Corée du Sud, Horreur, Mystère

WARNING: DO NOT PLAY (2019) ★★★☆☆


Une réalisatrice en difficulté tente désespérément d’explorer la légende urbaine d’un film tourné par un fantôme, au risque de sa vie.

« Am-jeon » (암전), ou « Warning: Do Not Play » est un film d’horreur datant de 2019, écrit et réalisé par Kim Jin-won. Les acteurs principaux sont Seo Yea-ji, qu’on a pu voir dans « Recalled » (2021), Jin Seon-kyu, qu’on a pu voir dans « Svaha: The Sixth Finger » (2019), Kim Bo-ra, qu’on a pu voir dans « Perfect Number » (2012), Cha Yup, qu’on a pu voir dans « Door Lock » (2018), Jo Jae-young, qu’on a pu voir dans « Start-Up » (2019), Ji Yoon-ho, qu’on a pu voir dans « Love Clinic » (2015). Ce film est paru en salles coréennes le 15 aout 2019.

L’histoire proposée par « Warning: Do Not Play » nous invite à suivre Mi-jung (Seo Yea-ji), une jeune cinéaste passionnée et intransigeante qui travaille sur un projet de film d’horreur depuis plusieurs années, sans jamais être satisfaite de son scénario. Son meilleur ami, Joon-seo (Ji Yoon-ho), lui raconte un cas étrange où lors d’un festival du film étudiant, l’un des films projetés, intitulé Warning, a littéralement fait fuir les spectateurs de la salle de projection. 

L’un d’entre eux ayant même succombé à une crise cardiaque tellement il aurait été perturbé. Le réalisateur de ce petit métrage aurait déclaré par la suite qu’un fantôme avait filmé toutes les scènes lui-même. Mi-jung, curieuse et obstinée, décide d’en savoir plus sur cette histoire mystérieuse. Elle finit par rencontrer le réalisateur de Warning qui tente de la dissuader d’aller plus loin dans ses investigations. Mi-jung poursuit néanmoins ses recherches pour finir par s’approcher la vérité. Cependant, l’esprit malveillant qui serait à l’origine du film Warning, semble s’intéresser à la jeune réalisatrice…

Kim Jin-won, qui endosse ici la double casquette de scénariste et de réalisateur, nous livre un film tellement déséquilibré qu’à la fin une sensation brouillonne nous envahit. Les quinze premières minutes sont très intéressantes, le cinéaste parvenant pleinement à mettre en place son intrigue en peu de temps. Son personnage principal, Mi-jung étant très dynamique, se déplaçant d’un endroit à un autre avec un rythme rapide à travers des scènes serrées. Le gros problème, c’est qu’une fois que la structure narrative est posée, tout devient abscons. On s’y perd face à un gâchis trouble et incohérent, car les informations sont mal livrées. L’histoire est intéressante, tout comme la révélation finale, mais la façon dont c’est présenté est complétement catastrophique, et finalement néfaste pour le film. 

La qualité du film tient essentiellement aux très bonnes performances du casting. Seo Yea-ji (Recalled) fait évoluer son personnage à travers le développement de l’histoire. Elle apparaît comme froide et distante dans les premiers instants, puis laisse entrevoir une femme déterminée et relativement forte dans sa volonté d’aller de l’avant. Finalement, face à l’entité démoniaque, elle va également montrer les faiblesses du personnage, les malaises de son passé, une fragilité émotionnelle et des actes douloureux. Ji Yoon-ho propose également une prestation de qualité, mais reste malheureusement cantonné à un second rôle. Ses capacités d’acteur auraient pu être utilisées plus en avant dans l’intrigue. Jin Seon-kyu livre un personnage fortement perturbé, une personne étrange et inquiétante, qui semble vivre en dehors de la société. Un individu pourchassé par ses propres démons, au sens propre comme au sens figuré.

Si on se positionne du point de vue du genre, on peut dire que les codes du film d’horreur sont bien présents. Les jump-scares sont très bien fait, ça fonctionne, sans pour autant être innovant. Des bruits étranges, des silhouettes qui passent en arrière-plan, des lumières qui s’éteignent en cascades, etc. Bien évidemment, de nombreuses scènes se déroulent dans une obscurité partielle. L’esprit démoniaque, matérialisé par une silhouette de femme, est présenté avec une tête assez effrayante. Elle apparaît soudainement en gros plan de manière à faire sursauter le spectateur. Petite originalité, l’esprit se manifestant par des vocalises troublantes, terrifiantes et angoissantes.

En conclusion, « Warning: Do Not Play » est un film d’horreur correct disposant d’une histoire intéressante, d’une intrigue basique et d’un développement alambiqué. Le rythme s’accélère au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire, le récit manque de fluidité et la narration fait appel à plusieurs flashbacks. La photographie proposée par Yoon Young-soo est correcte, la bande musicale est plutôt discrète et le montage nous offre un film court de 86 minutes. La distribution offre de bonnes prestations, dominées par la performance de Seo Yea-ji. L’ensemble se laisse regarder sans pour autant être mémorable. Il restera probablement un air de déjà vu…

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 332 101 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :