Action, Thriller

EXTRACTION (2020) ★★★✮☆


Extraction (2020)

 

 

Tyler Rake est un mercenaire intrépide qui travaille dans l’ombre. Alors qu’il n’a plus rien à perdre, il est chargé par un puissant caïd mafieux, pour l’heure incarcéré, de sauver son fils qui a été enlevé. Mais dans le milieu glauque de la pègre, où se côtoient marchands d’armes et narcotrafiquants, la mission ultra-périlleuse de Rake frôle l’impossible. Et la vie du mercenaire et du jeune garçon risque d’en être bouleversée à jamais…

 

 

« Extraction » ou « Tyler Rake » pour la distribution française, est un thriller d’action datant de 2020, réalisé par Sam Hargrave, qui signe là son premier long-métrage. Ce réalisateur, débutant, a par ailleurs une belle carrière d’acteur derrière lui, ayant été présent dans des métrages comme « Acts of Violence » (2010), « Atomic Blonde » (2017) ou encore « Birds of Prey » (2020). Les acteurs principaux sont Chris Hemsworth, qu’on a pu voir dans « 12 Strong » (2018), Rudhraksh Jaiswal, qu’on a pu voir dans « The Tenant » (2021), Randeep Hooda, qu’on a pu voir dans « Main Aur Charles » (2015), Golshifteh Farahani, qu’on a pu voir dans « The Night Eats the World » (2018), et David Harbour, qu’on a pu voir dans « Sleepless » (2017). Ce métrage est paru sur Netflix le 24 avril 2020.

L’histoire proposée par « Extraction » nous invite à suivre Tyler Rake (Chris Hemsworth), un ancien membre des SASR (Special Air Service Regiment), soit les forces spéciales australienne, devenu un mercenaire spécialisé dans les opérations clandestines. Sa nouvelle mission consiste à récupérer Ovi (Rudhraksh Jaiswal), le fils innocent d’un baron de la drogue, qui vient d’être kidnappé par des rivaux de son père. Trouver l’enfant et l’extraire des mains de ses ravisseurs est la partie la plus simple, mais le faire sortir de la ville est une toute autre histoire. Les forces de police et militaire étant à la solde d’Amir Asif (Priyanshu Painyuli), un puissant seigneur d’un gang criminel, à l’origine du kidnapping. Tyler progresse difficilement avec l’enfant, mais il se retrouve en difficulté dès lors que Saju (Randeep Hooda), le bras droit du père d’Ovi, se mêle à l’action, afin de, lui aussi, récupérer l’enfant. La confrontation est des plus explosives…

Le scénario concocté par Joseph Russo fait la part belle à l’action, et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est percutant, violent, sanglant. Le cinéaste travaille habituellement en doublette avec son frère Anthony Russo. On les retrouve à l’œuvre sur les films de l’Univers Marvel tels que, entre autres, « Captain America: Civil War » (2016) ou « Avengers: Infinity War » (2018). Ils ont également collaboré ensemble sur « Cherry » (2021) et on devrait les retrouver en juillet prochain pour « The Gray Man » à paraître sur Netflix. Dans le cas présent, Joe a donc écrit le scénario en solo, en se basant sur un roman graphique d’Ande Parks intitulé « Ciudad » et paru en 2014. Le récit se focalise sur l’enlèvement du fils d’un baron de la drogue et de sa libération. L’exfiltration est particulièrement mortelle et les rues de Dhaka, la capitale du Bangladesh, deviennent le théâtre d’affrontement épique et meurtrier, les autorités corrompues payant rudement leur forfaiture. Tout le suspense du film repose sur la réussite ou non de l’exfiltration et sur la survie du principal protagoniste de l’histoire, Tyler Rake (Chris Hemsworth). Sachant qu’un deuxième opus est en préparation, cette incertitude est rapidement écartée.

De l’ensemble des personnages, on se focalisera essentiellement sur celui incarné avec puissance par Chris Hemsworth qui démontre, notamment à ceux qui en doutait, qu’il était pleinement à l’aise dans les films d’action, même sans son déguisement de Thor. Tyler Rake, le personnage principal, est un ancien membre des forces spéciales australiennes qui œuvre donc désormais dans l’univers des « Blacks Ops » comme mercenaire. Sa mission est simple, délivrer un jeune adolescent et l’exfiltrer au plus vite du pays. Le scénariste aura laissé un peu de place pour amener quelques éléments de développement au personnage. On comprend, par l’intermédiaire de flashbacks, que Tyler a perdu son enfant des suites d’une maladie, ce qui a détruit son couple. Ceci venant expliquer sa détermination à ne pas abandonner le jeune Ovi (Rudhraksh Jaiswal) à son triste sort, lorsque la situation bascule à la limite de l’inextricable. On peut également saluer la performance de Randeep Hooda dans le rôle de Saju, un personnage qui donne énormément de fil à retordre à Tyler, avant de devenir un allié dans la dernière partie du film.

Les valeurs de productions sont d’un très bon niveau pour ce métrage. La photographie signée Newton Thomas Sigel place les scènes d’action sur le devant de la scène. On trouve quelques explosions, mais c’est essentiellement sur des fusillades que le récit est construit. Les armes automatiques crachent leurs projectiles mortels tout en permettant aux protagonistes de progresser dans les rues jonchées de cadavres. Il y a une approche complètement immorale dans cette histoire, les adversaires du jour étant les forces de l’ordre, des unités spécialisées, sorte de S.W.A.T. locale, mais également des militaires. Peu importe, car ils sont au service d’une autorité corrompue et pervertie par les gangs mafieux. Ce directeur de la photographie s’est déjà illustré en différentes occasions, dont le récent « Bohemian Rhapsody » pour lequel il a reçu une nomination aux BAFTA Awards en 2018. La bande musicale proposée par Alex Belcher et Henry Jackman apporte énormément de dynamisme au film, déjà très percutant visuellement. Le montage présenté par Peter B. Ellis et Ruthie Aslan débouche sur un film d’une durée de 117 minutes durant lesquelles on a du mal à reprendre son souffle.

En conclusion, « Extraction » est un bon film d’action disposant d’une histoire basique, d’une intrigue captivante et d’un développement singulièrement percutant. Le rythme est très soutenu, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie fait la part belle aux scènes d’action, aux fusillades et aux combats au corps-à-corps. La bande originale fournit une bonne dose de vitalité à l’ensemble et le montage est nerveux. La distribution offre de très bonnes prestations sans un surplus de dialogue ; ici, ce sont les armes qui parlent. Un petit plus pour Chris Hemsworth qui malgré un rôle musclé arrive à offrir un peu d’émotion et d’humanisme à son personnage. L’ensemble se laisse regarder avec un plaisir coupable même si le scénario est relativement vide de substance philosophique, moral, éthique, etc. Un métrage que l’on peut tout de même recommander, notamment aux fans d’action et de gunfights.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “EXTRACTION (2020) ★★★✮☆

  1. L’action pour l’action ce n’est pas mon truc

    J’aime

    Publié par Laurence Paradon | 27/02/2022, 9 09 51 02512

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 416 338 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :