Corée du Sud, Drame

TABLOID TRUTH (2014) ★★★☆☆


Tabloid Truth (2014)

 

Une jeune actrice prometteuse se suicide après la divulgation d’un scandale la concernant, à propos de sa relation avec un politicien marié.

 

 

« Jjirasi: Wiheomhan Somun » (찌라시: 위험한 소문), ou « Tabloid Truth » pour la distribution internationale, est un thriller dramatique sud-coréen datant de 2014, dirigé par Kim Kwang-sik, à qui l’on doit également « The Great Battle » (2018). Les acteurs principaux sont Kim Kang-woo, qu’on a pu voir dans « The Vanished » (2018), Jung Jin-young, qu’on a pu voir dans « Svaha: The Sixth Finger » (2019), Ko Chang-seok, qu’on a pu voir dans « The Spy: Undercover Operation » (2013) et Park Sung-woong, qu’on a pu voir dans « For the Emperor » (2014). Ce métrage est paru en salles coréennes le 20 février 2014.

L’histoire proposée par « Tabloid Truth » nous invite à suivre Lee Woo-gon (Kim Kang-woo), un découvreur de talents qui focalise son attention sur une jeune femme, Mi-jin (Ko Won-hee). Il veut l’imposer, mais se heurte à son supérieur hiérarchique. Il démissionne aussi sec. Cependant, Mi-jin le persuade de devenir son manager et de s’occuper de sa carrière. Woo-gon permet ainsi à Mi-jin de percer dans le monde du cinéma, des séries télévisées et de la publicité. Mais soudainement, des rumeurs font surface dans les médias selon lesquelles Mi-jin aurait une relation avec le député Nam Jung-in (Ahn Sung-ki). Peu de temps après Mi-jin se suicide et Woo-gon est dévasté. L’impresario s’interroge sur l’origine de la rumeur. Il découvre qu’il existe une sorte de newsletter secrète que seules des personnes sélectionnées, occupant des postes importants, reçoivent. Woo-gon parvient à remonter jusqu’à Mr. Park (Jung Jin-young) qui distribue la newsletter. Woo-gon continue d’enquêter avec l’aide de Mr. Park et de Baek Moon (Ko Chang-seok), le responsable d’une entreprise de sécurité. Mais apparemment, la mort de Mi-jin est au centre d’un complot nettement plus important…

Le scénario concocté par Hwang Seong-gu et Kim Yu-jin mélange le thriller d’investigation, des intrigues politiques et le drame sur des rumeurs dans l’industrie du divertissement. Dans la vie réelle, ce type de rumeurs a régulièrement conduit à des suicides, que ce soit en Corée du Sud, mais également dans bien d’autres pays du globe. Toutefois, l’aspect dramatique du film, le suicide d’une jeune actrice en pleine ascension, passe souvent en arrière-plan, pour devenir une histoire de vengeance. « Tabloid Truth » se présente du coup comme un thriller bourré d’action avec une narration rapide, sans temps mort. C’est probablement le point d’équilibre du film. D’un côté, certaines personnes auraient préféré que le sujet de fond soit mieux développé. De l’autre, une partie des spectateurs apprécieront que l’action soit au cœur du développement. Quoi qu’il en soit, le métrage offre suffisamment de rebondissements pour qu’on puisse pleinement rester captivé par le devenir des personnages.

Kim Kang-woo incarne donc Lee Woo-gon, un homme pour qui l’idée d’abandonner n’a jamais été une option pour ce gestionnaire de talents. Dès lors qu’il a découvert pour la première fois le potentiel de l’actrice Mi-jin, il n’a eu de cesse de travailler sans relâche pour construire la carrière de l’actrice. Malheureusement donc, au moment où elle obtient une grande chance, Mi-jin devient la cible d’une méchante rumeur, ce qui l’amène à se suicider. Cela exaspère Woo-gon et le pousse à rechercher les responsables afin qu’ils paient pour leurs mensonges. Il se montre extrêmement têtu et se fait casser les doigts à plusieurs reprises. 

Jung Jin-young interprète Mr. Park, un ancien journaliste d’investigation de renommée, exposant des affaires de corruption d’entreprise. Après un mystérieux accident qui a entraîné une blessure grave à une jambe, il a changé de carrière pour devenir distributeur de tabloïd. Il a un grand sens de l’humour et mène une vie insouciante, du moins jusqu’à ce que Woo-gon lui demande de l’aide. Il se sent obligé de revenir vers ses méthodes d’investigations en suivant attentivement la piste des rumeurs. Ko Chang-seok personnifie Baek Moon, un infâme spécialiste des écoutes illégales dont la philosophie de vie est de surveiller tout et tout le monde. Il pense même qu’il n’y a rien de mal à espionner ses maîtresses. Habituellement, il évite les affaires risquées, mais se retrouve involontairement entraîné dans les recherches de Woo-gon et de M. Park. On retiendra également la prestation de Park Sung-woong qui incarne Cha Seong-joo, un homme de main professionnel, perfectionniste, qui reste relativement cool en toutes circonstances, sans hésiter à user de la violence pour satisfaire ses employeurs de l’ombre.

L’ensemble de ces acteurs parvient à donner l’envie de suivre l’histoire qui s’avère être captivante tout du long, mais on ne peut s’empêcher de penser, malgré tout, que le comportement de certains personnages est parfois illogique. Bien que la police ne puisse pas faire appel à M. Park, cela peut s’expliquer par le fait que ce dernier agit dans l’ombre et œuvre dans une sorte d’illégalité, mais pourquoi les antagonistes ne peuvent-ils pas tout simplement se débarrasser définitivement de Woo-gon ? On peut également se demander pourquoi des politiciens d’expérience se laisseraient duper par de simples rumeurs. D’autre part, l’humour ne fonctionne pas systématiquement, car cela prend souvent un ton sérieux, voire même sombre par endroit. 

En conclusion, « Tabloid Truth » est un bon thriller dramatique disposant d’une histoire captivante, d’une intrigue basique et d’un développement plaisant. Le rythme est soutenu, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie proposée par Park Hong-ryeul est agréable, la bande musicale délivrée par Lee Byung-hoon vient parfaitement relever l’atmosphère et le montage orchestré par Kim Jae-bum et Kim Sang-bum (The Handmaiden / A Taxi Driver / The Spy Gone North) offre un métrage d’une durée de 121 minutes attractives et prenantes. La distribution offre de bonnes prestations, mais on aura préféré la performance Park Sung-woong dans le rôle du principal méchant de l’histoire. L’ensemble offre un divertissement plus qu’acceptable. 

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 317 334 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :