Corée du Sud, Horreur, Thriller

THE HYPNOSIS (2021) ★★★✮☆


The Hypnosis (2021)

 

Jin-ho a perdu ses parents dans un accident alors qu’il était enfant, il suit une thérapie basée sur l’hypnose pour soigner son traumatisme lié à cet accident. Do-hyun, un étudiant, s’intéresse à la thérapie suivie par Jin-ho et s’essaie à l’hypnose…

 

 

« Choe-myeon » (최면), ou « The Hypnosis » pour la distribution internationale, est un thriller d’horreur sud-coréen datant de 2021, écrit et réalisé par Choi Jae-hoon (최재훈), à qui l’on doit également « The Swordsman » (2020). Les acteurs principaux sont Lee David (이다윗), qu’on a pu voir dans « Svaha: The Sixth Finger » (2019), Johyun (조현), qu’on a pu voir dans « Dragon Inn Part 1: The City of Sadness » (2020), Kim Do-hoon (김도훈), qu’on a pu voir dans « Unalterable » (2018), Nam Min-woo (남민우), qu’on a pu voir dans « 1987: When the Day Comes » (2017), Kim Nam-woo (김남우), qu’on a pu voir dans « Voice of Silence » (2020). Ce métrage est paru en salles coréennes le 23 mars 2021.

L’histoire proposée par « The Hypnosis » (최면) nous invite à suivre Do-hyeon (David Lee), un étudiant modèle, bien élevé, studieux et consciencieux. En tant que délégué de classe, il est chargé par l’un de ses professeurs d’accompagner un nouvel arrivant. Ce dernier est suivi par un autre professeur de l’établissement afin de l’aider à gérer ses troubles psychologiques post-traumatiques. Le professeur Choi (Son Byung-ho) utilise l’hypnothérapie pour développer ses recherches. Intrigué par cette pratique, Do-hyeon veut tenter l’expérience pour lui-même. L’expérience semble assez traumatisante et peu de temps après, le jeune homme commence à avoir des hallucinations. Do-hyeon se confie à ses camarades de toujours, et il découvre que ceux-ci semblent vivre la même expérience bien que n’ayant pas été hypnotisés. Ensemble, ils vont tenter de raviver leurs souvenirs enfuis et de comprendre quel pourrait bien être le déclencheur de ses visions terrifiantes. L’affaire va cependant se compliquer lorsque l’un d’entre eux va mourir…

Le scénario concocté par Choi Jae-hoon, qui endosse ici la double casquette de scénariste et de réalisateur, est plutôt astucieux. La séquence d’introduction du film est très importante pour comprendre l’épilogue du récit. D’autre part, le cinéaste nous présente les personnages tels qu’eux mêmes croient qu’ils sont, et non pas par rapport à ce qu’ils sont vraiment. Ils n’ont pas conscience de leur véritable personnalité, leurs souvenirs d’enfance étant profondément enfuis dans leur subconscient. Ainsi, le spectateur découvre médusé le parcours de vie de ces jeunes adultes en même temps que les personnages eux-mêmes.

En substance, nous avons également la présence d’une entité maléfique, dont on comprendra finalement qu’elle n’est motivée que par la vengeance. Une fillette d’une dizaine d’année, dont la tête et le visage sont recouverts d’une pièce de tissu rappelant étrangement un certain Jason Voorhees, personnage central et mystique de la fameuse franchise « Vendredi 13 », mais avant que celui-ci n’arbore son masque de gardien de but de hockey sur glace. Une entité qui vient hanter, tour à tour, chacun des personnages. Cela étant dit, on sent qu’il y a un malaise entre les différents protagonistes, sans que cela ne soit clairement expliqué. Encore une fois, l’ensemble s’emboîte parfaitement dans la dernière partie du métrage, lors des révélations.

« The Hypnosis » (최면) mérite pleinement sa classification dans le genre horreur. Plusieurs scènes sont parfaitement efficaces en matière de frayeur et/ou de jumpscare. L’ensemble est articulé autour d’effets spéciaux maîtrisés. Des personnages, on se focalisera essentiellement sur Do-hyeon incarné avec justesse par Lee David (이다윗). Le jeune acteur trouve le bon équilibre entre la curiosité et l’horreur que lui procurent les hallucinations dont il est l’objet. Du féminin, on peut regretter qu’il y ait peu de personnages de premier ordre. Johyun (조현) incarne une étudiante, sportive, mais cette dernière disparaît rapidement, étant la première victime de l’esprit revanchard, et cela de manière extrêmement inattendue et percutante. Signalons également la présence de Seo Yi-sook (서이숙) dans le rôle d’un professeur, qui s’avérera plus important qu’on eut pu le penser. Enfin, un petit mot sur Son Byung-ho (손병호) qui interprète le rôle du professeur Choi, dont on pense longuement qu’il est à l’origine des malheurs de nos principaux protagonistes, alors qu’il n’en est rien.

En conclusion, « The Hypnosis » (최면) est un bon film d’horreur disposant d’une histoire originale, d’une intrigue familière et d’un développement basique. Le rythme prend de la vitesse au fur et à mesure, le récit apparaître comme nébuleux par endroits et la narration fait appel à plusieurs flashbacks. La photographie est très bien orchestrée avec une belle palette d’éclairage. La bande musicale vient habilement souligner l’atmosphère angoissante et mystérieuse. Le montage débouche sur un film d’une durée de 85 minutes plaisantes et captivantes. La distribution offre de bonnes prestations et bien que le focus soit porté sur Lee David, c’est un acteur de soutien qui apparaît dans le personnage le plus énigmatique, soit Son Byung-ho. Un film qui plaira aux fans d’horreur, sans pour autant venir bousculer le genre.

 

 

 

 

Publicité

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 433 186 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :