Action, Amazon Prime Video, Thriller

ROGUE (2020) ★★✭☆☆


Rogue (2020)

 

 

Après avoir arraché des prisonniers des mains de leurs ravisseurs, des mercenaires prennent la fuite à travers la savane. Pourchassés par ceux qu’ils viennent d’attaquer, ils vont devoir faire face à un danger tout aussi mortel…

 

 

« Rogue » ou « Mercenaires » pour la distribution française, est un thriller d’action datant de 2020, écrit et réalisé par M. J. Bassett, à qui l’on doit également « Inside Man: Most Wanted » (2019). Les acteurs principaux sont Megan Fox, qu’on a pu voir dans « The Battle of Jangsari » (2019), Philip Winchester, qu’on a adoré dans la série télévisée « Strike Back » (2011-2018), Greg Kriek, qu’on a pu voir dans « The Recce » (2018), Brandon Auret, qu’on a pu voir dans « Chappie » (2015), Jessica Sutton, qu’on a pu voir dans « Escape Room » (2019), Adam Deacon, qu’on a pu voir dans « Break » (2020), et Sisanda Henna, qu’on a pu voir dans la série télévisée « Trackers » (2019). Ce film est paru le 28 août 2020 et est diffusé sur Amazon Prime.

L’histoire proposée par « Rogue » nous invite à suivre Samantha « Sam » O’Hara (Megan Fox) dans les prairies de l’Afrique de l’Est. Cette dernière dirige une équipe de mercenaires multinationaux, qui comprend le fidèle Elijah (Brandon Auret), les efficaces Joey (Philip Winchester) et Bo (Kenneth Fok), le conflictuel Mike Barasa (Greg Kriek), et le Masaï et ancien djihadiste Pata (Sisanda Henna). Ils œuvrent ensemble dans le cadre d’une mission de sauvetage afin de récupérer Asilia Wilson (Jessica Sutton), la fille d’un gouverneur qui a été enlevée par Zalaam (Adam Deacon), le chef d’une cellule terroriste affiliée à al-Shabaab. La récupération est un succès, mais l’extraction est un échec complet avec la destruction de l’hélicoptère par un tir de RPG. Parvenant à fuir, le groupe de mercenaires trouve refuge dans une ancienne ferme aux lions abandonnée. Mais en découvrant les lieux, le groupe découvre des cadavres et se retrouve pris à partie par une lionne singulièrement féroce…

Le scénario co-écrit par Isabel Bassett et M. J. Bassett, ce dernier endossant également la casquette de réalisateur, mélange l’action classique entre un groupe de mercenaires et un ensemble de terroristes, avec la confrontation entre l’homme et la nature. Le film s’installe donc dans une dynamique de guérilla avec des fusillades et quelques explosions et une forme de tension permanente proche de l’horreur avec un fauve cruellement impitoyable. Dans la seconde partie du métrage, un décompte macabre nous invite à nous interroger sur le nombre de personnages restant au moment du générique final. D’ailleurs, à ce sujet, un post-scriptum dans le générique indique que bien que ce film soit une fiction, les élevages illégaux de lions existent, tout comme le trafic qui en découle, et qu’il est nécessaire que cela cesse au plus vite.

Le développement des personnages est assez pauvre, et contrairement à toute attente, c’est le personnage incarné par Sisanda Henna qui bénéficie du meilleur traitement. Ce guerrier d’origine Massaï explique, progressivement, son cheminement. Jeune, il fut endoctriné afin de rejoindre un groupe jihadiste. Mais devant sa volonté de quitter cet univers, ses condisciples terroristes ont tué toute sa famille dont ses enfants. Depuis, il a intégré ce groupe de mercenaires tout en cultivant une haine sans limite, notamment envers Masakh (Tamer Burjaq), l’assassin de ses proches. Le personnage interprété par Megan Fox dispose d’un léger développement. Elle a intégré une école militaire jeune et fut membre des Rangers de l’Armée de terre des Etats-Unis.

Les valeurs de productions sont discutables. Les scènes de combat sont très bien orchestrées avec une multitude de fusillades et quelques confrontations à mains nues. Malheureusement, les séquences mettant en œuvre les attaques de la lionne sont nettement moins satisfaisantes. En effet, les CGI sont visibles et pas toujours très réalistes. En dehors de cela, la photographie proposée par Brendan Barnes est très agréable, profitant pleinement de la nature sud-africaine. La bande musicale délivrée par Jack Halama et Scott Shields est plaisante, venant très bien accompagner l’ambiance du film. Le montage présenté par Andrew MacRitchie et David Wigram débouche sur un métrage d’une durée de 105 minutes fixant ce film dans une moyenne acceptable.

En conclusion, « Rogue » est un film moyen, ni bon, ni mauvais, disposant d’une histoire correcte, d’une intrigue basique et d’un développement limité. Le rythme est soutenu, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est plaisante avec des scènes d’actions satisfaisantes, mais avec de piètres effets spéciaux. La bande originale est agréable et le montage est cohérent, sans extravagance. La distribution offre de bonnes prestations avec un focus sur Megan Fox sans que cette dernière ne brille particulièrement à travers ce rôle de femme d’action. L’ensemble se laisse regarder en mode « cerveau au repos »…

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 416 350 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :