Action, Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

MARINE BOY (2008) ★★★☆☆


Cheon-su est un maître-nageur qui, sous la pression d’importantes dettes de jeu, doit obéir aux ordres de Monsieur Kang, un baron de la drogue. Il se voit attribuer une mission, être un Marine Boy, un passeur de drogue en plongée sous-marine. Il fera peu après connaissance avec Yuri, une femme mystérieuse et séduisante, entretenue financièrement par Kang. Elle jouera de ses charmes pour profiter elle aussi de Cheon-su. Être un Marine Boy n’est pas de tout repos, Cheon-su va très vite l’apprendre à ses dépens.

« Marin Boi » (마린보이), ou « Marine Boy » pour la distribution internationale, est un thriller d’action sud-coréen datant de 2009, écrit et réalisé par Yoon Jong-seok, à qui l’on doit également « Confession » (2020). Les acteurs principaux sont Kim Kang-woo, qu’on a pu voir dans « Recalled » (2021), Cho Jae-hyun, qu’on a pu voir dans « The Fatal Encounter » (2014), Park Si-yeon, qu’on a pu voir dans « The Scent » (2012), Lee Won-jong, qu’on a pu voir dans « The Age of Blood » (2017), et Um Hyo-sup, qu’on a pu voir dans « Gangnam Blues » (2015). Ce métrage est paru en salles coréennes le 5 février 2009. 

L’histoire proposée par « Marine Boy » nous invite à suivre Cheon-soo (Kim Kang-woo), un ancien athlète national qui rêve d’aller s’installer à Palau, situé à l’ouest de l’Océanie. Afin de financer son projet, il travaillle comme moniteur de natation le jour, tout en jouant dans des cercles privés la nuit. Après avoir perdu une partie de poker, il se retrouve lourdement endetté et en grosse difficulté avec les usuriers. Kang (Cho Jae-hyun), le chef d’un syndicat local de la drogue, propose de rembourser les dettes de Cheon-soo si ce dernier accepte le rôle de « marine boy », une mule qui passe de la drogue en contrebande en nageant sous l’eau. 

Connaissant le danger auquel il va devoir se confronter, Cheon-soo essaie de fuir, mais il est arrêté à l’aéroport par l’inspecteur Kim Gae-ko (Lee Won-jong). Celui-ci tente d’arrêter Kang depuis des années et exige que Cheon-soo joue les informateurs pour son compte. La situation de Cheon-soo se complique encore lorsqu’il tombe amoureux de Yu-ri (Park Si-yeon), une chanteuse de jazz sous la tutelle de Kang. Les deux tourtereaux envisagent alors de fuir la Corée avec l’argent de la drogue pour s’établir à Palau…

Le scénario concocté par Yoon Jong-seok, qui endosse également la casquette de réalisateur, s’inscrit dans une forme de classicisme. En effet, sa démarche est éloignée de toutes tentations visant à mélanger des genres opposés. « Marine Boy » est en mode thriller. Le personnage central se retrouve tirailler entre trois choix. D’un côté, il est sollicité par un mafieux qui se sert d’une grosse dette de jeu pour faire pression sur lui et ainsi l’embringuer dans le trafic de drogue. D’un autre côté, il subit la pression de la police pour qu’il fournisse des informations permettant l’arrestation du chef de gang. Enfin, il est fortement attiré par une très jolie femme qui cherche à assouvir une vengeance. 

En regardant « Marine Boy« , on va se focaliser sur quatre personnages. En premier lieu Cheon-soo (Kim Kang-woo). S’il a passé du temps en salle de sport pour développer son corps, il a oublié de cultiver son cerveau. Le personnage ne fait guère preuve d’intelligence, en s’embringuant dans des parties de poker en misant des sommes astronomiques qu’il ne pourra jamais rembourser. Cela dit, si on enlève cela, il n’y a plus de film. De plus, la ludomanie ou jeu pathologique, jeu compulsif est une addiction réelle, engendrant fatalement de sévères problèmes. 

Kang (Cho Jae-hyun) est un chef de gang, plutôt violent, même s’il affirme l’inverse. Il est à la tête d’un trafic de drogue entre le Japon et la Corée. Il a besoin des compétences spécifiques de Cheon-soo pour faire passer sa drogue. La séduisante Yu-ri (Park Si-yeon) est à la charge de Kang depuis la mort de son père. Elle cherche un moyen de se venger de Kang pensant qu’il est responsable de la mort de son père. L’inspecteur Kim Gae-ko (Lee Won-jong) cherche à mettre fin au trafic de Kang, et est prêt à tout pour parvenir à ses fins. Il est la clé de l’intrigue et c’est par lui que les rebondissements s’articulent. 

D’une durée de 118 minutes, « Marine Boy » souffre, dans une certaine mesure, des mêmes maux que « The Scent« , soit des séquences trop longues, et qui, si elles avaient été raccourcies, auraient permis au film de gagner en dynamisme. Les scènes d’actions sont harmonieusement réparties dans l’histoire, pour s’intensifier dans la dernière partie, avec un final, qui là aussi, tire en longueur. L’histoire se déroule sur quelques journées, avec plusieurs scènes de nuit. Le début du film permet d’appréhender le projet du personnage principal et sa volonté de s’installer dans les îles de Palau. Fatalement, et même si la morale est quelque peu écornée, la fin nous ramène à cet objectif initial dans une courte scène laissant entendre que le couple formé par Cheon-soo et Yu-ri est installé dans cet endroit paradisiaque. 

En conclusion, « Marine Boy » est un thriller d’action convenable disposant d’une histoire intéressante, d’une intrigue basique et d’un développement qui s’étire inutilement. Le rythme est modéré, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie présentée par Kim Ji-yong (Ashfall) est agréable avec une belle utilisation de couleurs chaudes. La bande musicale délivrée par Jeong Jae-il (Parasite) est sympathique et le montage effectué par Steve M. Choe et Kim Chang-ju (Intruder) aurait mérité qu’on rabote quelques scènes pour acquérir plus de vitalité à l’ensemble. La distribution offre de bonnes prestations et le duo formé par Park Si-yeon et Kim Kang-woo est plutôt séduisant. Un métrage qui se laisse regarder malgré l’absence d’originalité.

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 317 334 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :