Action, Drame, Fantastique, Netflix, Thriller

THE OLD GUARD (2020) ★★★★☆


The Old Guard (2021)

 

 

Pendant des siècles, ces quatre guerriers protégeaient secrètement l’humanité. Maintenant, leurs dons en font des cibles. Juste quand ils découvrent une autre immortelle.

 

 

« The Old Guard » est un thriller d’action américain datant de 2020, dirigé par Gina Prince-Bythewood, à qui l’on doit également « Beyond the Lights » (2014). Les acteurs principaux sont Charlize Theron, qu’on a pu voir dans « Gringo » (2018), KiKi Layne, qu’on a pu voir dans « Captive State » (2019), Matthias Schoenaerts, qu’on a pu voir dans « Kursk » (2018), Marwan Kenzari, qu’on a pu voir dans « The Mummy » (2017), Luca Marinelli, qu’on a pu voir dans « Don’t Be Bad » (2015), Harry Melling, qu’on a pu voir dans « The Lost City of Z » (2016), Ngô Thanh Vân, qu’on a pu voir dans « Bright » (2017), et Chiwetel Ejiofor, qu’on a pu voir dans « Infinite » (2021). Ce métrage est paru le 10 juillet 2020 sur Netflix.

L’histoire proposée par « The Old Guard » nous invite à suivre Andy / Andromache (Charlize Theron), Booker (Matthias Schoenaerts), Joe (Marwan Kenzari) et Nicky (Luca Marinelli), des guerriers séculaires dotés de capacités de guérison régénératrices inexpliquées et qui utilisent leur vaste expérience en œuvrant comme mercenaires, toujours dans l’optique d’aider les gens. Après avoir réchappé d’un guet-apens, ils neutralisent leurs agresseurs, mais leur spécificité est découverte. Le groupe d’immortels se retrouve traqué par des hommes de main envoyés par Steven Merrick (Harry Melling), un magnat de l’univers pharmaceutique. Dans le même temps, Andy et ses camarades prennent conscience qu’une nouvelle immortelle a vue le jour en la personne de Nile Freeman (KiKi Layne). Tout en déjouant les plans de Merrick, le groupe doit récupérer Nile Freeman pour l’intégrer à l’équipe…

Le scénario concocté par Greg Rucka offre un film avec une sensation de déjà vu. Une impression de regarder quelque chose de familier. L’approche immortalité nous renvoie à la saga « Highlander » dont le premier opus paru en 1986 mettait en scène un certain Christophe Lambert. L’approche « super guerrier » nous renvoie à la multitude de films d’action qu’on peut voir chaque année. L’ensemble est basé sur le comic book du même nom signé par Greg Rucka lui-même. Quelques scènes permettent de prendre conscience de la longévité des personnages. L’une des particularités du projet fut l’obligation contractuelle de mettre en lumière la romance entre les personnages masculins de Joe (Marwan Kenzari) et Nicky (Luca Marinelli). Dotée d’un budget d’environ 70 millions de dollars, Gina Prince-Bythewood est devenue la première femme afro-américaine à réaliser un film à gros budget adapté d’une bande dessinée. En mars 2019, Netflix a récupéré les droits mondiaux du film et a accepté de le financer avec Skydance.

Les principaux personnages sont tous intéressants, mais il y a un aspect les concernant qui domine dans cette histoire. L’immortalité, c’est chiant. Plusieurs protagonistes souffrent de cette pérennité absolue et aimeraient bien qu’elle s’arrête. Ils aspirent à une vie « normale », vieillir et finalement mourir. Survivre à ceux qu’on aime est présenté comme une malédiction, une torture, un supplice. Comme je le soulignais précédemment, le film se distingue pour présenter des personnages masculins homosexuels qui assument leur romance et sans que cela n’altère leur capacité à botter le cul de leurs adversaires. Reste l’action avec beaucoup de combats aux corps-à-corps, mais avec une puissance de feu balistique suffisante pour orchestrer une petite guerre civile. De l’autre côté du spectre, les antagonistes de l’histoire ne se présentent que sous la lumière de la cupidité et de l’avidité. Finalement, bien que Charlize Theron soit la tête d’affiche de ce métrage, son personnage ne prend pas réellement le dessus sur les autres, et ce, malgré le focus qui lui est accordé.

Les valeurs de production sont d’une très bonne qualité. La photographie proposée par Tami Reiker et Barry Ackroyd est assez somptueuse, en dehors, peut-être, de la séquence finale, plus monocorde car mettant en scène l’ensemble des protagonistes et des antagonistes dans un décor aseptisé d’un ensemble de bureau et de couloirs sans âme. Tami Reiker ayant déjà travaillé pour la réalisatrice sur « Beyond the Lights », un film romantique paru en 2014. De son côté, Barry Ackroyd a œuvré pour Paul Greengrass sur « Captain Phillips » (2013) ainsi que pour Kathryn Bigelow sur « The Hurt Locker » (2008). Les scènes d’action sont particulièrement efficaces et les effets spéciaux sont soignés. Les immortels manipulant aussi bien les armes contemporaines que des pièces ancestrales. La bande musicale soumise par Volker Bertelmann et Dustin O’Halloran offre une ambiance moderne et vient agréablement souligner les points importants du récit. Le montage délivré par Terilyn A. Shropshire débouche sur un film d’une durée de 125 minutes, ce qui peut apparaître comme long, mais ne se ressent absolument pas au visionnage.

En conclusion, « The Old Guard » est un très bon film d’action disposant d’une histoire avec une pointe d’originalité, une intrigue familière et un développement classique. Le rythme est soutenu, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie est très agréable avec une multitude de paysages, d’endroits et de luminosité. La bande musicale est très sympathique et le montage apporte du dynamisme. La distribution offre de très bonnes prestations et Charlize Theron démontre une nouvelle fois qu’elle peut assumer les rôles percutants, là où Chiwetel Ejiofor est plutôt éteint. L’ensemble offre un très bon moment de divertissement sans temps mort, sans ennui.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 416 336 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :