Action, Crime - Policier, Thriller

DANGEROUS (2021) ★★★☆☆


Dangerous (2021)

 

 

Après le décès de son frère, un sociopathe en voie de guérison s’installe sur une île éloignée. Cet endroit va bientôt être assiégé par une bande de mercenaires, responsables de la mort de son frère, l’homme va alors opter pour une vengeance implacable…

 

 

« Dangerous » est un thriller d’action datant de 2021, réalisé par David Hackl, à qui l’on doit également « Daughter of the Wolf » (2019). Les acteurs principaux sont Scott Eastwood, qu’on a pu voir dans « Pacific Rim: Uprising » (2018), Tyrese Gibson, qu’on a pu voir dans « Fast & Furious 8 » (2017), Famke Janssen, qu’on a pu voir dans « L.A. Rush » (2017), Kevin Durand, qu’on a pu voir dans « Take Point » (2018), Mel Gibson, qu’on a pu voir dans « Blood Father » (2016), Brendan Fletcher, qu’on a pu voir dans « Braven » (2018), et Ryan Robbins, qu’on a pu voir dans « Life on the Line » (2015). Le film est paru en salles ainsi que en vidéo à la demande, le 5 novembre 2021. Ce métrage a reçu des commentaires négatifs de la part des critiques.

L’histoire proposée par « Dangerous » nous invite à suivre Dylan Forrester (Scott Eastwood), un ancien mercenaire, qui suit une thérapie en raison de son attitude antisociale, n’éprouvant pas d’empathie pour ses congénères. Bien qu’étant sous liberté conditionnelle, il rompt ses engagements afin de se rendre aux obsèques de son frère sur une petite île isolée sur laquelle ce dernier avait élu domicile. Toutefois, il est désormais rechercher par les autorités en raison de la violation de sa conditionnelle. Le shérif local (Tyrese Gibson) le trouve louche et découvre rapidement que Dylan est un fugitif et l’interpelle. Dans le même temps, un groupe de mercenaires débarque sur l’île à la recherche de quelqu’un ou de quelque chose. La nature agressive de Dylan va t’elle prendre le dessus alors que la situation dégénère ?

Le scénario concocté par Chris Borrelli est relativement basique, mais on peut tout de même lui trouver une petite forme d’originalité. Le côté basique réside dans la structure de l’histoire. Un type aux compétences accrues va se défaire d’un groupe d’anciens militaires bien décidés à parvenir à leur objectif. Le côté original, c’est la personnalité singulière du personnage incarné par Scott Eastwood. « Dangerous » est un pur thriller d’action où les différents protagonistes disparaissent au fur et à mesure que le récit progresse. En sous-intrigue, on observera l’approche de relations familiales fortement altérées en raison de la pathologie psychique du personnage central. L’attitude de la mère (Brenda Bazinet) du principal protagoniste est singulièrement désagréable pour ne pas dire choquante.

La gestion personnage/acteur est un petit peu étrange dans ce film. Je vais essayer de développer. Mel Gibson incarne le Docteur Alderwood, un psychiatre qui s’occupe de Dylan. Peu présent à l’écran, l’acteur intervient essentiellement lorsque son patient lui téléphone afin de ne pas sombrer dans ses travers passés. Un peu loufoque dans sa manière d’être, le psy essaie d’apporter les meilleurs conseils possibles tout en ignorant la situation dans laquelle Dylan se trouve. Tyrese Gibson interprète le shérif McCoy, soit l’officier de police du secteur. Sa participation relève presque de l’anecdotique. Enfin, Famke Janssen joue une directrice d’enquête persuadée de la culpabilité de Dylan Forrester. Là encore, l’actrice est sous-exploitée, enfermée dans un personnage inintéressant et singulièrement obtus. Kevin Durant incarne le leader de l’escouade de mercenaires, qui apparaît comme étant tout aussi psychopathe que le personnage principal, mais l’acteur surjoue et bascule dans la caricature. Reste donc Scott Eastwood et son personnage légèrement décalé, qui tente de respecter ses bonnes résolutions et ainsi d’éviter de tuer ses contradicteurs. Cela conduit à quelques scènes plutôt drôles.

Les valeurs de productions sont satisfaisantes dans l’ensemble. La photographie proposée par Mark Dobrescru profite des lieux, se focalisant essentiellement sur la grande maison du secteur. Dans la dernière partie, on découvre des installations secrètes dans les profondeurs d’une grotte. Les scènes d’action s’articulent principalement sur des fusillades, égayées par quelques combats à mains nues, puis aux couteaux. La bande musicale orchestrée par Todd Bryanton est discrète et n’apporte donc rien de particulier. Enfin, le montage délivré par Jackie Dzuba débouche sur un film d’une durée de 99 minutes. Le tournage a eu lieu en décembre 2020 et s’est déroulé à Kamloops et à Okanagan au Canada avec un budget de 10 millions de dollars.

En conclusion, « Dangerous » est un bon petit film d’action disposant d’une histoire basique, d’une intrigue familière et d’un développement ayant quelques pointes d’originalité. Le rythme est assez dynamique, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est sommaire, la bande originale est sobre et le montage est rudimentaire. La distribution, bien que pléthorique, est nettement sous-exploitée. Scott Eastwood offre une bonne prestation au service d’un personnage sympathique et parfois drôle. L’ensemble est distrayant et simple. Mais comme j’aime souvent à le dire, peu importe si c’est simple et familier tant que c’est bien fait.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 416 342 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :