Catastrophe, Comédie, Corée du Sud, Drame

SINKHOLE (2021) ★★★✮☆


Sinkhole (2021)

Jung Man-Soo réside au Chungwoon Villa, un immeuble d’appartements bon marché. Il travaille dur pour élever seul son fils. Park Dong-Won travaille dans une entreprise. Il devient enfin propriétaire après 10 ans, mais l’immeuble tombe dans un gouffre…

 

 

« Singkeuhol » (싱크홀), ou « Sinkhole » pour la distribution internationale est un film catastrophe sud-coréen datant de 2021, réalisé par Kim Ji-hoon, à qui l’on doit également « The Tower » (2012). Les acteurs principaux sont Cha Seung-won, qu’on a pu voir dans « Night in Paradise » (2020), Kim Sung-kyun, qu’on a pu voir dans « The Witness » (2018), Lee Kwang-soo, qu’on a pu voir dans « Confession » (2014), Kim Hye-jun, qu’on a pu voir dans « Metamorphosis » (2019), Nam Da-reum, qu’on a pu voir dans « The 8th Night » (2021), Kwon So-hyun, qu’on a pu voir dans « Dark Figure of Crime » (2018), et Ko Chang-seok, qu’on a pu voir dans « Jesters: The Game Changers » (2019). Le film, avec un budget de production de 15 milliards de Won, devait sortir pendant les vacances de Chuseok (vacances d’automne) en 2020, mais sa sortie a été reportée en raison de la résurgence de la pandémie de COVID-19. Ce métrage est finalement paru en salles coréennes le 11 août 2021.

L’histoire proposée par « Shinhole » nous invite à suivre Park Dong-won (Kim Sung-kyun), qui après onze années de dur labeur, d’économies et de vie frugale est parvenu à s’acheter un appartement confortable dans lequel il emménage avec son épouse et son fils. Le jour de l’installation, les choses ne se passent pas aussi bien que souhaitées, en raison de la présence d’un voisin quelque peu excentrique, Jeong Man-soo (Cha Seung-won). Ce dernier apparaît comme une personne grossière, mais s’avère être un père aimant pour un fils adolescent distant. Dong-won organise une pendaison de crémaillère pour ses collègues. Après une soirée bien arrosée, plusieurs des convives décident de dormir sur place. Le lendemain matin alors que chacun cherche à rentrer, un gouffre s’ouvre sous le bâtiment, engloutissant l’immeuble qui tombe à 500 mètres sous terre. Alors que les résidants font équipe afin de survivre sous terre, les équipes de secours tentent d’organiser une mission de sauvetage.

En regardant « Sinkhole » (싱크홀), se pose assez rapidement la question du genre. Comment donc classifier ce film ? Une première partie donne le sentiment d’une comédie quelque peu bouffonne. Dès lors que l’immeuble disparaît sous terre, la tournure évolue clairement vers le film catastrophe et la survie, même si on garde une pointe d’humour. Enfin, il y a une pointe de drame, avec la perte tragique de certains résidants. Les effets spéciaux permettent de donner vie à la catastrophe, même si le sentiment de claustrophobie qui devrait accompagner la situation fait défaut. Globalement, il n’est pas étonnant de retrouver Kim Ji-hoon à la direction, même si son dernier métrage date de 2012. Et justement, c’était déjà dans le registre de la catastrophe avec « The Tower » (2012), sorte de version coréenne de « The Towering Inferno » (La Tour Infernale dans sa version française) datant de 1974, réalisée par John Guillermin (The Bridge at Remagen / King Kong) avec le célèbre duo formé par Steve McQueen et Paul Newman. On rappellera également que Kim Ji-hoon, le réalisateur, est également le metteur en scène et scénariste de « Sector 7 » (2011).

« Sinkhole » (싱크홀) dispose de la présence d’acteurs coutumiers au genre comique. Kim Sung-kyun propose, à travers son jeu d’acteur, un homme ordinaire faisant de son personnage une personne à laquelle on peut aisément s’identifier. Un père de famille qui ne désire rien de plus que le meilleur pour son épouse et son enfant. Lee Kwang-soo vient livrer une performance alliant présence et humour, amenant la majorité des passages les plus drôles du récit. Enfin, Cha Seung-won est clairement la star du casting, mettant en lumière et au premier plan un personnage qui était clairement censé être un second rôle. N’oublions pas que cette star coréenne a de nombreuses fois officiée dans des comédies tout en livrant d’excellentes prestations dans des registres plus rudes. On pourra regretter que les rôles féminins passent au second plan avec l’absence d’un personnage fort.

Reste à identifier le message, s’il y en a un. « Sinkhole » (싱크홀) aborde principalement le thème du logement. Jeon Cheol-hong et Kim Jeong-han, les scénaristes, profitent de l’occasion pour placer une observation sur la situation de l’immobilier dans la Corée moderne, et plus particulièrement dans la ville de Seoul. La sururbanisation conduisant les promoteurs à construire des logements sur des terres clairement instables et inhabitables. La lutte de la famille Park pendant plus d’une décennie pour enfin accéder à la propriété décrit précisément une situation réelle et problématique à Séoul aujourd’hui. Cette problématique est renforcée par les préoccupations logiques de Seung-hyeon (Lee Kwang-soo) qui fait état d’un avenir sombre pour lui-même étant incapable d’acheter son propre logement. Cette logique le conduira à finalement investir dans une caravane…

En conclusion, « Sinkhole » est une bonne comédie bénéficiant d’une histoire originale construite autour d’une catastrophe. L’intrigue est classique et le développement trouve un bel équilibre entre l’humour et les tensions. Le rythme prend en dynamisme dès lors que la catastrophe se révèle, le récit est clair et la narration est linéaire. La photographie livrée par Shin Tae-ho est agréable et dans l’ensemble les effets spéciaux sont propres, la bande musicale orchestrée par Kim Tae-seong est discrète et le montage délivré par Shin Min-kyung nous offre un film d’une durée de 117 minutes agréables et divertissantes. Les acteurs offrent de bonnes prestations, mais Cha Seung-won finit par voler la vedette aux autres comédiens malgré un rôle qui apparaît comme étant secondaire. L’ensemble permet de passer un agréable moment. À voir…

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 343 236 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :