Action, Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

HOSTAGE: MISSING CELEBRITY (2021) ★★★★☆


Hostage Missing Celebrity (2021)

Après l’avant-première d’un film, un acteur célèbre est kidnappé en plein Séoul. Au début, il pense que c’est une farce mais ensuite il commence à comprendre que c’est bien plus sérieux qu’il ne l’imaginait…

 

 

« Injil » (인질), ou « Hostage: Missing Celebrity » pour la distribution internationale, est un thriller d’action sud-coréen, écrit et réalisé par Pil Kam-sung, qui fait ici ses débuts derrière la caméra. Les acteurs principaux sont Hwang Jung-min, qu’on a pu voir dans « Deliver Us From Evil » (2020), Ryu Kyung-soo, qu’on a pu voir dans « The Call » (2020), Kim Jae-beom, qu’on a pu voir dans « Deja Vu » (2017), et Lee Ho-jung, qu’on a pu voir dans « The Battle of Jangsari » (2019). À noter la participation de Lee Yoo-mi, vu dans « The Whispering » (2018) et de Park Sung-woong, qu’on a pu voir dans « The Closet » (2020). Doté d’un budget de près de 6 millions d’euros, le film était prêt à paraître en 2020, mais sa sortie a été reportée en raison de la résurgence de la pandémie de COVID-19.

L’histoire proposée par « Hostage: Missing Celebrity » (인질) nous invite à suivre Hwang Jung-min qui incarne son propre rôle dans une version fictive de lui-même. Après la première d’un film, la star du cinéma coréen se fait kidnapper par des inconnus. L’acteur pense d’abord que quelqu’un lui fait une farce, mais la violence de ses ravisseurs le ramène rapidement à la réalité, il a bel et bien été enlevé et s’avère être séquestré. Ses ravisseurs exigent de lui une rançon qu’il se doit de trouver dans les 24 heures. Il tente de s’en sortir par différents stratagèmes, mais rencontre une brutalité différente et bien plus extrême que celles qu’il a vues dans ses films…

Le scénario concocté par Pil Kam-sung, qui endosse ici la double casquette de scénariste et de réalisateur, est structuré de telles manières que n’importe quel acteur de film d’action aurait pu incarner le rôle principal. De mon point de vue, le film offre deux aspects intéressants. Le premier, c’est bien évidemment le thriller qui bascule, dans la dernière partie du métrage, dans l’action avec une pointe de violence. La seconde, et qui est probablement la plus intéressante, même l’aspect premier que je viens de souligner est hautement divertissant, c’est la relation, ou plus précisément la vision, que le grand public peut avoir d’une célébrité. Je vais essayer de développer.

Une vedette du type de Hwang Jung-min ne peut pas être vue comme « Monsieur Tout le Monde » pour de nombreux points de la vie courante. Prenons un exemple en relation avec le film. Une star de cette envergure gagne des millions lorsqu’un film fonctionne bien. Ces personnes n’ont pas le même type de compte bancaire que nous autres, simples quidams. Il y a des systèmes de sécurité. Même si dans les faits, il serait possible de retirer 100.000 € en liquide en venant au guichet. Des alertes seraient automatiquement déclenchées, pour empêcher justement une tentative de racket, une extorsion par intimidation, pression ou violence. Dans le récit, les malfaiteurs pensent que d’une part, la star cache de l’argent chez elle, et que d’autre part, elle peut demander à sortir une grosse somme d’argent en claquant des doigts.

Du côté des personnages, bien évidemment l’histoire se focalise sur Hwang Jung-min. Un point est amené à la surface du récit, c’est l’appréhension de la peur. L’acteur arrive à démontrer son angoisse, son effroi, ses frayeurs face à la pression, puis face à la douleur, étant donné qu’il est molesté puis violenté. La dimension héroïque qu’il peut revêtir dans certains films s’efface alors pour montrer un homme qui doute, qui craint et qui finalement doit puiser au fond de lui pour se rebeller et se battre en espérant retrouver la liberté. Du côté des méchants, on retrouve trois types de schémas pittoresques. Kim Jae-bum incarne Gi-wan, le leader des ravisseurs. Intelligent mais véritable psychopathe. Ryu Kyung-soo interprète Dong-hoon, un jeune homme simple, ni ingénieux, ni stupide, mais influençable, un suiveur. Il finira par se retourner contre Gi-wan lorsque la situation va se dégrader. Enfin, Jung Jae-won joue Yong-tae, le demeuré de la bande. Tout dans les bras et rien dans la tête. Il apparaît comme le maillon faible de la bande.

Comme bien souvent malheureusement, les personnages féminins n’ont pas beaucoup d’importance. Lee Yoo-mi incarne So-yeon, une autre otage. Les ravisseurs s’étant « spécialisés » dans ce type d’action, c’est totalement par hasard qu’ils sont tombés sur Hwang Jung-min. Et comme le dit si bien l’adage, c’est l’occasion qui fait le larron. Les deux captifs vont tenter de coordonner leurs efforts pour s’échapper. On retrouve également Lee Ho-jung qui interprète Saet-byeol, la petite amie de Dong-hoon, qui semble avoir développé une forme de sadisme dans ses rapports aux autres. Loin d’être un petit mouton qui suit aveuglément son amoureux, elle n’hésite pas à participer aux sévices et autres actes brutaux de ce quatuor infernal.

En conclusion, « Hostage: Missing Celebrity » (인질) est un très bon thriller d’action disposant d’une histoire basique, d’une intrigue appliquée et d’un développement original. Le rythme est croissant dans la violence, le récit est fluide et la narration est linéaire. Le scénario présenté par Pil Kam-sung est plaisant. La photographie proposée par Choi Young-hwan met en lumière le côté crasseux lié aux antagonistes de l’histoire. La bande musicale est appréciable et le montage signé Kim Chang-ju livre un film d’une durée de 94 minutes condensées qui vont à l’essentiel sans temps mort. La distribution offre de bonnes prestations et bien que Hwang Jung-min livre une très bonne performance, je lui ai préféré Kim Jae-beom dans le rôle de l’affreux jojo de service. L’ensemble est dynamique et suffisamment prenant pour nous offrir un très bon divertissement. À voir…


« Hostage: Missing Celebrity » vu par Veronique

Un très bon film d’action ! Pas une minute de répit. Le film est captivant dès le début.
Je n’avais pas vu le synopsis du film donc au début du film je me demandais pourquoi on faisait de la promo sur l’acteur principal du film. Jouer son propre enlèvement, c’était une idée bien originale. La façon de filmer donne encore plus l’impression d’un enlèvement en temps réel. Nous sommes captivés dès le début.

Hwang Jung-min nous montre une fois de plus l’étendue de son talent ! Découvert la première fois dans « A Man Who Was Superman » (2007), puis dans « Veteran » (2015), « The Battleship Island » (2016), « Deliver Us From Evil » (2019) et enfin « Ode to my Father » (2014). Aucun de ses films ne laisse indifférent.

J’ai été aussi captivée par l’acteur Kim Jae-bum, véritable pourriture du film ! Bien qu’aillant passé la quarantaine, il a fait très peu de films et c’est bien dommage. Ce rôle lui allait comme un gant.
En pourriture n°2: Ryu Kyung-soo que nous avons pu voir dans « Itaewon Class » (2020).

On notera aussi la performance des deux jeunes actrices Lee Yoo-mi vue brièvement dans « Squid Game » (2021) et Lee Ho-jung vue dans « Nevertheless » (2021).

En résumé : un film à ne pas rater !

 


« Hostage: Missing Celebrity » vu par Laurence

Après quelques minutes de visionnage je comprends que Hwang jung-min joue son propre rôle, une situation un peu curieuse si l’on n’est pas informé avant, mais intéressante malgré tout car je me suis posée la question de savoir comment ce rôle avait été préparé. Un acteur coréen très connu et reconnu pour de nombreux rôles phares et forts, décide de s’offrir une soirée en célibataire.

Après une halte pour faire quelques courses dans une épicerie il rencontre trois hommes, des voyous agressifs, je les définirais comme des loosers (jaloux et envieux des autres et prenant toujours les mauvaises décisions). Après une petite altercation il repartira. Entre temps nous apprenons que plusieurs enlèvements ont eu lieu à Séoul, un homme retrouvé assassiné, une jeune fille enlevée avec lui reste introuvable.

Jung-min poursuit son chemin et se fait enlever par deux hommes dans un camion. Il se retrouve ensuite dans un entrepôt sordide. Jung-min ne comprend pas ce qui se passe, il réagit verbalement, il commence à réaliser lorsqu’il découvre que la fille attachée et évanouie au sol est la jeune fille enlevée. Le chef de la bande lui montre la vidéo de l’assassinat de l’otage précédent qui n’a pas payé la rançon à temps. A partir de là, Jung-min comprend que sa vie tient à un fil et qu’il sera probablement assassiné s’il ne paye pas la rançon et même s’ il la paye.

Ce film m’a tenue en haleine du début jusqu’à la fin. Jung-min est très crédible dans ce rôle. Il passe par tous les sentiments contradictoires : prêt à tout faire pour sauver la jeune femme kidnappée ou la sacrifier pour vivre. Les criminels sont très cohérents, des paumés qui se sont rencontrés en prison , avec, à leur tête un personnage manipulateur, le plus intelligent, un pervers psychopathe.

Là Jung-min mettra tout en œuvre pour trouver une solution, il va essayer de manipuler les uns et les autres pour créer des conflits dans la bande, donner de fausses informations sur sa carte bancaire afin de gagner du temps, et même convaincre le chef de téléphoner à son ami acteur, qui joue son propre rôle, afin de joindre son agent. Un moment assez curieux aussi.

J’ai trouvé le scénario très intéressant. Le film est bien construit, l’histoire est cohérente. Elle ne laisse pas un moment de répit, de coup de théâtre en surprise, jusqu’au dénouement ou la violence et à la hauteur du désespoir du héros, de son envie de sauver sa famille, et sa vie. Le suspense est haletant, les acteurs sont tous très bons. J’ai détesté ces criminels tous plus dégénérés les uns que les autres. J’ai beaucoup aimé la prestation de Hwang jung-min. Un acteur extraordinaire. Pour ce qui est de la technique j’avoue que le film m’a tellement pris aux tripes que je dois le revoir une deuxième fois pour m’y attarder même chose pour la musique.

 


« Hostage: Missing Celebrity » vu par Aurélie

Ce film est un thriller, action-réalité réalisé par Pil Gam Sung. Le film parle de l’enlèvement de la star de cinéma coréenne Hwang Jung-min (joue son propre rôle) par des inconnus. D’abord, il pense que c’est une blague, une caméra cachée mais il s’aperçoit rapidement que cela n’en est pas une car les ravisseurs lui demandent une énorme somme d’argent à fournir dans les 24 heures.

J’ai vraiment apprécié visionner ce film, il n’y a pas de temps morts, le jeu des acteurs est parfait. Nous voyons parfaitement les différentes personnalités de chaque délinquant. Choi Ki Wan (Kim Jae Bum) joue vraiment le bad bad bad (fou dans sa tête à mon humble avis), Yeom Dong Hun (Ryu Kyung Soo) et Saet Byeol (Lee Ho Jung), m’ont fait penser un peu à Bonnie & Clyde et enfin le dernier kidnappeur, fan de Hwang Jung Min, suivant tout ce que lui dit son “boss” Choi Ki Wan. Hwang Jung Min arrive à garder son calme malgré son kidnapping, il sait que s’il ne s’enfuit pas, il meurt. Il a vu le visage des kidnappeurs…

Je garderais un très bon souvenir de ce film et n’hésiterais pas une seconde à le revisionner.

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre groupe de discussion Facebook !

Groupe Facebook Cinéma Coréen

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 345 715 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :