Crime - Policier, Thriller

MIDNIGHT IN THE SWITCHGRASS (2021) ★★★☆☆


Midnight in the Switchgrass (2021)

 

 

2004. Une agente du FBI et un officier de police de l’État de Floride font équipe pour enquêter sur une série de cas de meurtres non-élucidés.

 

 

« Midnight in the Switchgrass » ou « La Proie » (!) pour la distribution française, est un thriller policier américain datant de 2021, réalisé par Randall Emmett, à qui l’on doit également « Wash Me in the River » (2022). Les acteurs principaux sont Megan Fox, qu’on a pu voir dans « Till Death » (2021), Emile Hirsch, qu’on a pu voir dans « The Outsider » (2018), Bruce Willis, qu’on a pu voir dans « Death Wish » (2018), Lukas Haas, qu’on a pu voir dans « Contraband » (2012), Colson Baker, qu’on a pu voir dans « Project Power » (2020), Sistine Stallone, qu’on a pu voir dans « 47 Meters Down: Uncaged » (2019), Michael Beach, qu’on a pu voir dans « Aquaman » (2018), et Caitlin Carmichael, qu’on a pu voir dans « Wheelman » (2017). Ce métrage a été publié le 23 juillet 2021 par Lionsgate.

L’histoire proposée par « Midnight in the Switchgrass » nous invite à suivre Rebecca Lombardi (Megan Fox), un agent du F.B.I. qui enquête sur un réseau de trafic sexuel, avec son partenaire Karl Helter (Bruce Willis). Durant leurs investigations, ils se rendent compte que leur enquête croise le chemin d’un tueur en série, singulièrement violent. Ils vont faire équipe avec Byron Crawford (Emile Hirsch), un policier local, qui enquête depuis quelques années sur ses affaires non résolues. Lorsque Rebecca, est elle-même enlevée par leur cible et que sa vie est en jeu, Byron dispose de quelques heures pour rassembler les derniers indices et neutraliser le tristement célèbre « Truck Stop Killer ».

Le scénario concocté par Alan Horsnail est très basique. Un tueur en série, qui apparait rapidement comme étant un psychopathe, avec une vie des plus ordinaires, bien sous rapport, marié et ayant une petite fille. Les gens lui donneraient certainement le bon dieu sans confession avec une attitude irréprochable. Sauf que cet individu profite de son statut de chauffeur de camion, pour kidnapper des jeunes femmes, les séquestrer durant un temps, avant de les tuer et de se débarrasser de leur dépouille.

Les enquêteurs sont obligés de sortir des sentiers battus, faisant fi des règles et de leurs hiérarchies, enfermées dans le respect strict des procédures. Cependant, à jouer avec le feu, on finit toujours par se brûler, et l’agent Rebecca Lombardi se retrouve en mauvaises postures. Ainsi donc, si l’histoire est classique, c’est le travail sur l’intrigue qui s’avère très bien travaillé, offrant une belle tension, notamment dans la dernière partie du métrage. Le spectateur qui sera pleinement immergé dans le récit ne pourra que finir par se ronger les ongles.

Alors, il faut être lucide, cela fait un bon moment que Bruce Willis n’est plus que l’ombre de lui-même. Certaines rumeurs disent que l’acteur de 66 ans est atteint de sénilité et qu’il ne peut plus assumer des rôles importants. Il serait dans l’impossibilité d’apprendre ses textes et c’est avec l’aide d’une oreillette qu’il peut gérer le peu qu’il propose. Ainsi donc, son personnage d’agent du F.B.I., Karl Helter n’apporte rien de particulier. Pas de scènes marquantes, pas d’action, juste une présence patriarcale.

Megan Fox incarne également un agent du F.B.I.. Une sorte de tête brûlée, qui n’en fait qu’à sa tête. Elle va se retrouver en mauvaise posture par excès de confiance en elle. Ceci étant dit, le personnage le plus intéressant est celui interprété par Emile Hirsch. Un agent de police profondément marqué par la violence des meurtres. Il insuffle de l’humanité dans la gestion des proches des victimes. Il se heurte à une hiérarchie tatillonne, qui, de par la nature des victimes, tente de balayer la poussière sous le tapis. Sa détermination lui permettra d’identifier le tueur en série et ainsi d’aider à sa neutralisation.

Les valeurs de production sont correctes sans être transcendantes. La photographie proposée par Duane Manwiller est correcte, offrant quelques scènes rondement menées. Les scènes d’action sont quasiment toutes tournées en nocturne. Les meurtres sont encadrés par une séquence « poétique » avec la caméra qui se balade dans les herbes hautes. La bande musicale délivrée par Robin Stout et Liam Westbrook est plutôt discrète et se manifeste essentiellement afin de renforcer l’ambiance particulière de la dernière partie du métrage. Le montage orchestré par Colby Parker Jr. débouche sur un film d’une durée de 99 minutes.

En conclusion, « Midnight in the Switchgrass » est un film juste au-dessus de la moyenne, disposant d’une histoire basique, d’une intrigue simple et d’un développement familier. Le rythme est modéré, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est propre, la bande originale est discrète et le montage est sobre. La distribution offre de bonnes prestations, notamment Megan Fox et Emile Hirsch. Un petit film qui vaut la peine d’être regardé si vous aimez les thrillers de tueurs en série, mais sans vous attendre à voir quoi que ce soit de révolutionnaire.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

3 réflexions sur “MIDNIGHT IN THE SWITCHGRASS (2021) ★★★☆☆

  1. triste fin de carrière pour Bruce Willis. je ne savais pas pour ces rumeurs qui confirment effectivement sa présence transparente dans des films qui ne passent plus en salle.

    J’aime

    Publié par princecranoir | 17/03/2022, 10 10 04 03043
  2. Ps : attention : faute de frappe dans le titre : MIDNGHY au lieu de MIDNIGHT

    J’aime

    Publié par princecranoir | 17/03/2022, 10 10 05 03053

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 388 104 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :