Action, Amazon Prime Video, Science fiction, Thriller

BOSS LEVEL (2021) ★★★✮☆


Boss Level (2021)

 

 

Roy Pulver a un vrai problème : chaque matin, il est attaqué par une horde d’assassins venus le liquider. Mais qu’il soit abattu, poignardé ou éparpillé en mille morceaux, sa journée recommence, encore et encore, ramenant à chaque fois cet ancien agent de la Delta Force au point de départ. Pour parvenir à sortir de cette boucle temporelle, Roy doit survivre un autre jour…

 

 

« Boss Level » est un film d’action et de science-fiction américain datant de 2021, réalisé par Joe Carnahan, à qui l’on doit également « The A-Team » (2010). Les acteurs principaux sont Frank Grillo, qu’on a pu voir dans « Point Blank » (2019), Mel Gibson, qu’on a pu voir dans « Dangerous » (2021), Naomi Watts, qu’on a pu voir dans « Shut In » (2016), Annabelle Wallis, qu’on a pu voir dans « Tag » (2018), Ken Jeong, qu’on a pu voir dans « Occupation: Rainfall » (2020), Will Sasso, qu’on a pu voir dans « American Woman » (2018), et Michelle Yeoh, qu’on a pu voir dans « Mechanic: Resurrection » (2016). Ce métrage a été diffusé en Australie à partir du 25 février 2021 et à partir du 5 mars 2021 aux Etats-Unis.

L’histoire proposée par « Boss Level » nous invite à suivre Roy Pulver (Frank Grillo), un ancien membre de la Delta Force, installé à Detroit. Il est coincé dans une boucle temporelle et a appris les schémas de la journée à travers de nombreuses boucles précédentes. Il se réveille à 7h00 chaque jour, évite un assassin dans son appartement, puis une attaque d’un hélicoptère devant sa fenêtre, puis s’échappe in extremis de son appartement avant qu’il n’explose. Il parvient à échapper à divers assassins tout au long de la matinée, mais se retrouve dans l’incapacité à survivre à une attaque finale à 12h47, se réveillant dans son appartement au début de la boucle suivante. Roy comprend alors que la solution est à chercher avant qu’il ne soit entré dans la boucle temporelle. Il se souvient que la veille, il avait rencontré son ex-épouse, Jemma (Naomi Watts), dans ses bureaux de recherche chez Dynow Labs dirigé par le colonel Clive Ventor (Mel Gibson). Jemma a récupéré un échantillon de cheveux de Roy. Et si son problème venait de là…

Le scénario concocté par Chris Borey, Eddie Borey, et Joe Carnahan, ce dernier endossant également la casquette de réalisateur, fait donc appel au concept de boucle temporelle, à l’instar de films comme « Paycheck » (2003), « Predestination » (2014), « Edge of Tomorrow » (2014), « ARQ » (2016), « Naked » (2017), « Happy Death Day » (2017) et le célèbre « Groundhog Day » (1993). Face à ce concept, on baigne évidemment de pleins pieds dans l’univers de la science-fiction. Le personnage principal revivant inlassablement la même journée en essayant d’avancer toujours un peu plus. Le récit fait également la part belle à une grosse dose d’action. Roy Pulver étant la cible d’une bande d’assassins qui n’ont que pour mission de le dézinguer coûte que coûte. Revivant cette même journée encore et encore, Roy peut anticiper toutes les actions à venir de ses adversaires, déviant les frappes, détournant les attaques avec armes blanches et se positionnant dans les angles morts afin d’éviter les balles, le tout avec une certaine nonchalance.

Des différents personnages, on va forcément s’arrêter sur Roy Pulver, incarné avec force par Frank Grillo. Ce dernier interprète donc un ancien dur à cuire des forces spéciales, tellement déterminé à mener à bien ses missions qu’il a négligé son épouse, une physicienne nommée Jemma (Naomi Watts) en charge d’un projet secret, mais également du fils qu’ils ont eu ensemble. En fait, celui-ci, bien qu’il soit à l’école primaire, ignore que Roy est son père. À travers les différentes boucles, Roy va apprendre à connaître son fils en passant du temps avec lui. Les boucles étant présentées plusieurs fois, Frank Grillo délivre des explications en voix off laissant toute la place à l’action, non dénuée d’humour à de multiples occasions. Notons la présence de Mel Gibson plutôt discret, qui meure plusieurs fois dans différentes boucles temporelles. À l’inverse de Bill Murray dans « Groundhog Day » (1993) qui cherchait à s’améliorer de boucle en boucle, Frank Grillo cherche à développer ses compétences afin de devenir plus efficace dans l’art de tuer.

Les valeurs de productions orchestrées pour « Boss Level » sont d’un niveau que l’on pourrait qualifier de plus que satisfaisant. La photographie proposée par Juan Miguel Azpiroz est plutôt lumineuse avec des couleurs parfois vives. Les scènes d’action sont nombreuses avec des explosions, des fusillades, du combat au couteau, au sabre, mais également à mains nues. On retrouve également des séquences très dynamiques de gunfight. La bande musicale délivrée par Clinton Shorter vient accompagner le récit de manière très énergique, parfois ponctué d’humour. Ce Canadien a déjà musicalisé des films comme « District 9 » (2009), « Contraband » (2012), ou encore « Pompeii » (2014). Le montage édité par Kevin Hale offre un film d’une durée de 100 minutes qui se laissent regarder avec plaisir.

En conclusion, « Boss Level » est un bon film d’action disposant d’une histoire originale, d’une intrigue simple et d’un développement familier. Le rythme est soutenu avec quelques plages d’accalmie, le récit est fluide et la narration est une boucle temporaire. La photographie est sémillante, la bande originale participe grandement à l’ambiance et le montage est cohérent. La distribution offre de bonnes prestations avec un Frank Grillo au meilleur de sa forme, un Mel Gibson sous-employé et une Naomi Watts insipide. L’ensemble est suffisamment captivant et dynamique pour offrir un délicieux divertissement, plaisant et drôle.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “BOSS LEVEL (2021) ★★★✮☆

  1. Le pitch fait tellement penser à Edge of Tomorrow.

    Aimé par 1 personne

    Publié par princecranoir | 28/01/2022, 9 09 41 01411

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 388 090 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :