais la question est : qu’est-ce qu’il aurait pu faire d’autre ? Admettre la vérité au peuple ? La série joue avec cette ambiguïté. Certains épisodes mettent l’accent sur le côté manipulation, des faits inexplicables auxquels on offre une explication scientifique, parfois bancale d’ailleurs. D’autre part, on peut également être confronté à des événements clairement frauduleux dont l’auteur n’aura eu que pour but l’enrichissement personnel, et enfin, les manipulations militaires pour couvrir des expériences peu scrupuleuses.

Le tout est présenté avec des effets spéciaux tout à fait convenables dans une atmosphère de tensions et une ambiance teintée de paranormal. Le duo improbable formé de Hynek et du capitaine Quinn donne une coloration qui n’est pas sans rappeler la série X-Files. Reste que cette série, le Projet Blue Book manque de profondeur. Les différents scénarios ont du mal à articuler les idéologies respectives des deux principaux protagonistes. Cette faiblesse se ressent dans presque tous les épisodes ce qui oblige les cinéastes à clarifier le but exact de leur travail par une répétition dans laquelle Hynek démystifie constamment chaque pas, puis trouve une faille qu’il se doit d’explorer, alors que Quinn doit constamment le freiner ou l’arrêter. Ce dernier est régulièrement rappelé à l’ordre par ses supérieurs qui n’arrêtent pas de lui expliquer qu’il se doit de s’en tenir à son travail et d’empêcher Hynek d’en apprendre de trop…

La série met à profit la période dans laquelle l’action se situe en utilisant habilement la paranoïa qui régnait aux Etats-Unis au début de la guerre froide. Le travail sur les décors, les costumes et les véhicules est tout à fait remarquable. La bande originale est très bien construite mettant en scène le style de l’époque. On peut souligner l’absence de scènes sanglantes tout en offrant un mariage solide de structure dramatique procédurale et une intrigue de science-fiction. On notera que les observations semblent systématiquement se produire dans la classe ouvrière dans le milieu rural, ouvrant ainsi la porte à une critique aux plus susceptibles.

En conclusion, « Projet Blue Book » est une bonne série de science-fiction qui n’est pas sans rappeler X-Files. Le développement joue sur plusieurs tableaux, le réel, le fantasmagorique et la manipulation. Le rythme est équilibré, le récit est fluide et la narration est linéaire dans l’ensemble. La photographie est agréable avec un superbe travail au niveau des décors et des costumes de manière à pleinement s’immerger dans l’époque. La bande originale vient appuyer l’atmosphère de psychose et de paranoïa. La distribution offre de bonnes prestations et ce sont peut-être les seconds rôles qui marquent plus les esprits de part leur côté mystérieux, tel que Michael Harney et Neal McDonough. L’ensemble se laisse agréablement regarder sans pour autant être singulièrement marquant.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 300 298 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :