Mystère, Netflix, Science fiction, Thriller

OXYGEN (2021) ★★★★☆


Oxygene (2021)

 

 

Une jeune femme se réveille, seule, dans une capsule cryogénique. Elle ne sait plus qui elle est, ni comment elle a pu finir enfermée dans un coffre de la taille d’un cercueil. Tandis qu’elle commence à manquer d’oxygène, elle va devoir recomposer les éléments de sa mémoire afin de sortir de ce cauchemar.

 

 

« Oxygen » ou « Oxygène » pour la distribution française, est un thriller de science-fiction datant de 2021, produit et réalisé par Alexandre Aja, à qui l’on doit également « The 9th Life of Louis Drax » (2016). Les acteurs principaux sont Mélanie Laurent, qu’on a pu voir dans « Operation Finale » (2018), Mathieu Amalric, qu’on a pu voir dans « The Grand Budapest Hotel » (2014), et Malik Zidi, qu’on a pu voir dans « Marie Curie: The Courage of Knowledge » (2016). Ce film est paru le 12 mai 2021 sur Netflix.

L’histoire proposée par « Oxygen« , nous invite à suivre une jeune femme, dont on découvrira par la suite qu’elle se nomme Elizabeth Hansen (Mélanie Laurent), qui se réveille dans un caisson de cryogénie de la taille d’un cercueil. Elle n’a que quelques vagues souvenirs et bascule rapidement dans la panique à l’idée d’être enfermée dans cet espace réduit avec une réserve d’oxygène qui s’amenuise rapidement. Progressivement, la jeune femme apprivoise l’utilisation de l’IA (Mathieu Amalric) nommée M.I.L.O. (Medical Interface Liaison Officer), et parvient à communiquer avec l’extérieur, et plus particulièrement avec la police, qui ne parvient pas à la localiser. Plus le temps passe, plus la tension et la peur envahit Liz, surtout que l’IA devient menaçante…

Le scénario concocté par Christie LeBlanc nous plonge dans l’univers de la science-fiction. D’une part, le personnage principal évolue dans un caisson de cryogénie high-tech piloté par une Intelligence Artificielle particulièrement sophistiquée. D’autre part, on découvre une mission visant à coloniser une planète lointaine avec des clones dans l’espoir de sauver l’humanité. Ce huis clos singulier livré à la première personne du singulier est particulièrement claustrophobe, voire angoissant lorsque la machine veut administrer de force une médicamentation, et même tenter d’euthanasier le résidant du caisson-cercueil. Le suspense est bien travaillé laissant le spectateur dans l’expectative le temps nécessaire, ne révélant que progressivement les éléments de l’intrigue.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’histoire n’est pas bousculée par les personnages. On ne se marche pas sur les pieds des uns et des autres dans « Oxygen » et c’est peu dire. Tout est donc articulé autour du personnage incarné par Mélanie Laurent. Elle se réveille dans une sorte de vêtement cocon avec toute sorte de capteurs branchés à l’Intelligence Artificielle. Le personnage angoisse rapidement à la vue de la situation. Sortir est sa première motivation. Contacter les secours devient la seconde. Face aux révélations, c’est finalement le contrôle des paramètres de son caisson cryogénique qui devient important. On termine avec la volonté de revenir en hyper sommeil. Lyz perd parfois la notion du temps. Elle tente d’activer ses souvenirs, et c’est sa vie de couple qui revient en priorité. Elle découvre progressivement sa vie de couple auprès de Léo Ferguson (Malik Zidi) dans une relation très amoureuse, mais qui semble s’être très mal terminée.

Les valeurs de production sont d’une très bonne qualité pour ce film. La photographie délivrée par Maxime Alexandre est extrêmement rudimentaire, se limitant à un caisson de cryogénie, mais entrecoupée par des flashbacks sur la vie antérieure du personnage principal. Dans la seconde partie du film, on observera des vues permettant de positionner pleinement le métrage dans l’univers de la science-fiction. La bande musicale orchestrée par Robin Coudert vient très bien accompagner le récit et souligner les différentes ambiances. Le montage proposé par Hervé Schneid, déjà à l’œuvre sur des films comme « Alien: Resurrection » (1997) , débouche sur un film d’une durée de 101 minutes, qui malgré le concept, n’est absolument pas ennuyeux. N’ayant finalement qu’un seul et unique personnage central, la production a vu plusieurs actrices accepter le rôle. En juillet 2017, c’est Anne Hathaway qui fut enrôlée, pour laisser sa place à Noomi Rapace, pour finir par être incarnée par Mélanie Laurent. Du côté de la réalisation, c’est d’abord Franck Khalfoun qui fut choisi avant qu’Alexandre Aja n’hérite du projet. Le tournage a débuté le 20 juillet 2020.

En conclusion, « Oxygen » est un très bon film de science-fiction, disposant d’une histoire originale, d’une intrigue très bien ficelée et d’un développement intelligent. Le rythme est cohérent, le récit est fluide et la narration fait appel à plusieurs flashbacks. La photographie est rudimentaire, mais pleinement futuriste, la bande originale est agréable et le montage permet de maintenir la tension et le suspense. La distribution est réduite à sa plus simple expression, mais la prestation délivrée par Mélanie Laurent est impeccable. L’ensemble permet d’obtenir un très bon divertissement autour d’un film que l’on peut recommander sans risque.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “OXYGEN (2021) ★★★★☆

  1. Même avis, je recommande aussi. J’avais fait dans mon article un lien avec le très bon « Buried » de Cortés dont il reprend le dispositif. Sans parvenir à une terrifiante noirceur, on peut dire que Aja a su parfaitement gérer le montage et la mise en scène. Un pur film de confinement parfaitement calibré pour une diffusion sur Netflix, mais qui aurait pourtant gagné à être expérimenté en salle.

    Aimé par 1 personne

    Publié par princecranoir | 13/02/2022, 19 07 38 02382

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 388 069 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :