Action, Comédie, Corée du Sud, Crime - Policier

UNSTOPPABLE (2018) ★★★★☆


Unstoppable (2018)

 

Dong-chul et Ji-soo forment un couple marié avec des projets altérés par de nombreuses dettes. Un soir, alors que Dong-chul rentre à la maison, il trouve l’appartement en désordre et son épouse a disparu. Il va tout mettre en oeuvre pour retrouver son épouse…

 

 

« Seongnan hwangso » (성난황소), ou « Unstoppable » pour la distribution internationale, est un film d’action sud-coréen datant de 2018, écrit et réalisé par Kim Min-ho, qui signe avec ce film, son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Ma Dong-seok, qu’on a pu voir dans « The Gangster, The Cop, The Devil » (2019), Song Ji-hyo, qu’on a pu voir dans « New World » (2013), Kim Sung-oh, qu’on a pu voir dans « Door Lock » (2018), Kim Min-jae, qu’on a pu voir dans « Memoir of a Murderer » (2016), Park Ji-hwan, qu’on a pu voir dans « Beasts Clawing at Straws » (2018), et Lee Sung-woo, qu’on a pu voir dans « Forgotten » (2017).

L’histoire proposée par « Unstoppable » nous invite à suivre Dong-chul (Ma Dong-seok) un ouvrier sur un marché aux poissons qui s’aventure très souvent de manière hasardeuse dans des affaires foireuses qui lui font régulièrement perdre de l’argent. Lorsqu’il rentre un soir pour retrouver son épouse Ji-soo (Song Ji-hyo), il découvre l’appartement en désordre et sa femme a disparu. Elle s’est fait kidnapper par un groupe de gangsters œuvrant pour une organisation spécialisée dans la traite d’êtres humains pour la prostitution et le trafic d’organes. Voyant que la police ne fait rien, Dong-chul décide de mener lui-même l’enquête pour retrouver sa femme. Afin de mener à bien cette quête, Dong-chul va obtenir l’aide de son ami Choon-sik (Park Ji-hwan) et d’un détective privé fantasque (Kim Min-jae)…

« Unstoppable » peut s’appréhender comme un film policier, l’histoire étant articulée autour d’un kidnapping. Cependant, on peut également y voir un thriller, où la tension monte progressivement avec l’approche de la découverte par le personnage principal de l’endroit où son épouse est détenue. C’est probablement là le seul point qui permet de comparer ce métrage avec « Taken » (2008) de Pierre Morel dont il fut fait référence lors de la campagne promotionnelle. Cependant, de mon point de vue, l’ingéniosité du scénario de Kim Min-ho, qui endosse ici la double casquette de scénariste et de réalisateur, c’est l’apport d’une bonne dose d’humour.

En effet, deux personnages, Choon-sik incarné par Park Ji-hwan et le Président Bear interprété par Kim Min-jae, viennent apporter une bonne dose d’humour à travers des situations et des répliques vraiment drôles. Personnellement, je me suis réellement bien marré grâce aux scènes singulièrement amusantes. Toutefois, Ma Dong-seok n’est pas en reste dans l’exploitation de l’humour, son personnage faisant lui-même l’objet de quelques gags et moqueries, ce qui permet grandement d’alléger l’ambiance.

Du côté de la distribution, c’est bien entendu Ma Dong-seok qui retient toute notre attention. À travers son script, Kim Min-ho lui offre un rôle intéressant, et même si Ma Dong-seok fait essentiellement du Ma Dong-seok, le personnage permet quelques variantes à ce qu’il propose habituellement. En effet, cette fois, il parvient à donner de la couleur au personnage. Un rôle qui, à première vue, aurait pu facilement se transformer en un justicier froid qui cherche à se venger des ravisseurs de sa femme. Il y a bien évidemment plusieurs séquences d’action, mais elles viennent toutes servir le récit. Le personnage offre des défaillances et il faut parfois qu’il s’y reprenne à plusieurs fois pour se débarrasser de tel ou tel adversaire, ce qui apporte une certaine dose de réalisme.

D’une durée de 116 minutes, « Unstoppable » est construit sur un rythme assez soutenu, dès lors que Ji-soo est kidnappée. Le développement se construit entre les scènes d’investigations, ponctuées d’humour et les scènes d’action. La fin est heureuse, et enfin Dong-chul (Ma Dong-seok) rencontre la réussite, au plus grand bonheur de Ji-soo (Song Ji-hyo). La bande originale signée Mowg vient agréablement accompagner le récit et le montage proposé par Kim Sun-min aboutit à un film captivant, dynamique et drôle.

En conclusion, « Unstoppable » est un très bon thriller policier, conciliant l’action et l’humour. Le métrage dispose d’une histoire usuelle, d’une intrigue basique et d’un développement classique sans réelle surprise, sans retournement de situation. Le rythme est appuyé, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est basique, l’accompagnement musical est plaisant et le montage offre un métrage captivant et dynamique. La distribution offre de bonnes prestations, certes dominées par Ma Dong-seok mais on peut cependant saluer les performances de Kim Min-jae et de Park Ji-hwan, qui amènent une excellente dose d’humour. L’ensemble est suffisamment bien construit pour obtenir un très bon divertissement.

 

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 303 644 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :