Corée du Sud, Horreur, Thriller

DOCTOR (2013) ★★✭☆☆



Un chirurgien-plasticien découvre que sa jeune et belle épouse le trompe avec un bel étalon. Il pète les plombs et commence à tuer toutes les femmes de son environnement proche…

« Dak-teo » (닥터), ou « Doctor » pour la distribution internationale, est un thriller d’horreur sud-coréen, écrit et réalisé par Kim Sung-hong, à qui l’on doit également « Missing » (2009). Les acteurs principaux sont Kim Chang-wan, qu’on a également pu voir dans « The Queen of Crime » (2016), Bae So-eun, qu’on a pu voir dans « Kissing Cousin » (2015), Seo Geon-woo, qu’on a pu voir dans « The Divine Move » (2014), Han Da-eun, qu’on a pu voir dans « Forgotten » (2017), Ban Min-jung, qu’on a pu voir dans « Days of Wrath » (2013). Le film a été présenté en avant-première mondiale au 17e Festival international du film de Busan. Il est paru en salles coréennes le 20 juin 2013.

L’histoire proposée par « Doctor » nous invite à suivre Choi In-beom (Kim Chang-wan), un chirurgien plasticien marié à Soon-jung (Bae So-eun). Assez rapidement, ses changements d’attitudes, ses crises de nerfs sans fondement, mais également son attitude corporelle et les rictus de son visage, nous font comprendre qu’on se trouve face à un psychopathe. Un beau jour, partant pour sa clinique privée, il précise à son épouse qu’il rentrera tard. Soon-jung montre alors son vrai visage et toute la haine qu’elle éprouve pour son mari. Pire encore, elle reçoit Yong-kwan (Seo Gun-woo), son amant. Cependant, In-beom était caché à proximité et rentre discrètement pour découvrir sa femme en pleine séance horizontale avec Yong-kwan. Le docteur s’apprête à les tuer quand il est interrompu in extremis par la mère de Soon-jung qui débarque à l’improviste. Tout ceci n’est que partie remise et bientôt In-beom va s’enfoncer dans les abîmes de la folie meurtrière…

Le scénario concocté par Kim Sung-hong, qui endosse ici la double casquette de scénariste et de réalisateur, veut nous emmener dans le registre du thriller. Mais du suspense il n’y a en pas tant que cela. On bascule finalement dans le film d’horreur dès lors que le chirurgien répond à ses pulsions meurtrières. La mise en scène est telle qu’on n’arrive pas à éprouver de la sympathie pour un personnage en particulier. Le toubib est fou, sa femme n’est qu’avec lui que par intérêt, la belle-mère est également une profiteuse et l’amant est plutôt naïf dans l’ensemble, optant à plusieurs reprises pour des choix discutables.

D’une durée de 97 minutes l’ensemble est à l’équilibre entre trop peu et excès. En matière de plaisir visuel par rapport à l’horreur, il n’y a rien de réellement innovant dans cette histoire. Le médecin joue du bistouri mais en dehors de quelques entailles filmées en gros plan et de quelques scènes qui s’avèrent plus suggestives que démonstratives, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Il faut attendre la dernière partie du métrage et la visite du docteur Choi à son épouse à l’hôpital pour voir une scène réellement gore. Enfin, le film se conclut un petit peu en eau de boudin selon moi, à travers une scène où le toubib a lui aussi fait appel à la chirurgie pour modifier son visage, sans que l’on ne découvre ce que cela a donné…

Du côté de la distribution, c’est essentiellement Kim Chang-wan qui retiendra notre attention. L’acteur s’est manifestement fait plaisir en incarnant ce psychopathe. L’acteur offre une prestation très convaincante, passant d’un état à un autre en quelques secondes. Comme je le soulignais précédemment, il véhicule beaucoup d’informations à travers les rictus de son visage. La mise en scène demandée par Kim Sung-hong permet au personnage interprété par Kim Chang-wan de monter en puissance à travers la colère, voire même la rage. On découvrira au passage que cet état mental remonte à plusieurs années et que le sort qui fut réservé à sa première épouse n’était guère plus positif que pour son actuelle compagne. 

En conclusion, « Doctor » est un film d’horreur à la limite du correct, disposant d’une histoire ordinaire, d’une intrigue classique et d’un développement familier. Le rythme est légèrement lent par endroits, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est basique, les effets spéciaux sont maitrisés, et les scènes gores sont simples. La bande musicale est agréable et le montage nous offre 97 minutes qui se laissent regarder mais qui ne peuvent nullement prétendre à être mémorables. La distribution offre des prestations décentes mais éclipsées par la bonne performance de Kim Chang-wan. Un film à voir une fois qui sera probablement rapidement oublié…

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “DOCTOR (2013) ★★✭☆☆

  1. Un classique parmis les films d’horreurs . ont retrouve tout les ingrédients du mari trompé qui pète un plomb .a part la scènes final , pas vraiment de scènes sanglantes .se regarde sans trop se poser de questions. Néanmoins, le personnage principal impressionne par ses rictus et sa façon d’être tout le long du film .

    J'aime

    Publié par Nadège Bernard | 09/06/2021, 23 11 27 06276

Répondre à Nadège Bernard Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 343 417 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :