Action, Corée du Sud, Crime - Policier, Drame, Thriller

THE HUNT (2016) ★★★★☆


Un vieil homme solitaire est témoin d’une agression sur une vieille femme dans les montagnes. Repéré, le vieux montagnard devient la proie des agresseurs. Mais la connaissance du terrain et l’habitude des déplacements va progressivement inverser les rôles et les chasseurs vont devenir des proies…


« Sa-nyang » (사냥), ou « The Hunt » pour la distribution internationale, est un thriller d’action sud-coréen datant de 2016, réalisé par Lee Woo-cheol, à qui l’on doit également « Cello » (2005). Les acteurs principaux sont Ahn Sung-ki, qu’on a pu voir dans « The Divine Fury » (2019), Cho Jin-woong, qu’on a pu voir dans « Jesters: The Game Changers » (2019), Han Ye-ri, qu’on a pu voir dans « Champion » (2018), Kwon Yool, qu’on a pu voir dans « A Special Lady » (2016), Park Byung-eun, qu’on a pu voir dans « Jo Pil-ho: The Dawning Rage » (2018), et Han Jae-young, qu’on a pu voir dans « Warriors of the Dawn » (2017). Ce métrage est paru en salles coréennes le 29 juin 2016. 

L’histoire proposée par « The Hunt » nous invite à suivre Moon Gi-seong (Ahn Sung-ki), un vieil homme, profondément perturbé par un accident survenu quelques années auparavant, qui passe son temps libre à parcourir la montagne en s’adonnant parfois à la chasse. Un pseudo groupe de chasseurs trouve de l’or dans un secteur reculé de la montagne. Mais une vieille dame (Ye Soo-jung), dont le défunt fils est le propriétaire du terrain sur lequel le gisement a été découvert, ne compte pas se laisser truander. Le ton monte entre la vieille femme et Park Dong-geun (Cho Jin-woong), le leader du groupe de chasseurs, et alors qu’ils en viennent aux mains, la septuagénaire chute violemment de la falaise, pour être grièvement blessée. Les malfrats décident de l’achever et d’ensevelir son corps. Gi-seong, qui a tout vu de la scène, tente de quitter les lieux rapidement, mais se fait repérer. S’engage alors une chasse à l’homme, laissant place à plusieurs passes d’armes, mais le vieil homme ne s’en laisse pas compter, jusqu’à inverser les rôles… 

Le scénario concocté par Cheon Jin-woo est simple. Trop simple peut-être aux yeux du cinéaste. Du coup, il a ajouté des éléments d’intrigues qui compliquent la fluidité de ce qui s’annonçait comme un film d’action basique. Pour donner du relief à l’intrigue, le scénariste a ajouté la présence de Yang-soon (Han Ye-ri), une adolescente souffrant d’un retard mental important. Petite fille de la vieille femme molestée et assassinée, elle traîne sur ce flan de montagne comme une forme d’extension de son espace de jeu. Le père de Yang-soon, a trouvé la mort dans un accident de mine quelques années auparavant. Gi-seong était le chef d’équipe de ces mineurs coincés au fond d’un puits d’exploitation. Il avait promis de veiller sur Yang-soon et tente de la protéger des chasseurs meurtriers. Mais ayant été contraint de laisser des hommes derrière lui, son état psychologique s’est dégradé. En raison de ces aménagements scénaristiques, on bascule dans une approche dramatique qui fait perdre du dynamisme au film. 

Une fois que l’on a fait abstraction de ces petits désagréments scénaristiques, on peut largement saluer le travail de Lee Woo-cheol à la réalisation, proposant une multitude de scènes d’action où la tension est omniprésente. Bien que le groupe de chasseurs semble être composé de bras cassés, brillant essentiellement par leur incompétence, ils n’en restent pas moins dangereux, et finalement, Gi-seong sera blessé à plusieurs reprises. Le réalisateur fut parfaitement épaulé par Park Jong-chul, son directeur de la photographie, soumettant aux spectateurs une quasi-intégralité de séquences tournées en extérieur dans une forêt montagnarde aux vues splendides. En outre, Park Jong-chul nous livre quelques angles singuliers de prises de vue, avec des gros plans sur les différents protagonistes. Enfin, signalons que certaines scènes semblent avoir été tournées caméra à l’épaule, ce qui augmente la tension en nous plongeant au cœur de l’action. 

La galerie de personnages peut apparaître comme étendue, mais finalement, la trame centrale s’articule autour de trois protagonistes principaux. Moon Gi-seong (Ahn Sung-ki), le vieil homme, chasseur et montagnard aguerri, qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment, qui cherche à fuir, se protéger tout en protégeant la « jeune attardée ». L’acteur dispose d’un rôle quelque peu ambigu. Traumatisé par son passé, il semble avoir basculé dans une sorte de folie suite à l’incident de la mine, mais apparaît comme ayant retrouvé un équilibre psychique. Park Dong-geun (Cho Jin-woong), policier et chef d’équipe d’un petit groupe d’hommes avides et cupides veut récupérer l’or quoi qu’il en coûte (comme dirait l’autre…) et éliminer les témoins gênants et cela est sa seule motivation. Cho Jin-woong dispose probablement du personnage le plus simple. Un salaud, que rien n’arrêtera. Et enfin, comme je l’ai abordé précédemment, Yang-soon (Han Ye-ri), l’adolescente aux réactions imprévisibles. L’actrice offre une bonne interprétation d’une ado en déficience mentale, un peu rêveuse, avec cette dimension d’être ailleurs, à l’instar de ce qu’avait proposé Kang Hye-jung dans « Welcome to Dongmakgol« , paru en 2005. De la distribution, on retiendra également les très bonnes prestations des acteurs de soutien. 

En conclusion, « The Hunt » est un très bon thriller d’action disposant d’une histoire simple, d’une intrigue tendue et d’un développement qui se perd parfois dans des digressions psychologiques. Le rythme est soutenu, le récit est confus par endroits et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie proposée par Park Jong-chul est superbe, la bande musicale orchestrée par Kim Tae-seong vient parfaitement soutenir les moments de tension et installe l’ambiance du métrage dans une pression quasi-permanente. La distribution offre de très bonnes prestations, cependant dominées par les excellentes performances d’Ahn Sung-ki et de Han Ye-ri. L’ensemble est tellement prenant qu’on ne voit pas les 93 minutes du film filer. À voir…

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 333 353 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :