Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

INTRUDERS (2013) ★★★★☆


Un scénariste se retire dans un chalet isolé de haute montagne pour terminer son dernier projet. Il est cependant dérangé par des invités indésirables et envahissants…


« Jo-nan-ja-deul » (조난자들), ou « Intruders » pour la distribution internationale, est un thriller sud-coréen datant de 2013, écrit et réalisé par Noh Young-seok, à qui l’on doit également « Daytime Drinking » (2008). Les acteurs principaux sont Jun Suk-ho, qu’on a pu voir dans « Miss Baek » (2018), Oh Tae-kyung, qu’on a pu voir dans « Private Eye » (2009), Choi Moo-sung, qu’on a pu voir dans « Empire of Lust » (2014), et Han Eun-sun, qu’on a pu dans « The Spy » (2013). Ce métrage a été projeté lors du TIFF (Toronto International Film Festival) 2013 dans la section Contemporary World Cinema. 

L’histoire proposée par « Intruders » nous invite à suivre Sang-jin (Jun Suk-ho), un écrivain, en route pour les montagnes, en vue de s’installer quelque temps dans un chalet isolé, afin de finir le scénario sur lequel il travaille actuellement. Dans le bus qui le mène vers son lieu de destination, il rencontre Hak-soo (Oh Tae-kyung), qui le presse pour lui apporter son aide. Sang-jin veut s’isoler du monde extérieur et profiter de la nature, qu’il aime prendre en photo. Mais il veut se débarrasser de Hak-son qui le colle abusivement. Ce dernier lui précise qu’il vient tout juste de sortir de prison et qu’il vit justement à l’endroit où l’écrivain veut se rendre. 

Sang-jin finit par rejoindre son chalet sur le flanc d’une montagne enneigée et désertée à cette période de l’année. Mais là encore, sa tranquillité est perturbée par des coups de feu à proximité de son chalet. Le lendemain, il croise des chasseurs à l’air inquiétant. La journée suivante, un groupe de jeunes le sollicite pour louer un des chalets vides. D’abord enclin à refuser, il se dit qu’avec la présence des chasseurs à l’allure intimidante, pour ne pas dire menaçante, dans le secteur, une compagnie indirecte ne serait pas une mauvaise chose. Mais ses nouveaux voisins perturbent également sa tranquillité et les circonstances vont rapidement se compliquer…

Le scénario présenté par Noh Young-seok, qui endosse la double casquette de scénariste et de réalisateur sur ce film, est relativement inhabituel. En effet, les éléments constituants la trame centrale s’apparente fortement à ce que l’on peut voir dans certains films d’horreur. Le récit fait appelle à l’humour noir, ce qui pourrait rebuter certains spectateurs. Néanmoins, ce film prouve que le réalisateur/scénariste possède une certaine habileté à jouer avec nos nerfs et ceux de son personnage principal. Le lieu, ravissant, et même séduisant pour qui recherche la solitude et la quiétude, est également propice à installer une atmosphère angoissante.  

Les personnages sont particulièrement bien travaillés, de mon point de vue, et la scène dans le bus, lorsque Sang-jin rencontre Hak-soo, donne pleinement le ton. La gentillesse intrusive de ce dernier est étrange, pesante, et c’est exactement ce avec quoi le réalisateur joue tout au long du film. Au fur et à mesure que l’on avance dans le développement du récit, on en vient à penser que finalement tous les personnages semblent porter en eux un sombre secret et/ou un inquiétant passé. Au début, c’est amusant, car les malentendus sont le fruit de ce que Sang-jin pense, alimenté par des préjugés sur les gens de cette région reculée. En fin de compte, l’imagination du principal protagoniste n’est pas aussi farfelue que cela, et la prudence de Sang-jin sera finalement son salut. 

Le chalet dans les montagnes enneigées, présenté comme dernière habitation sur la route régulière menant au sommet, est l’endroit idéal pour installer une forme de paranoïa. L’actualité du moment, avec les essais nucléaires nord-coréens et les manœuvres militaires conjointes entre les forces américaines et coréennes dans la région, vient ajouter une certaine tension. Cette tension est l’une des forces du film. Jun Suk-ho offre une bonne prestation, même si son personnage manque un petit peu de développement, apparaissant lui aussi comme énigmatique par endroit. Le reste de la distribution est agréable et les performances sont plus que correctes. Le rythme s’emballe dans la dernière partie du film, et la conclusion pourra certainement en surprendre plus d’un.

En conclusion, « Intruders » un très bon thriller disposant d’une histoire atypique, d’une intrigue solide et d’un développement captivant et angoissant. Le rythme est progressif, le récit est fluide, et la narration est linéaire. La photographie présentée par Jae-in Park offre de belles prises de vue dans la montagne enneigée, la bande musicale vient agréablement soutenir l’ambiance, notamment dans la dernière partie du métrage et le montage joue avec un enchaînement dynamique entre les scènes intérieures et extérieures. La distribution offre de bonnes prestations, cependant surpassées par la performance de Jun Suk-ho. L’ensemble aurait été nettement plus agréable avec un meilleur travail de l’équipe de traduction qui brille par ses manquements et ses nombreuses fautes de grammaire et d’orthographe. Néanmoins, ce film peut largement bénéficier de notre recommandation. 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 304 204 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :