Crime - Policier, Drame, Mystère, Thriller

THE SNOWMAN (2017) ★★★✮☆


The Snowman (2017)

 

 

Après la disparition mystérieuse d’une mère de famille, ne reste plus d’elle que l’écharpe offerte par son fils, enroulée autour d’un bonhomme de neige apparu dans son jardin. Le détective Harry Hole mène l’enquête.

 

 

« The Snowman » ou « Le Bonhomme de Neige » pour la distribution française, est un thriller policier datant de 2017, réalisé par Tomas Alfredson, à qui l’on doit également « Tinker Tailor Soldier Spy » (2011). Les acteurs principaux sont Michael Fassbender, qu’on a pu voir dans « Assassin’s Creed » (2016), Rebecca Ferguson, qu’on a pu voir dans « The Girl on the Train » (2016), Charlotte Gainsbourg, qu’on a pu voir dans « Independence Day: Resurgence » (2016), Val Kilmer, qu’on a pu voir dans « The Super » (2017), J. K. Simmons, qu’on a pu voir dans « Renegades » (2017), Toby Jones, qu’on a pu voir dans « Infinite » (2021), David Dencik, qu’on a pu voir dans « Regression » (2015), Chloë Sevigny, qu’on a pu voir dans « Lizzie » (2018), et James D’Arcy, qu’on a pu voir dans « Dunkirk » (2017). La première du métrage s’est déroulée le 7 octobre 2017 au Haifa International Film Festival, et est sorti en salle le 13 octobre 2017 au Royaume-Uni, et le 20 octobre 2017 aux Etats-Unis.

L’histoire proposée par « The Snowman » nous invite à suivre l’inspecteur Harry Hole (Michael Fassbender) du district d’Oslo. Il lutte contre l’alcoolisme et sa rupture récente d’avec Rakel (Charlotte Gainsbourg), mère d’un adolescent nommé Oleg, qu’Harry affectionne particulièrement. Après avoir reçu une mystérieuse lettre signée d’un dessin enfantin représentant un bonhomme de neige, Harry rencontre Katreine Bratt (Rebecca Ferguson), la nouvelle recrue et décide de l’accompagner dans une enquête sur la disparition d’une femme, épouse et mère de famille. Les deux inspecteurs trouvent un bonhomme de neige devant la demeure des Becker. Harry découvre que sa nouvelle partenaire cherche un lien entre plusieurs affaires de personnes disparues et une autre affaire datant d’une dizaine d’années…

Le scénario concocté par Hossein Amini, Peter Straughan et Søren Sveistrup positionne « The Snowman » dans le domaine du thriller policier. Le suspense s’articule sur plusieurs segments. La raison d’une série de meurtres, visant essentiellement des femmes. À travers les investigations, on se rend compte qu’elle partage un point commun, le fait d’avoir eu un enfant de père inconnu. Le côté policier s’articule autour des meurtres, donc des investigations. De ce côté-là, il n’y a pas l’approche que l’on peut observer dans des séries policières comme « Les Experts » et compagnie. Il n’y aucun aspect technique ou technologique. Les recherches se font essentiellement sur les connexions possibles entre les victimes. Les cinéastes ont ajouté une sous-intrigue concernant Harry (Michael Fassbender), notamment sur son état psychologique, son alcoolisme, et ses difficultés à faire face à sa séparation. Une deuxième sous-intrigue est développé autour du personnage de Katrine (Rebecca Ferguson), sur son passé, sur l’enquête parallèle qu’elle mène pour son compte personnel. Enfin, un mystère est installé en toile de fond, en rapport à la scène d’ouverture, soit le suicide d’une mère de famille violentée.

Plusieurs seconds rôles sont tenu par des acteurs confirmés de qualité, notamment Toby Jones dans le rôle d’un inspecteur de police, J. K. Simmons dans le personnage d’un homme d’affaire pervers, Val Kilmer dans le rôle d’un inspecteur de police alcoolique (un de plus) ou encore Charlotte Gainsbourg dans le personnage d’une ex-compagne. Toutefois, c’est autour des personnages interprétés par Rebecca Ferguson et Michael Fassbender que le focus va s’arrêter. La première a un secret lié à son enfance, et la mort supposé de son père par suicide. Elle est persuadée qu’il a été assassiné par un tueur en série qu’il pourchassait et dont il se rapprochait à travers son enquête. Son alcoolisme aura détourné l’enquête sur sa mort et le dossier sera classé comme un suicide. Le second est également un alcoolique. Il est également en manque d’une enquête sérieuse. La série de meurtres qui s’ouvre lui permet de sortir de sa déprime et donne un sens à sa vie. Il sera d’autant plus impliqué lorsque le tueur va se focaliser sur sa famille.

Les valeurs de production sont d’un excellent niveau avec un budget de 35 millions de dollars. Le tournage a débuté le 18 janvier 2016 à Oslo en Norvège. Quelques scènes ont été tournées à Bergen, notamment les séquences en montagne. Le tournage a également eu lieu à Drammen et sur la route de l’océan Atlantique et s’est terminé le 1er avril 2016. La photographie proposée par Dion Beebe tire le meilleur parti des extérieurs avec une présence forte de la neige. Loin d’être un débutant, ce cinéaste est connu pour son travail sur des métrages comme « Collateral » (2004), « Miami Vice » (2006), « Gangster Squad » (2013), « 13 Hours: The Secret Soldiers of Benghazi » (2016), ou encore « Gemini Man » (2019). La bande musicale délivrée par Marco Beltrami offre des sonorités différentes avec un petit plus pour des musiques symphoniques. Rappelons que là encore, nous avons affaire à un compositeur aguerri avec un travail sur des films comme « The Gunman » (2015), « No Escape » (2015), « The Shallows » (2016), « A Quiet Place » (2018), ou encore « Underwater » (2020) et les récents « No Exit » (2022) et « Deep Water » (2022). Enfin, le montage orchestré par Claire Simpson et Thelma Schoonmaker débouche sur un film d’une durée de 119 minutes.

En conclusion, « The Snowman » est un bon thriller policier disposant d’une histoire familière, d’une intrigue classique et d’un développement cohérent. Le rythme est modéré, le récit est fluide et la narration fait appel à plusieurs flashbacks. La photographie est élégante, la bande originale est superbe et le montage laisse une part importante aux investigations et à la réflexion. La distribution offre de bonnes prestations avec des seconds rôles de qualité. Un film agréable, mais sans surprise, sans originalité avec un manque de vivacité.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 416 350 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :