Drame, Horreur, Mystère, Thriller

1BR: THE APARTMENT (2019) ★★✮☆☆


1BR: The Apartment (2021)

 

 

Fraîchement débarquée à Los Angeles, Sarah s’installe dans un appartement au complexe Asilo Del Mar, et fait la connaissance de son voisinage hétéroclite mais soudé. La jeune fille a d’abord du mal à s’intégrer, et refuse notamment les avances de Brian, un voisin de palier.

 

 

« 1BR » ou « 1BR: The Apartment » pour la distribution française, est un thriller d’horreur américain datant de 2019, écrit et dirigé par David Marmor, qui signe là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Nicole Brydon Bloom, qu’on a pu voir dans la série télévisée « The Affair » (2014-2019), Giles Matthey, qu’on a pu voir dans « Ambition » (2019), Taylor Nichols, qu’on a pu voir dans « Girls’ Night In » (2021), Celeste Sully, qui fait ici ses premiers pas dans un film, et Susan Davis, qu’on a pu voir dans « WarGames » (1983). Ce métrage a été présenté en avant-première au Fantasia International Film Festival en juillet 2019 et est sorti aux États-Unis en 2020.

L’histoire proposée par « 1BR: The Apartment » nous invite à suivre Sarah (Nicole Brydon Bloom), une jeune créatrice de costumes en herbe qui emménage dans un petit appartement à Los Angeles. Elle découvre que les habitants de la résidence sont très proches les uns des autres et n’hésitent pas à s’entraider. Elle occupe un petit emploi de secrétariat en attendant une opportunité d’entrer dans un programme de design. Toutefois, les nuits sont difficiles en raison de bruits étranges dans la tuyauterie de l’immeuble. En outre, elle doit cacher son chat, car les animaux sont interdits dans la résidence. Malheureusement, son secret est découvert et elle se fait kidnapper par les résidents pour subir des séances de torture dans l’optique de la reconditionner et ainsi lui offrir l’opportunité de rejoindre la « communauté »…

Le scénario concocté par David Marmor, celui-ci endossant la double casquette de scénariste et de réalisateur, est quelque peu brouillon. L’histoire met du temps à se déclencher, et on ne comprend pas vraiment où tout cela nous emmène. La manière dont les antagonistes font « disparaître » l’existence de leur cible, semble un peu légère. Une vie ne peut pas se résumer à l’activité que l’on a sur les réseaux sociaux. La torture présentée est un petit peu mince. Les atteintes physiques, même si effectivement, ont un impact sur le mental, apparaissent ici assez superficielles. Rien qui ne justifie un changement profond de la personnalité. L’aspect sectaire de l’histoire est, selon moi, mal exploité, mal exploré. Dans le même genre, « Us » de Jordan Peele, paru en 2019, était nettement plus satisfaisant. Du coup, l’aspect horrifique est faible, pas de frayeur, pas de gore. Il serait plus judicieux d’aborder ce « 1BR: The Apartment » comme un thriller dramatique.

De l’ensemble des personnages, on va se focaliser sur Sarah, incarnée donc par Nicole Brydon Bloom. Malheureusement, on se retrouve rapidement en face du type de personnage classique qui se présente comme une simple victime. Elle ne cherche pas vraiment à fuir, elle est rapidement soumise à ses opposants. Elle accepte bien rapidement son sort, et offre une certaine obéissance aux conditions de vie de la communauté. Jerry (Taylor Nichols) est le gérant de la résidence et le leader de la Communauté, cependant, on découvrira qu’il n’en est pas le chef, contrairement à l’idée première. Brian (Giles Matthey) est le voisin direct de Sarah dans le complexe d’appartements et le bras droit de Jerry. On apprendra qu’il a servi en Irak avant de venir s’installer à Los Angeles. On retrouve également une galerie de personnages secondaires, tous membres de la communauté, sans que l’on sache pourquoi et comment ils ont intégré ce mouvement sectaire. En outre, ils n’apportent pas grand chose au récit et/ou au développement.

Les valeurs de productions sont plutôt moyennes. Il y a fort à parier que le projet n’ait bénéficié que d’un faible budget. La photographie orchestrée par David Bolen est très simple, se limitant à des scènes dans la cour intérieure de la résidence et des séquences dans les appartements. Il n’y aucun effets spéciaux spécifiques, en dehors de la séquence où le principal protagoniste se fait clouer les mains au mur. Il n’y a pas de jeu de lumières, aucun mouvement conduisant à des jumpscares. C’est plutôt fade. La bande musicale délivrée par Ronen Landa ne permet pas de relever le niveau. Il n’y a rien de marquant au niveau de la musique. Enfin le montage présenté par Rich Fox, David Marmor et Anna Rottke est plutôt basique, débouchant sur un film d’une durée de 90 minutes dont certains passages peuvent être ennuyeux.

En conclusion, « 1BR: The Apartment » est un film moyen disposant d’une histoire peu captivante, d’une intrigue légère et d’un développement manquant cruellement d’originalité. Le rythme est plutôt lent, le récit manque de fluidité, manque d’intérêt et la narration est linéaire. La photographie est basique, la bande originale est insignifiante et le montage est originaire. La distribution offre des prestations qui manquent douloureusement de charisme provoquant un manque d’intérêt réel pour les personnages. L’ensemble s’avère finalement soporifique et ne peut prétendre révolutionner le genre, loin de là. Un métrage qu’on s’empressera d’oublier, tout en espérant que le réalisateur, David Marmor, fera mieux à l’avenir que ce premier jet…

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 388 056 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :