Action, Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

SPECIAL INVESTIGATION UNIT (2011) ★★★☆☆


Le corps d’un policier est retrouvé mort, découvert dans sa voiture incendiée, près d’un bâtiment abandonné. De la drogue est également trouvée dans le véhicule. Pour identifier l’auteur de ce crime, les services de police mettent en place une unité d’enquête spéciale pour dénouer cette affaire.


« Teuksubon » (특수본) ou « Special Investigations Unit » pour la distribution internationale est un thriller policier sud-coréen datant de 2011, écrit et réalisé par Hwang Byung-gook, à qui l’on doit également « Wedding Campaign » (2005). Les acteurs principaux sont Uhm Tae-woong, qu’on a pu voir dans « Handphone » (2009), Joo Won, qu’on a pu voir dans « Fatal Intuition » (2015), Jung Jin-young, qu’on a pu voir dans « Svaha: The Sixth Finger » (2019), Sung Dong-il, qu’on a pu voir dans « The Great Battle » (2018), et Lee Tae-im, qu’on a pu voir dans « For the Emperor » (2014). Ce métrage est paru en salles coréennes le 24 novembre 2011. 

L’histoire proposée par « Special Investigations Unit » nous invite à suivre Kim Seong-beom (Uhm Tae-woong), un inspecteur de police impulsif, mais ayant un très bon instinct dans son travail d’enquêteur à la section criminelle, qui met un point d’honneur de résoudre le maximum d’affaires. Lorsqu’un policier est brutalement assassiné par un agresseur inconnu, Seong-beom comprend rapidement qu’il y a quelque chose derrière cette affaire de meurtre. La direction met en place une unité d’enquêtes spéciales (S.I.U.), et le professeur Kim Ho-ryong (Joo Won), jeune profiler, qui rentre tout juste d’une formation auprès du F.B.I., est désigné comme partenaire de Seong-beom. Bien que les mailles du filet se resserre, le suspect a toujours une longueur d’avance sur la police. Il devient de plus en plus évident que des éléments haut placés de la police sont impliqués dans cette affaire. Tout en faisant face à la tension et à la méfiance qui s’installent dans les forces de police, les deux enquêteurs sont plus que motivés pour neutraliser les responsables du meurtre de leurs collègues… 

Le scénario concocté par Kim Yu-jin et Hwang Seong-gu manque cruellement de fluidité. La raison principale est la multiplication des personnages. Finalement, à l’arrivée, on se rend compte qu’ils sont presque tous des antagonistes, donc plus ou moins impliqués dans l’affaire. Il est donc nécessaire de rester particulièrement attentif à l’évolution de l’intrigue, chose qui n’est pas rendue facile du fait de la médiocrité de la traduction, mais j’y reviendrai. Les cinéastes en profitent pour dénoncer la corruption qui règne dans la société coréenne, et plus particulièrement dans la police, où, semble t’il, les hauts fonctionnaires ont, soit des ambitions politiques, soit des motivations pécuniaires. Le simple désir de s’enrichir lorsque le salaire n’est pas en adéquation avec la charge de travail, est souvent le leitmotiv numéro un. 

De l’ensemble des personnages présents dans cette histoire, on retiendra principalement ceux incarnés par Uhm Tae-woong et Joo Won. Le premier est un policier intègre, peu respectueux de sa hiérarchie, colérique avec une tendance à la violence. Il est, dans un premier temps, motivé pour découvrir ce que cache la mort violente d’un collègue. Dans un second temps, il est déterminé à venger le meurtre de son supérieur, Park In-moo (Sung Dong-il). Le second enquêteur, le professeur Kim, apparaît comme une sorte d’érudit qui intellectualise l’enquête. Cependant, cette apparence craque rapidement, et on saisit que lui aussi, n’est finalement motivé que par la vengeance. L’affaire présentée dans le temps présent trouve ses ramifications dans une période plus ancienne, soit une quinzaine d’année, où son propre père, également inspecteur de police, enquêtait sur de supposés flics véreux, et a été assassiné dans des circonstances troubles et non-élucidées. 

On peut regretter le manque de personnage féminin, où seule Lee Tae-im émerge. Son personnage, Jung Young-soon, étant cantonné à faire des recherches via l’informatique. Lorsque finalement, elle intègre l’équipe sur le terrain, elle est gravement blessée. On peut également regretter le manque de développement lorsque l’équipe resserrée décide de faire cavalier seul pour continuer l’enquête alors que la hiérarchie a décidé de clore le dossier. Cette partie aurait mérité plus de détails, plus d’expansion avec rayonnement plus large. On s’amusera des délires capillaires de Joo Won qui frôle parfois le ridicule. Enfin, on notera que les scènes d’action sont correctes, relativement crédibles, et toujours très bien accompagnées de la bande musicale signée Noh Hyeong-woo et Kim Tae-seong (Golden SlumberExtreme JobSpace Sweepers,…), qui souligne parfaitement les moments de tension. 

En conclusion, « Special Investigations Unit » est un thriller policier décent disposant d’une histoire légèrement tortueuse, d’une intrigue familière et d’un développement énergique. Le rythme court de modéré à pétulant, le récit est abscons et la narration est linéaire. La photographie proposée par Kang Seung-gi est basique, la bande originale est très sympathique et le montage effectué par Moon In-dae débouche sur un métrage d’une durée de 111 minutes, qui aurait pu être, soit raccourci, soit employé afin de mieux développer certains aspects de l’histoire. La distribution offre de bonnes prestations sans qu’une performance ne se détache clairement du lot. L’ensemble reste attractif et reste un agréable divertissement, pour peu qu’on soit indulgent avec les films datant d’une dizaine d’années…

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 316 392 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :