Comédie, Corée du Sud, Romance

TRADE YOUR LOVE (2019) ★★★☆☆


Trade Your Love (2018)

Seong-Suk et Hae-Joo se rencontrent lors d’un rendez-vous arrangé et décident de faire un mariage de complaisance afin d’obtenir ce qu’ils désirent.

 

 

« Eojjeoda, Gyeolhon » (어쩌다, 결혼), ou « Trade Your Love« , est une comédie romantique sud-coréenne, co-écrite et réalisée par Park Ho-chan et Park Soo-jin, qui tous deux signent ici leur premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Kim Dong-wook, qu’on a pu voir dans « Along with the Gods: The Two Worlds » (2017), Ko Sung-hee, qu’on a pu voir dans « Fasten Your Seatbelt » (2013), Hwang Bo-ra, qu’on a pu voir dans « The Phone » (2015), Kim Eui-sung, qu’on a pu voir dans « The Exclusive: Beat the Devil’s Tattoo » (2015), Im Ye-jin, qu’on a pu voir dans « Windstruck » (2004), et Yum Jung-ah, qu’on a pu voir dans « Hit-and-Run Squad » (2019). Ce métrage est paru en salles coréennes le 27 février 2019.

L’histoire proposée par « Trade Your Love » nous invite à suivre Sung-seok (Kim Dong-wook) et Hae-joo (Ko Sung-hee). Le premier est amoureux de Hye-jin (Lee Chae-eun), une jeune femme dirigeant une pâtisserie. Malheureusement, elle est divorcée avec un enfant, une situation inacceptable pour la famille distinguée de Sung-seok. En outre, le père de ce dernier ne lui léguera sa fortune que s’il se marie dans les règles de l’art. La seconde est également poussée par sa famille, mais surtout cherche surtout à se défaire d’une ancienne relation collante. Sung-seok et Hae-joo se rencontrent donc lors d’un rendez-vous arrangé et décident d’organiser un mariage blanc afin de se défaire de leurs familles respectives. 

Le scénario concocté par Park Ho-chan et Park Soo-jin, qui endossent également tous les deux la casquette de réalisateur, nous emmène dans une comédie-romantique où finalement la romance n’est pas présente. La relation entre Sung-seok et Hae-joo est fausse, et même si on attend durant tout le développement que cette supercherie se transforme en véritable relation sentimentale, il n’en est rien. Leur relation restera pleinement stérile, n’ayant apparemment aucune attirance l’un pour l’autre. L’histoire parle peu de la vie conjugale mais s’attache nettement plus à la manière dont les amis et la famille réagissent aux annonces de mariage. En outre, le récit se focalise sur le comment les deux personnages principaux abordent cette expérience hautement désagréable. 

À bien y regarder Sung-seok et Hae-joo ne partagent que peu de scène ensemble. Chacun de leur côté, ils exposent leur mariage à d’autres personnes avec la finalité de rester seuls. Finalement, on est en droit de se demander si Sung-seok et Hae-joo ne sont pas ouvertement misanthropes. Ils veulent tous les deux s’échapper à l’étranger pour s’éloigner au plus loin de leurs amis et de leur famille, qui apparaissent généralement odieux. Toutefois, ils ne veulent pas le faire de manière grossière et y mettent les formes en organisant ce faux mariage, avec d’ailleurs, le divorce précisément programmé. 

L’humour, les gags, les jeux de mots, les scènes malicieuses et les plaisanteries sont souvent drôles. On peut essentiellement le créditer au fait que les personnages secondaires sont singulièrement caricaturaux, permettant à l’histoire de ne jamais basculer dans le dramatique. Hye-jin (Lee Chae-eun) la pâtissière est le seul personnage à avoir une réaction émotionnelle, à avoir un comportement réel, face à ce qui se passe et par conséquent le seul membre de la distribution qui se présente comme une personne vraie. A contrario les frères de Hae-joo sont particulièrement fantasques et véhiculent de nombreux clichés. Le personnage le plus drôle étant probablement le photographe du studio de mariage, incarné avec fantaisie par Lee Jun-hyeok.

En conclusion, « Trade Your Love » est une bonne comédie disposant d’une histoire originale, d’une intrigue simple et d’un développement sommaire. Le rythme est plutôt soutenu, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie proposée par So Jung-o, la bande musicale orchestrée par Mok Young-jin vient agréablement accompagner les moments les plus drôles, et le montage délivré par Kim Woo-il et Lim Sin-mee nous offre un métrage d’une durée de 87 minutes durant lesquelles on n’a guère le temps de s’ennuyer. La distribution offre de bonnes prestations, parfois teintées de burlesque, et Kim Dong-wook ainsi que Ko Sung-hee forment un couple qui matche assez bien malgré le fait que leur relation reste platonique. 

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 332 101 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :