Crime - Policier, Mystère, Thriller

MINDHUNTERS (2004) ★★★★☆


Mindhunters (2004)

 

 

Sept jeunes agents parmi les plus prometteurs du FBI n’ont plus qu’un ultime test à passer pour devenir des profileurs psychologiques. Jake Harris, chargé de leur entraînement, n’est pas un agent comme les autres. La dernière épreuve qu’il leur a concocté va se révéler plus vraie que nature, au risque de leur coûter la vie…Isolés sur une île, coupés du monde, les jeunes agents vont rapidement découvrir qu’un véritable serial killer se cache parmi eux.

 

 

« Mindhunters » ou « Profession Profiler » pour la distribution française, est un thriller américain datant de 2004, réalisé par Renny Harlin, à qui l’on doit également « Cleaner » (2007). Les acteurs principaux sont Kathryn Morris, que l’on connaît essentiellement pour son rôle de Lily Rush dans la série télévisée « Cold Case » (2003-2010), LL Cool J, que l’on connait pour son rôle de Sam Hanna dans la série télévisée « NCIS: Los Angeles » (2009-2020), Jonny Lee Miller, que l’on a pu voir dans le rôle de Sherlock Holmes dans la série télévisée « Elementary » (2012-2017), Patricia Velásquez, qu’on a pu voir dans « The Curse of La Llorona » (2019), Clifton Collins Jr., qu’on a pu voir dans « The Mule » (2018), Eion Bailey, qu’on a pu voir dans « Extortion » (2017), Will Kemp, qu’on a ou voir dans « Slumber » (2017), Christian Slater, qu’on a pu voir dans « Bullet to the Head » (2013), et Val Kilmer, qu’on a pu voir dans « The Super » (2017). Exceptionnellement, le dernier pays à diffuser ce film fut les États-Unis en 2005, en raison du changement des droits de distribution du film, passant de 20th Century Fox à Dimension Films.

L’histoire proposée par « Mindhunters » nous invite à suivre un groupe de jeunes agents du F.B.I. qui suivent une formation de profileurs. Leur instructeur, un profileur expérimenté, nommé Jake Harris (Val Kilmer), utilise une approche de formation très réaliste en plaçant ses apprentis dans une situation d’enquête la plus réelle possible, y compris des décors et des accessoires élaborés pour animer chaque scénario. Une simulation va se dérouler sur une petite île de la Caroline du Nord et doit faire office d’exercice final pour l’obtention de la certification. L’île est régulièrement utilisée par la Navy pour s’entraîner au sauvetage d’otages. On y trouve des mannequins cibles, des véhicules sur rails mécaniques et des devantures de magasins. L’équipe s’installe au centre de commandement et le scénario débute. Lors des investigations sur la première scène de crime, un des candidats profiler est tué par un système mécanique sophistiqué. Passé l’effroi, les candidats restants prennent conscience qu’ils ne sont peut-être pas seuls sur l’île, à moins que ce ne soit l’un d’entre eux le meurtrier…

Le scénario concocté par Kevin Brodbin et Wayne Kramer, ce dernier ayant signé des scénarios pour des films tels que « Running Scared » (2006) qu’il a également réalisé ou « Crossing Over » (2009) qu’il a également dirigé, positionne le métrage dans le registre du thriller policier. Des apprentis profilers doivent enquêter sur les meurtres qui viennent décimer leur groupe. Ils vont penser qu’un ennemi de l’extérieur est sur l’île isolée sur laquelle ils se trouvent pour ensuite devenir de plus en plus paranoïaques et imaginer, notamment avec la réduction régulière du nombre de survivants, que c’est l’un d’eux qui est à l’origine de la perte de leurs camarades. Néanmoins, leurs observations et leurs analyses vont leur permettre de comprendre que le ou les meurtriers utilisent leur peur et/ou leur point faible pour les tuer. Chacun est donc renvoyé à ses secrets et ses peurs enfuies et/ou inavouables, afin de faire face et de rester en vie.

Les personnages principaux sont donc nombreux. On retrouve Bobby (Eion Bailey), un jeune homme doué pour réparer les choses, Vince (Clifton Collins Jr.), un ex-flic en fauteuil roulant qui ne va nulle part sans son arme, Nicole (Patricia Velásquez), une fumeuse invétérée qui tente d’arrêter sans réellement y parvenir, Sara (Kathryn Morris), une profileuse talentueuse, mais peu sûre d’elle qui a peur de se noyer, Rafe (Will Kemp), un enquêteur britannique, très intelligent, propulsé par la caféine, Lucas (Jonny Lee Miller), un homme soit-disant intrépide dont les parents ont été tués quand il était enfant, et JD (Christian Slater), leur « chef » et l’amant de Nicole. À la dernière minute, ils sont rejoints par Gabe (LL Cool J, ou James Todd Smith de son vrai nom), un observateur extérieur qui a demandé à voir les méthodes d’enseignement de Harris en action.

Les valeurs de productions sont bien plus qu’acceptables pour ce « Mindhunters« . La photographie proposée par Robert Gantz nous offre un lieu insolite, soit une base d’entraînement des forces spéciales sur une île isolée. C’est cependant les mécaniques déployées pour orchestrer les meurtres qui sont singulièrement captivants. Le réalisateur en profite pour jouer avec nos nerfs et ceux des personnages à travers des comptes à rebours annonçant la prochaine exécution. Les survivants devant s’efforcer d’utiliser au mieux le temps restant pour dénouer les éléments portés à leur connaissance pour anticiper l’issue fatale réservée à l’un d’entre eux. La bande musicale signée par Tuomas Kantelinen vient donner du relief à l’atmosphère particulièrement anxiogène de l’histoire. Enfin, le montage réalisé par Neil Farrell et Paul Martin Smith débouche sur un métrage d’une durée de 106 minutes prenantes et originales.

En conclusion, « Mindhunters » est un très bon thriller policier disposant d’une histoire originale, d’une intrigue captivante et d’un développement singulier. Le rythme est modéré, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est atypique dans l’exécution des assassinats, quelques confrontations, notamment dans la dernière partie sont convenablement chorégraphiées. La bande originale est plaisante tout en venant soutenir l’ambiance paranoïaque de l’histoire et le montage est cohérent. La distribution offre de très bonnes prestations avec de nombreux visages connus, notamment des fans de séries américaines comme « Elementary« , « NCIS: Los Angeles« , « Westworld » ou encore « Cold Case« . L’ensemble est très engageant et offre un très bon moment de divertissement. Un film que l’on peut aisément recommander, notamment aux fans de suspense.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

3 réflexions sur “MINDHUNTERS (2004) ★★★★☆

  1. Jolie note !
    Mais rien à voir avec la magistrale série de David Fincher.

    Aimé par 1 personne

    Publié par princecranoir | 28/02/2022, 19 07 09 02092

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 416 338 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :