Action, Comédie, Corée du Sud, Crime - Policier, Espionnage, Thriller

RUNNING MAN (2013) ★★★☆☆


Running Man (2013)

 

Jong-Woo est un chauffeur de taxi, pauvre et débordé, qui a une mauvaise attitude ; compréhensible étant donné le type de clients qu’il transporte. Ainsi, lorsqu’une nuit, un homme poli et bien habillé lui propose une somme d’argent scandaleuse pour louer son taxi pendant une période prolongée, Jong Woo ne pose aucune question ; bien qu’il ait une conversation plutôt gaie et inappropriée avec cet homme, indifférent. Il est difficile de blâmer Jong-Woo pour cela, étant donné qu’il lui faut du temps pour se rendre compte qu’il n’est pas le protagoniste d’une comédie à sourcils bas, mais plutôt d’un thriller bourré d’action.

 

 

« Reonningmaen » (런닝맨), ou « Running Man » pour la distribution internationale, est un film d’action sud-coréen datant de 2013, écrit et réalisé par Jo Dong-oh, à qui l’on doit également « The Restless » (2006). Les acteurs principaux sont Shin Ha-kyun, qu’on a pu voir dans « Welcome to Dongmakgol » (2005), Lee Tae-ri, qu’on a pu voir dans « Time Renegades » (2016), Kim Sang-ho, qu’on a pu voir dans « The Witness » (2018), Jo Eun-ji, qu’on a pu voir dans « Confession of Murder » (2012), Oh Jung-se, qu’on a pu voir dans « Insadong Scandal » (2009), Joo Hyun, qu’on a pu voir dans « Friend » (2001), et Kim Eui-sung, qu’on a pu voir dans « The Exclusive: Beat the Devil’s Tattoo » (2015). Ce métrage est le premier film coréen à obtenir 100% de son financement provenant d’un studio hollywoodien, soit la 20th Century Fox. Distribué par Fox aux niveaux national et mondial. Ce métrage est paru en salles coréennes le 4 avril 2013.

L’histoire proposée par « Running Man » nous invite à suivre Jong-woo (Shin Ha-kyun) qui a fait plusieurs séjours en prison pour des délits mineurs comme le cambriolage et le vol de voiture. Désormais, il travaille comme mécanicien automobile. Il a un fils de 17 ans nommé Gi-Hyuk (Lee Min-ho), qu’il élève seul. Gi-Hyuk est un enfant intelligent, mais en rupture avec son père. Bien que Jong-woo puisse apparaître comme un père irresponsable, il fait de son mieux et travaille même la nuit au service d’une société de taxis privée. Une nuit, Jong-woo prend en charge un homme lui offrant une grosse somme d’argent afin de le conduire dans différents endroits. Jong-woo accepte motivé par l’argent. Alors qu’il s’apprête à déposer son client dans le parking d’un complexe d’appartements, il prend conscience que son client a été tué. Il n’a d’autres choix que de prendre la fuite, et d’entrer dans une spirale infernale, pourchassé par la police, la NSA et d’autres tueurs mystérieux…

Le scénario concocté par Jo Dong-oh, qui endosse également la casquette de réalisateur, comporte de nombreux trous, de nombreuses incohérences, pour exemple, je vous invite à ne pas essayer de sauter d’un véhicule en marche sur l’autoroute au risque de vous rompre le cou. Mais une fois que vous avez évacué cet aspect du film, vous prendrez conscience que le plaisir est ailleurs. « Running Man » est placé sous le signe de l’action et de l’humour. Ce métrage est un pur divertissement, alors installez-vous bien au fond de votre canapé et laissez-vous entraîner dans ces montagnes russes emmenées par un Shin Ha-kyun en grande forme. L’acteur livre un personnage espiègle, qui passe pas mal de temps à courir, permettant ainsi d’être raccord avec le titre du métrage.

Il ne faut guère longtemps avant que la première course-poursuite ne s’enclenche. On peut avouer que les scènes d’action sont relativement originales, chose que l’on peut mettre au crédit du réalisateur, œuvrant de manière habile avec des travellings, des chorégraphies bien orchestrées, un sens du rythme, le tout ponctué de punchlines efficaces et drôles. Un autre point positif est l’humour. L’avantage réside dans le fait qu’on évite les gros gags, qui pourraient alourdir l’ambiance. Le parti-pris étant de positionner des situations et/ou des répliques drôles, permettant de garder le rythme soutenu du métrage. Les plaisanteries fonctionnent tout comme l’ironie et les sarcasmes. On n’échappe cependant pas à quelques clichés, comme Ahn Sang-ki (Kim Sang-ho), l’ami policier, incompétent à souhait ou la journaliste excessivement collante, Park Sun-young (Jo Eun-ji).

Bien que la plupart des personnages principaux soient charismatiques, le cœur du film repose sur Shin Ha-kyun (Sympathy for Mr. Vengeance / Welcome to Dongmakgol / The Front Line). Son personnage se retrouve, bien malgré lui, au cœur d’une conspiration, dont globalement, on peut facilement anticiper les grandes lignes. Tout a déjà été vu un certain nombre de fois. Mais encore une fois, au risque de me répéter, le rythme vient gommer ses contrariétés. L’intrigue secondaire mettant en scène la relation perturbée entre Jong-woo et son fils reste un petit peu trouble, malgré le happy end dont on aurait pu se passer.

En conclusion, « Running Man » est un bon thriller d’action disposant d’une histoire familière, d’une intrigue classique et d’un développement original. Le rythme est soutenu, manque de fluidité sur certains points et la narration est linéaire. La photographie délivrée par Jo Sang-yuen (Midnight Runners) offre un grain moyen qui manque de clarté, de luminosité. La bande musicale orchestrée par Kim Jun-seok (The Tooth and the Nail) et le montage dirigé par Nam Na-yeong (No Tears for the Dead / Jo Pil-ho: The Dawning Rage) débouche sur un film d’une durée de 127 minutes qui aurait gagné en dynamisme s’il avait été amputé d’une bonne vingtaine de minutes, notamment dans sa partie médiane, ventre mou de ce métrage. La distribution offre de bonnes prestations cependant complètement éclipsée par la performance de Shin Ha-kyun qui domine largement les débats. L’ensemble est divertissant et viendra pleinement occuper une soirée détente sans prise de tête. À voir, ne serait-ce qu’une fois…


RUNNING MAN vu par Aurélie

 

Running Man (2013)Running Man est un film d’action sud-coréen de 2013 mettant en vedette Shin Ha-kyun (Cha Jong Woo) comme un homme ordinaire qui commence à être pourchassé et surveillé par toute la nation après avoir été faussement accusé dans une affaire d’homicide.

Lorsque j’ai regardé la bande annonce, j’ai tout de suite voulu regarder le film… et je n’ai pas été déçue.

Ce film mélange humour et action, ce qui donne le combo parfait pour passer un super bon moment.

Une scène qui m’a particulièrement marquée c’est le coup de boule à la fin qui m’a fait éclater de rire. Les scènes d’actions sont bien exécutées, les jeux d’acteurs sont très bien.

Ce film montre un côté peu flatteur de la police, limite montrée inutile lorsque l’on voit le fils de Cha Jong Woo, Cha Gi Hyuk (interprété par Lee Tae-Ri) qui enquête sur l’affaire sur laquelle son père est impliqué. Il nous montre ses talents de déductions et met à mal les compétences de la police, montré par Ahn Sang Ki (interprété par Kim Sang-Ho) qui ne comprend rien à ce que Cha Gi Hyuk raconte.

La journaliste m’a également fait beaucoup rire lors de son “jeu d’actrice” lorsqu’elle voulait voir la vidéo surveillance de l’hôtel. Lorsque Cha Gi Hyuk et Ahn Sang Ki l’ont suivi dans son jeu, c’était vraiment très drôle.

Par contre, une question que je me pose, où est passé le corps du Père Moon? (Interprété par Joo Hyun).

Enfin voilà, le film est très bien ficelé, sans nul doute, vous passerez un super moment devant ce film en tout cas moi, j’ai adoré!


RUNNING MAN vu par Sandra

 

C’est un film rythmé avec une touche humoristique. L’ayant déjà vu il y a quelques années, je m’étais décidée à le visionner pour l’acteur Lee Tae Ri (anciennement appelé Lee Min Ho). Il joue le fils de Jong Woo, et au final, on ne le voit pas tant que ça. C’est Shin Ha Kyun la vedette du film, même si je ne le connais pas trop, je peux dire que ce n’est vraiment pas ce film qui m’a marqué avec lui.
 
Film 100 % action du même genre que « Le Fugitif » avec Harrison Ford ou « Two Weeks » avec Lee Jun Ki. En soi, c’est sympathique, mais rien de nouveau ou de bien marquant. C’est un film qui a été vite oublié pour ma part.

 


RUNNING MAN vu par Véronique

 

Running Man (2013)Running man est un bon film d’action. Dès la vingtième minute, le spectateur sait pourquoi le film porte ce titre. Notre protagoniste Shin Ha-kyun court pendant toute la durée du film pour sauver sa peau.

J’ai pu voir sa prestation d’acteur dans plusieurs films, tous différents. Sympathy for mr vengeance (le jeune avec ses cheveux jaunes fluo) ou bien encore empire of lust (film historique avec Kang Ha-neul et Jang Hyuk) , the Villainess, no mercy for the rule, etc…

Il est actuellement à l’affiche d’un nouveau drama sur Netflix dont le titre est Beyond the devil. Mais, je trouve que le titre coréen 괴물 (Monstre) lui convient mieux. Encore un rôle différent mais non moins torturé…

Aux côtés de cet acteur dans Running man, nous retrouvons en second rôle :
– Sang-ho Kim, Oh Jung-se, tous deux très bons acteurs avec un nombre de films impressionnants à leur actif.
– L’acteur Jung Suk-yong connu aussi pour avoir interprété beaucoup de seconds rôles
– et le jeune acteur Lee Tae-ri, de son vrai nom Lee Min-ho, présent dans de nombreux dramas.

Running man nous offre de bonnes cascades, de bonnes courses poursuites et quelques scènes sympathiques qui nous tirent un franc sourire.
Je n’y ai trouvé aucune longueur. Tout s’enchaîne avec fluidité.


RUNNING MAN vu par Alexandre

 

Running Man (2013)« Faire-valoir de Shin Ha-kyun »

Pourquoi la 20th Century Fox, célèbre studio américain, a-t-il fait le choix de financer ce film plus particulièrement ? Produit d’action sans grand intérêt sur le papier. Une mauvaise rencontre et une course poursuite sans fin, avec la photo souriante de happy end… Nous ne le saurons sans doute jamais. Lors de la décennie précédente, la Corée du Sud a émergé avec de nombreux chef d’œuvre dans lesquels l’acteur principal de ce film, Shin Ha-kyun, était au casting : JSA, Sympathy for Mr Vengeance, entre autres…

Je ne taris pas d’éloge sur la prestation de SHIN Ha-kyun dans ce film. Habitué aux rôles de paumé, d’attardé ou de sourd,… il trouve ici un rôle à sa mesure pour exprimer son talent ! En effet, il assure tous les rôles : père débordé, crétin prétentieux, charmant en smoking, homme d’action, ami sincère,… tout y passe pour notre plus grand plaisir. Et nous pouvons voir que Shin Ha-kyun prend également son pied à faire tourner en bourrique les flics, les agents secrets et les vilains à la gueule bien patibulaire ! Ce film est une tornade autour de notre héros et les 2h07 filent aussi vite que sa course poursuite.

La mise en scène est vraiment basique, et la bonne idée des feux d’artifices est sérieusement enlaidie par une prise de vue digne des caméras DV du début des années 2000.

La force du métrage réside également dans son casting de seconds rôles tous plus attachants les uns que les autres avec son fils campé par un Kim Tae-ri plus mature que son père, le flic mollasson mais amical avec l’hilarant Kim Sang-ho, l’ami de toujours le touchant Joo Hyun, et la touche féminine un peu potiche mais drôle dans la scène d’épouse baffouée Jo Eun-ji.

En conclusion, l’action est au rendez-vous. Sur une histoire bien banale, tout le casting suit l’énergie débordante de Shin Ha-kyun. Cela nous emporte avec un plaisir certain. Vous aurez passé un excellent moment de détente, sans prise de tête, mais sans grande réflexion non plus. Une dose d’émotion fait de ce spectacle une réussite, même s’il ne changera pas l’histoire du cinéma, ni coréen, ni mondial…

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 317 334 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :