Comédie, Corée du Sud, Romance

GHOST HOUSE (2004) ★★★★☆


Pil-Gi a toujours rêvé d’avoir une maison, surtout pour honorer la mémoire de son père et il vient d’en acheter une après maintes recherches. Mais il y a un soucis, Yeon-Hwa refuse de quitter les lieux. Et Yeon-Hwa est un fantôme…

« Gwishini sanda » (귀신이 산다), ou « Ghost House » pour la distribution internationale, est une comédie sud-coréenne datant de 2004 réalisée par Kim Sang-jin, à qui l’on doit également « Pitch High » (2011). Les acteurs principaux sont Cha Seung-won, qu’on a pu voir dernièrement dans « Night in Paradise » (2021), Jang Seo-hee, qu’on a pu voir dans « Secrets, Objects » (2011), Jang Hang-sun, qu’on a pu voir dans « The Devil’s Game » (2008), et Son Tae-young, qu’on a pu voir dans « The Railroad » (2007). Ce métrage est paru en salles coréennes le 17 septembre 2004 et a été le quatrième film le plus rentable de l’année avec près de trois millions de spectateurs. 

L’histoire proposée par « Ghost House » nous invite à suivre Pil-gi (Cha Seung-won). Ce dernier a économisé assez d’argent pour réaliser le souhait de son défunt père : acheter sa propre maison. Cependant, à peine installé dans sa nouvelle demeure, il est dérangé par un de ses anciens résidents, ou plus précisément par le fantôme de celui-ci, qui prétend que la maison lui appartient et s’évertue à en chasser les occupants en leur faisant peur. Toutefois, Pil-gi n’est pas décidé à abandonner son rêve. Il fait appel à la police, invite des amis à rester la nuit et tente différents rituels d’exorcisme. Rien de tout cela fonctionne et lors d’une confrontation avec le fantôme, Pil-gi est frappé par la foudre et se réveille à l’hôpital. À son retour chez lui, il se rend compte qu’il peut voir le fantôme qui hante les lieux. Elle lui révèle que son nom est Yeon-hwa (Jang Seo-hee) et, désormais moins effrayé, Pil-gi décide de communiquer avec elle et de rester dans les lieux. Les choses vont néanmoins se compliquer avec l’arrivée d’un promoteur véreux désirant détruire la maison afin d’y construire un hôtel…

Kim Sang-jin a donc réalisé ce « Ghost Home » sur la base du scénario concocté Jang Jae-yeong et Jang Hang-jun. Ce dernier pouvant être considéré comme un touche-à-tout dans le domaine du cinéma, ayant œuvré comme acteur, éditeur de script, de scénariste, et même de réalisateur. On retrouve d’ailleurs Jang Hang-jun à la mise en scène de « Forgotten » (2017). On peut retrouver ce « Ghost Home » dans la catégorie « horreur« , mais rassurez-vous, rien à voir avec des métrages comme « Killer Toon » (2013), « The Closet » (2020), ou encore « The Call » (2020) dont nous avons proposé des critiques dernièrement. Ce qu’il faut retenir pour ce film, c’est essentiellement l’humour, la comédie. Dans un second temps, on retrouvera des éléments de romance, de mélodrame, mais à des doses subtiles. 

Dans cette histoire, on s’intéressera à Pil-gi, un contre-maître des chantiers navals, qui, en achetant une maison, rend hommage à son père. Ce dernier aura changé, tout au long de sa vie, de logement, souvent avec perte et fracas, en raison de son acrimonie. Croyant faire une bonne affaire, Pil-gi vient tout simplement d’acheter une maison hantée que tout le monde, dans le quartier, préfère éviter. Il ne faut pas s’attendre à une vieille demeure délabrée, pleine de toiles d’araignées et mal éclairée. Que nenni, c’est une maison moderne, bien éclairée, avec une superbe vue sur la mer toute proche. Chemin faisant, il va se retrouver face à la ravissante Yeon-hwan, fantôme de son état, qui revendique la propriété de la maison. Dès lors que Pil-gi aura fait l’expérience d’une mort imminente après avoir pris la foudre, il pourra voir et communiquer avec le fantôme. Un ensemble de situations très drôles s’enchaînent, et on retiendra probablement la séquence où Pil-gi doit se débattre contre son canapé. 

Du côté de la distribution, on retiendra principalement les performances de Cha Seung-won et de la ravissante Jang Seo-hee. Le premier est, comme vous le savez désormais, si vous lisez régulièrement mes critiques de films coréens, un Dieu. Si on observe sa prestation brute de décoffrage, il surjoue la plupart des scènes, lorsqu’il pleurniche, lorsqu’il est effrayé. Mais c’est voulu dans un ton de comédie aux colorations légèrement burlesques. Il propose un gros travail au niveau des expressions du visage. D’ailleurs, l’acteur a souvent joué sous la direction de Kim Sang-jin au début de sa carrière, et souvent dans des comédies. Jang Seo-hee offre ses traits au fantôme qui habite les lieux, et n’apparaît que dans la deuxième partie du film. Malheureusement, pour le cinéphile que je suis, l’actrice est nettement plus prolifique du côté des séries télévisées que du cinéma. Une actrice que nous avons donc découverte à travers ce métrage. Elle trouve un bon équilibre entre les scènes comiques et les passages plus sentimentaux, plus mélodramatiques, notamment par rapport à son époux qu’elle attend impatiemment. 

En conclusion, « Ghost House » est une bonne comédie disposant d’une histoire atypique, d’une intrigue captivante et d’un développement cocasse. Le rythme est plutôt soutenu, le récit est fluide et la narration est linéaire, en dehors de quelques flashbacks relatifs aux souvenirs des deux principaux protagonistes. La photographie orchestrée par Lee Gi-won est basique, limitant les séquences à quelques endroits, la bande musicale proposée par Sohn Moo-hyun vient agréablement accompagner l’aspect bidonnant de la plupart des scènes. Enfin, le montage organisé par Ko Im-pyo nous livre un métrage de près de deux heures sans temps mort, agréables et enthousiasmantes. La distribution offre de bonnes prestations dans l’ensemble, cependant dominées par la performance de Cha Seung-won dans un registre comique. L’ensemble mérite que lui accorde un avis favorable. 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 318 483 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :