Action, Crime - Policier, Horreur, Netflix, Thriller

ARMY OF THE DEAD (2021) ★★★☆☆


Army of the Dead (2021)

 

 

Pendant une invasion de zombies à Las Vegas, un groupe de mercenaires décide de tenter le tout pour le tout et de pénétrer dans la zone de quarantaine, pour le plus grand braquage de leur vie.

 

 

« Army of the Dead » est un film américain de zombies combiné à un film de cambriolage, datant de 2021, co-écrit et réalisé par Zack Snyder, à qui l’on doit également « Man of Steel » (2013). Les personnages principaux sont Dave Bautista, qu’on a pu voir dans « Hotel Artemis » (2018), Ella Purnell, qu’on a pu voir dans « Maleficent » (2014), Omari Hardwick, qu’on a pu voir dans « Shot Caller » (2017), Ana de la Reguera, qu’on a pu voir dans « Jessabelle » (2014), Theo Rossi, qu’on a pu voir dans « Cloverfield » (2008), Matthias Schweighöfer, qu’on a pu voir dans « Joy of Fatherhood » (2014), Nora Arnezeder, qu’on a pu voir dans « In the Cloud » (2018), Hiroyuki Sanada, qu’on a pu voir dans « Life » (2017), Tig Notaro, qu’on a pu voir dans « Music » (2021), et Garret Dillahunt, qu’on a pu voir dans « Widows » (2018). Ce métrage est paru sur Netflix le 21 mai 2021.

L’histoire proposée par « Army of the Dead » nous invite à suivre Scott Ward (Dave Bautista), un ancien mercenaire, rescapé de l’invasion zombies qui a frappée Las Vegas. Celui-ci est contacté par Bly Tanaka (Hiroyuki Sanada) et son bras droit, Martin (Garret Dillahunt), afin de récupérer 200 millions de dollars dans le coffre-fort de son casino à Las Vegas, avant que l’armée américaine, ne déploie une frappe nucléaire sur la ville, pour éradiquer définitivement le fléau zombi. Scott Ward accepte et ses anciens coéquipiers Maria Cruz (Ana de la Reguera) et Vanderohe (Omari Hardwick), ainsi que la pilote d’hélicoptère Marianne Peters (Tig Notaro), le « casseur » allemand de coffre-fort, Ludwig Dieter (Matthias Schweighöfer) et le tireur d’élite mexicain Mikey Guzman (Raúl Castillo), qui amène son associé Chambers (Samantha Win). Martin se joint à l’équipe pour lui donner accès au casino. La fille de Scott Ward, Kate (Ella Purnell), qui travaille dans un camp de quarantaine, les dirige vers Lilly (Nora Arnezeder), qui officie comme passeur, permettant aux aventuriers de s’introduire dans Las Vegas. Kate insiste pour accompagner le groupe, malgré les objections de son père. Une fois dans les lieux, une catégorie de zombies est bien pluss vive et véloce que prévu. En outre, le mâle alpha (Richard Cetrone), semble doté d’une certaine intelligence, ce qui va considérablement compliquer la mission…

Le scénario concocté par Shay Hatten, Joby Harold et Zack Snyder, ce dernier endossant également la casquette de réalisateur, offre une pointe d’originalité. Dans la plupart des films de zombies, les différents protagonistes tentent de fuir, ou tout du moins, d’échapper aux morts-vivants. Dans le cas présent, les personnes infectées sont cantonnées dans une zone précise, la ville de Las Vegas. Un empilement de conteneurs encercle la ville sur plusieurs mètres de haut, empêchant toute fuite. Depuis le début de l’infection, six années se sont écoulées, et la ville n’est plus que désolation et ruines. Les rues sont jonchées de cadavres squelettiques, de gravas, de véhicules accidentés et autres débris. La progression jusqu’au casino est périlleuse et l’accès au coffre-fort est complexe. Pour le reste, le métrage est plutôt familier, avec des confrontations violentes et une équipe qui se réduit au fur et à mesure que l’on progresse dans le récit.

De la galerie de personnages, certains sont plus marquants que d’autres. Au premier plan, on retrouve Scott Ward, incarné par Dave Bautista. Durant le film, je me disais que cet acteur, ancien catcheur professionnel, six fois champion du monde, avait bien évolué depuis ses premiers pas dans le cinéma et probablement révélé pour son personnage de Drax dans la franchise Guardians of the Galaxy. Il arrive désormais à faire passer des émotions par ses yeux, par l’expression de son visage. Dans le cas présent, une sous-intrigue est développée autour de la détérioration de sa relation avec sa fille Kate (Ella Purnell), puis ses échanges relationnels avec sa complice de longue date, Maria Cruz (Ana de la Reguera). Ludwig Dieter, interprété par l’excellent Matthias Schweighöfer, est également intéressant. Celui-ci amène de nombreuses pointes d’humour de par sa maladresse et son incompétence au combat. C’est d’ailleurs autour de ce personnage que s’est construit le préquel, « Army of Thives » (2021). Notons également la présence de Garret Dillahunt abonné aux rôles d’antagonistes.

Les valeurs de productions sont tout simplement excellentes sur ce film. La photographie présentée par Zack Snyder lui-même fait appel à de nombreux effets spéciaux. Le tournage s’est principalement déroulé au Nouveau-Mexique ainsi qu’à Atlantic City, notamment pour les scènes en intérieur, dans deux anciens casinos, fermés depuis 2014. Quelques scènes ont été réalisées à Las Vegas et Los Angeles. De nombreuses scènes ont été tournées avec le principe de l’écran vert. L’animation du tigre-zombie est particulièrement saisissante. L’équipe des effets spéciaux ayant modélisé leur création à partir de l’un des tigres blancs présents dans le sanctuaire de Big Cat Rescue situé à Tampa en Floride. Le compositeur néerlandais Tom Holkenborg a orchestré la bande musicale du film. On y retrouve la chanson d’Elvis Presley « Viva Las Vegas » (interprétée par Richard Cheese et Allison Crowe) ainsi que le titre « Do You Really Want to Hurt Me » du groupe Culture Club. Le montage réalisé par Dody Dorn débouche sur un métrage d’une durée de 148 minutes captivantes permettant de ne pas voir le temps passer.

En conclusion, « Army of the Dead » est un bon film de zombies disposant d’une histoire originale, d’une intrigue classique et d’un développement à la fois drôle et sanglant. Le rythme est assez soutenu, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est très réussie, les effets spéciaux sont efficaces. Les scènes d’action sont plutôt violentes, construites autour de fusillades et d’explosions. La distribution offre de bonnes prestations avec un petit plus pour Dave Bautista et Matthias Schweighöfer. Un moment de pur divertissement pour peu qu’on ne soit pas dégoûté par la profusion d’hémoglobine et de chair humaine…

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 417 329 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :