Corée du Sud, Horreur, Mystère, Thriller

THE 8th NIGHT (2021) ★★★☆☆


The 8th Night (2021)

 

Armé d’un chapelet et d’une hache, un moine pourchasse un esprit millénaire qui prend possession des humains et sème la désolation sur Terre…

 

« Je8ileui Bam » (제8일의 밤), ou « The 8th Night » pour la distribution internationale, est un thriller d’horreur sud-coréen datant de 2021, écrit et réalisé par Kim Tae-hyung, qui signe là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Lee Sung-min, qu’on a pu voir dans « The Man Standing Next » (2020), Park Hae-joon, qu’on a pu voir dans « Jo Pil-ho: The Dawning Rage » (2019), Kim Yoo-jung, qu’on a pu voir dans « Commitment » (2013), Nam Da-reum, qu’on a pu voir dans « Kundo: Age of the Rampant » (2014), Choi Jin-ho, qu’on a pu voir dans « The Swordsman » (2020), et Park Se-hyun, qu’on a pu voir dans « KIM Jiyoung: Born 1982 » (2019). Ce métrage est sorti simultanément dans 190 pays via Netflix le 2 juillet 2021.

L’histoire présentée par « The 8th Night » nous invite à suivre Park Jin-soo (Lee Sung-min), un ancien moine considéré comme le gardien, né pour arrêter un être maléfique dont l’objectif n’est autre que d’apporter douleur et souffrance aux vivants et aux morts. Pour l’aider dans sa tâche, un jeune moine, Ha-jeong (Lee Eol) va l’accompagner. Cependant, l’esprit diabolique passe de corps en corps, laissant derrière lui des cadavres, ce qui déclenche une enquête de police, dirigée par l’inspecteur Kim Ho-tae (Park Hae-joon). Les investigations de la police et les recherches des deux moines conduisent ces différentes personnes vers Ae-ran (Kim Yoo-jung) une jeune chamane. Mais l’esprit rôde également et la confrontation est inévitable…

Le scénario concocté par Kim Tae-hyung, qui endosse également la casquette de réalisateur, est incroyablement précis et détaillé dans sa présentation des éléments bouddhistes tout en utilisant de nombreuses références à la mythologie hindoue. Le film commence par un récit légendaire sur un monstre qui tente de déclencher le chaos sur Terre en s’en prenant aux humains, mais voit sa progression stoppée par Bouddha. Bien qu’incapable de le tuer, Bouddha enfoui les yeux du monstre, éloignés l’un de l’autre. Deux de ses disciples doivent s’assurer que les deux yeux soient à nouveau réunis. La légende dit que l’esprit maléfique devra tuer sept personnes afin de pouvoir réunir les deux yeux. Ce conte est raconté en sanskrit, chose que de mémoire, je n’avais jamais vu auparavant. Nous progressons jusqu’à nos jours où un professeur ouvre l’une des deux boites dans laquelle l’un des yeux était caché, ouvrant ainsi la malédiction et lançant le compte à rebours.

Le récit s’articule autour de cinq personnages. Ae-ran (Kim Yoo-jung) est une jeune femme présentée comme une chamane vierge, peu loquace, elle est censée être la dernière victime de l’esprit maléfique. Cheong-seok (Nam Da-reum) est un jeune moine disciple du moine Ha-jeong (Lee Eol). Lorsque ce dernier meurt il part à la recherche de Jin-soo pour l’informer de la situation et décide de l’accompagner dans sa recherche du démon. Présenté comme candide, il s’émerveille de la vie en ville. L’esprit maléfique va chercher à l’utiliser pour parvenir à ses fins. Hoe-tae (Park Hae-joon) est un inspecteur de police, qui aborde tous les éléments religieux, mystiques et paranormaux avec énormément de scepticisme. Cependant, il veut absolument comprendre et s’avère persévérant dans ses investigations. Enfin Jin-soo (Lee Sung-min), ancien prêtre, est le dernier rempart face au démon. Il s’exprime peu et s’avère être profondément perturbé par son passé. Impossible de passer sous silence l’excellente performance de Park Se-hyun dans un rôle d’un personnage sans nom. Une lycéenne possédée par le démon et qui affiche un sourire terrifiant.

L’aspect horrifique est très léger et il faut l’avouer, rien ne fait fondamentalement peur dans ce film. Les effets spéciaux pour présenter les corps déformés et les visages déformés par la présence du démon sont, certes bien fait, mais sans effroi. Cela dit la conception des yeux rouges est simple, mais marquante. En effet, le troisième œil qui apparaît sur les possédés les fait ressembler à Shiva. Il y a ainsi beaucoup d’autres petits détails que vous apprécierez probablement lorsque vous regarderez le film, à moins que cela ne vous prenne la tête. Ceci étant dit, beaucoup de réflexion et d’attention aux détails ont été consacrés à l’histoire, mais finalement cela se fait au détriment de l’action, malgré le fait que le réalisateur l’ait artificiellement intégré dans son récit, comme pour exemple, la confrontation entre Jin-soo, le moine guerrier et Ho-tae, le policier. 

En conclusion, « The 8th Night » est un bon thriller mystérieux disposant d’une histoire classique, d’une intrigue basique et d’un développement original. Le rythme est plutôt poussif par endroits, le récit est parfois compliqué dans sa présentation et la narration est linéaire. La photographie est plaisante et les effets spéciaux sont maîtrisés, l’accompagnement musical vient parfaitement souligner l’atmosphère sombre du film, sans pour autant être singulier. Le montage débouche sur un métrage de 115 minutes dont une partie aurait pu être amputée afin de gagner en dynamisme. La distribution offre de très bonnes prestations dans l’ensemble, mais ma préférence est allée à Park Se-hyun pour sa prestation originale. L’ensemble sera probablement décevant pour les fans d’horreur pure…

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 317 338 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :