Action, Crime - Policier, Drame, Thriller

RUN HIDE FIGHT (2020) ★★✮☆☆


Run Hide Fight (2020)

 

 

Zoe Hull, 17 ans, utilise son intelligence, ses compétences de survie et sa compassion pour se battre pour sa vie et celles de ses camarades de classe contre un groupe de fusilleurs dans un lycée.

 

 

« Run Hide Fight » est un thriller d’action datant de 2020, écrit et réalisé par Kyle Rankin, à qui l’on doit également « The Witch Files » (2018). Les acteurs principaux sont Thomas Jane, qu’on a pu voir dans « The Predator » (2018), Radha Mitchell, qu’on a pu voir dans « The Darkness » (2016), Eli Brown, qu’on a pu voir dans « Wrath of Man » (2021), Isabel May, qu’on a pu voir dans « Let’s Scare Julie » (2019), Barbara Crampton, qu’on a pu voir dans « We Are Still Here » (2015), et Treat Williams, qu’on a pu voir dans « Deadfall » (2012). La première du métrage a eu lieu le 10 septembre 2020 lors du Venice Film Festival. Le film est paru le 14 janvier 2021 en VOD aux Etats-Unis, et le 4 août 2021 en DVD.

L’histoire proposée par « Run Hide Fight » nous invite à suivre Zoe (Isabel May), une lycéenne quelque peu perturbée par le décès de sa mère, Jennifer (Radha Mitchell). La relation avec Todd (Thomas Jane), son père est parfois tendue, car il trouve qu’elle devrait vivre pleinement sa vie d’adolescente. Lewis (Olly Sholotan), son camarade de classe, vient régulièrement la chercher afin qu’ils puissent se rendre en cours. Alors qu’ils sont à la cafétéria de l’établissement scolaire, Zoe et Lewis sont témoins d’une attaque violente par arme à feu par quatre camarades du lycée. Ces derniers abattent plusieurs étudiants et adultes et une prise d’otages débute. Zoe parvient à s’enfuir et Lewis, qui est le gestionnaire de la page Facebook du lycée, est chargé d’assurer une diffusion en direct par Tristan (Eli Brown), le chef de la bande. Alors qu’elle s’apprête à fuir les lieux, Zoe revient sur ses pas et décide d’aider les autres étudiants à s’échapper. Bien que les forces de l’ordre, dirigées par le Sheriff Tarsy (Treat Williams) arrivent sur place, la tuerie se poursuit, jusqu’à ce que Zoe décide d’intervenir…

Le scénario concocté par Kyle Rankin est quelque peu brouillon dans sa constitution des genres. Des enfants assassinés par un ou des tueurs hors de contrôle alors qu’ils sont venus chercher une instruction est une horreur absolue, un drame sans nom. Mais cet aspect est peu relevé, peu développé. Le côté suspense est très léger, et se limite à savoir si Zoe va s’en sortir ou pas. Mais il y a peu de doute sur la finalité. Le côté action est tout aussi superficiel, car le champ d’action est limité au réfectoire du lycée et quelques vagabondages dans les couloirs. L’approche psychologique est probablement le plus intéressant, même si les motivations des différents antagonistes ne sont pas toutes très claires. On comprend cependant bien que le harcèlement scolaire conduit à des dépressions, des rancœurs, un mal-être et que cela peut basculer dans une ultra-violence.

Des antagonistes au profil psychologique perturbé donc, mais que dire du personnage principal, Zoe Hull, incarné par une Isabel May que nous découvrons à travers ce métrage, qui offre une performance plutôt convaincante. La jeune femme est troublée par le décès récent de sa mère avec laquelle elle communique. Le spectateur pouvant voir cette dernière et suivre les conversations entre la mère et la fille. Une forme métaphorique de la relation qui s’étend au-delà de la mort et/ou de la matérialisation des pensées de la jeune femme. Zoe est en rupture avec les autres adolescents et ne semble accepter que la proximité de Lewis, interprété par Olly Sholotan, à la condition que celui-ci ne soit pas trop insistant. L’évolution de l’attitude de Zoe est intéressante. Dans un premier temps, elle est horrifiée par les événements, voire même pétrifiée. Elle se ressaisit et parvient à faire preuve d’ingéniosité en fuyant les lieux. Toutefois, plutôt que de s’échapper pleinement, elle retourne dans les bâtiments pour aider les autres jeunes à fuir, et progressivement, elle va devoir se confronter aux meurtriers.

Les valeurs de productions concernant « Run Hide Fight » sont plutôt basiques. La photographie délivrée Darin Moran est assez modeste. Un bâtiment faisant office de réfectoire scolaire, quelques salles de cours, une zone boisée à proximité, et le tour est joué. Passé la première attaque, matérialisée par la projection de la camionnette des méchants dans la baie vitrée du restaurant scolaire, il ne se passe pas grand-chose. Les quelques explosions destinées à distraire les secours et les forces de police et dont le déploiement de moyens semble démesuré, ne sont pas spécialement spectaculaires. La bande musicale proposée par Mondo Boys est plutôt discrète et le montage présenté par Matthew Lorentz débouche sur un métrage d’une durée de 109 minutes.

En conclusion, « Run Hide Fight » est un thriller d’action moyen disposant d’une histoire sommaire, d’une intrigue modeste et d’un développement désordonné. Le rythme est modéré, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est modeste, la composition musicale est sobre et le montage est ordinaire. La distribution offre des prestations mitigées, Isabel May est convaincante, Eli Brown surjoue et on se demande ce que Thomas Jane est venu faire dans cette aventure. Certains aspects de l’histoire sont mal explorés et auraient pu être nettement plus provocateurs vu le sujet. En outre, le métrage n’apporte rien de particulier dans la lutte contre les fusillades dans les établissements scolaires, se contentant d’avoir une approche un peu trop « œil pour œil »…

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 388 104 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :