Aventure, Drame, Historique

THE AERONAUTS (2019) ★★★★☆


The Aeronauts (2019)

 

 

En 1862, une tête brûlée, pilote de ballon, Amelia Rennes, s’associe au pionnier de la météorologie James Glaisher, pour faire progresser les connaissances en matière d’intempéries et voler plus haut que n’importe qui dans l’histoire.

 

 

« The Aeronauts » est un film d’aventure historique datant de 2019, dirigé par Tom Harper, à qui l’on doit également « The Woman in Black: Angel of Death » (2014). Les acteurs principaux sont Eddie Redmayne, qu’on a pu voir dans « Fantastic Beasts and Where to Find Them » (2016), Felicity Jones, qu’on a pu voir dans « Rogue One » (2016), Himesh Patel, qu’on a pu voir dans « Don’t Look Up » (2021), et Tom Courtenay, qu’on a pu voir dans « The Legend of Barney Thomson » (2015). Le film a été présenté en première mondiale au Telluride Film Festival le 30 août 2019, suivi d’une projection au Toronto International Film Festival 2019. Il est sorti en salle au Royaume-Uni le 4 novembre 2019 et aux Etats-Unis le 6 décembre 2019.

L’histoire proposée par « The Aeronauts » nous invite à suivre James Glaisher (Eddie Redmayne), un astronome, météorologiste et aéronaute, associé à la pilote de ballon Amélia Wren (Felicity Jones). Ensemble, ils décollent pour une mission scientifique tout en tentant de battre le record d’altitude. Alors qu’ils s’élèvent à travers la couche nuageuse, ils se heurtent à une violente tempête qui ébranle le ballon. Bien que James est blessé à tête, ils traversent la tempête et continuent de monter. Ils découvrent un courant d’air qui abrite un groupe de papillons, confirmant une théorie selon laquelle les insectes peuvent voyager en utilisant les courants d’air. Finalement, le ballon dépasse 23 000 pieds (7,0 km), battant le record de la plus haute altitude. Il faut doucement penser à redescendre, mais d’autres problèmes se profilent à l’horizon…

Le scénario concocté par Jack Thorne, à qui l’on devait déjà le très touchant « Wonder » de Stephen Chbosky, paru en 2017, est vraiment très bien structuré. L’histoire étant basée sur le roman « Falling Upwards: How We Took to the Air » signé par Richard Holmes. Le récit proposé nous invite à suivre une seule et unique tentative de vol en ballon, avec toutes les péripéties qui l’accompagnent. Le métrage est ponctué de nombreux flashbacks permettant de suivre l’évolution des pourparlers et de la préparation qui menèrent à cette aventure périlleuse. On observera ainsi la condition de la femme dans cette Angleterre de la fin du 19e siècle, mais également la place laissée aux idées nouvelles dans les institutions de l’époque, toujours très conservatrices, réticentes à l’évolution, ne laissant que peu de place à l’innovation.

L’histoire s’articule autour de deux personnages. James Glaisher (Eddie Redmayne), ayant réellement existé, né le 7 avril 1809 et décédé le 7 février 1903. À travers les flashbacks on peut voir les difficultés qu’il a rencontrées pour organiser son expédition. Le scepticisme de ses pairs de la Royal Society auprès desquels il s’est présenté pour expliquer sa théorie selon laquelle le temps peut être prédit, mais ses collègues scientifiques se moquent de lui et refusent de financer ses études. On peut également observer ses rapports avec ses parents, notamment avec son père, qui souffre, selon toute vraisemblance, de la maladie d’Alzheimer. Amelia Wren (Felicity Jones), a perdu son époux, Pierre Rennes (Vincent Perez), également passionné de vol en ballon, et s’avère être profondément marquée, pour ne pas dire hantée, par la vision du sacrifice que ce dernier a fait pour lui sauver la vie. Après avoir hésité à se lancer dans cette aventure avec James, elle accepte et trouve les fonds pour mener l’expédition. Un autre flashback montre comment ces deux protagonistes se sont rencontrés. Toutefois, si James Glaisher a réellement existé, Amelia est un personnage fictif.

Les valeurs de production sont particulièrement soignées pour ce film. La photographie signée George Steel offre de magnifiques visuels du ballon évoluant dans le ciel et depuis le ballon. Les effets spéciaux sont d’une très bonne qualité, en dehors d’une ou deux scènes où l’on peut deviner le travail devant écran vert. Le givre qui s’installe progressivement en atteignant la très haute altitude est très réaliste. La chute ultime est impressionnante et l’atterrissage final est impressionnant. Les gens souffrant de « vertige » devront certainement s’abstenir. La bande musicale orchestrée par Steven Price vient parfaitement accompagner les différentes ambiances. Ce compositeur a travaillé sur de nombreux films tels que « Fury » (2014) ou « Baby Driver » (2017) et a été récompensé d’un Oscar pour « Gravity » (2013). Enfin, le montage délivré par Mark Eckersley débouche sur un métrage d’une durée de 100 minutes.

En conclusion, « The Aeronauts » est un très beau film d’aventure disposant d’une histoire originale, d’une intrigue captivante et d’un développement singulier et atypique. Le rythme est équilibré, le récit est fluide et la narration fait appel à de nombreux flashbacks. La photographie est somptueuse, la bande originale vient agréablement appuyer les différentes atmosphères dans des sonorités symphoniques et le montage est harmonieux. La distribution offre de bonnes prestations et le duo formé par Felicity Jones et Eddie Redmayne fonctionne très bien avec des personnages qui proposent une sorte de tension romantique jamais consommée. L’ensemble est divertissant et offrira aux spectateurs quelques belles sensations. À voir !

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “THE AERONAUTS (2019) ★★★★☆

  1. Il est dans ma liste à voir, mais j’hésite depuis longtemps lol Je sais que je vais vite le regarder, grâce à toi du coup !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 21/03/2022, 9 09 55 03553

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 388 104 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :