Netflix, Thriller

FATALE (2020) ★★★✮☆


Fatale (2020)

 

 

Après une aventure d’un soir, un homme marié se retrouve empêtré dans la dernière enquête d’un détective de police rusé.

 

 

« Fatale » est un thriller américain datant de 2020, réalisé par Deon Taylor, à qui l’on doit également « Traffik » (2018). Les acteurs principaux sont Hilary Swank, qu’on a pu voir dans « The Core » (2003), Michael Ealy, qu’on a pu voir dans « The Perfect Guy » (2015), Mike Colter, qu’on a pu voir dans « Extinction » (2018), et Danny Pino, qu’on a pu voir dans « Across the Hall » (2009). Ce métrage est sorti en salles aux États-Unis le 18 décembre 2020.

L’histoire proposée par « Fatale » nous incite à suivre Derrick Tyler (Michael Ealy), un agent de gestion de carrière sportive à Los Angeles, en compagnie de son meilleur ami, Rafe Grimes (Mike Colter). Son mariage avec Tracie (Damaris Lewis) bat de l’aile, et il soupçonne qu’elle a une liaison. Rafe fait également pression sur lui pour qu’il vende l’entreprise à une plus grosse société, ce que Derrick refuse de faire, préférant garder son indépendance. Lors d’un voyage à Las Vegas, Derrick fait connaissance avec une femme dans un bar, et après avoir flirté sur la piste de danse, ils finissent la nuit ensemble à l’hôtel. De retour à Los Angeles, Derrick, se sentant coupable, se réconcilie avec Tracie, mais durant la nuit, le couple est victime d’un cambriolage, Derrick est attaqué par le cambrioleur et parvient à peine à le repousser. La police alertée arrive sur place, et l’enquête débute par des relevés d’indices et d’empreintes. Lorsque l’inspecteur chargé de l’affaire se présente au couple, Valerie Quinlan (Hilary Swank), se révèle être la femme de Las Vegas. La vie de Derrick vient de basculer…

Le scénario concocté par David Loughery offre plusieurs pistes de réflexion, car il s’inscrit dans plusieurs genres distincts. Le thriller est probablement la dominante et on se demande comment le personnage incarné par Michael Ealy va se sortir de la galère dans laquelle il s’est fourré. L’air de rien, « Fatale » s’installe également dans l’action avec quelques scènes bien orchestrées et parfaitement distillées dans le récit. Enfin, le film développe également la thématique de l’adultère et de ses conséquences. Cet aspect nous fait immédiatement penser à des classiques du genre tels que « Fatal Attraction » (1987) d’Adrian Lyne avec Michael Douglas et Glenn Close mais également « Play Misty for Me » (1971) de, et avec, Clint Eastwood, distribué en France sous le titre de « Un frisson dans la Nuit ». En intrigue secondaire, on retrouve une histoire de chantage accompagné d’une spirale infernale où tous les indices pointent vers la même personne.

Du côté des personnages, on va se focaliser sur le duo central, incarné par Michael Ealy et Hilary Swank. D’un côté, nous avons donc un agent pour sportif qui vit dans un certain luxe, une belle voiture, une magnifique maison et une ravissante épouse. Il se retrouve dans une situation inconfortable en se retrouvant face à celle qui fut une aventure d’une nuit. Cette dernière joue avec lui durant un long moment, laissant planer le doute sur une possible dénonciation de leur nuit de sexe. Il se retrouve vite dans le collimateur de la police lorsque sa femme et son meilleur ami sont retrouvés assassinés. Il est alors la cible d’un odieux chantage afin que des preuves l’incriminant ne voient pas le jour.

De l’autre côté, nous avons une inspectrice de police immorale en proie à des problèmes personnels. Durant son temps libre, elle traque son ex-mari, un politicien local, qui a déposé une ordonnance restrictive contre elle. Elle a perdu la garde de leur fille après qu’elle est laissé l’enfant utiliser son arme de service, se blessant accidentellement, la laissant en fauteuil roulant. N’arrivant pas à récupérer sa fille par voie légale, elle envisage une méthode nettement plus expéditive. Elle est manifestement prête à tout pour parvenir à ses fins, s’asseyant sur les règles, les lois et faisant fi de la morale.

Les valeurs de production sont d’un très bon niveau. La photographie signée Dante Spinotti est très réussie, positionnant les personnages dans un certain luxe avec des décors magnifiques. Ce responsable des prises de vue œuvre dans le cinéma depuis le début des années 1980 et a travaillé à plusieurs reprises avec Michael Mann. Les scènes d’action sont très bien réalisées avec un sens appréciable de réalisme. La bande musicale proposée par Geoff Zanelli est très sympathique avec des sonorités et des airs très modernes, empruntés au R’n’B contemporain. Ce compositeur travaille également pour la télévision et les jeux vidéo. On le retrouve aux crédits de films tels que « Hitman » (2007), « Gamer » (2009), « Traffik » (2018), ou encore « Black and Blue » (2019). Enfin, le montage réalisé par Eric L. Beason débouche sur un métrage d’une durée de 102 minutes.

En conclusion, « Fatale » est un bon thriller policier disposant d’une histoire originale, d’une intrigue forte et d’un développement plaisant. Le rythme varie de modéré à véloce, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie est très colorée, la bande originale est très sympathique et le montage est cohérent. La distribution offre de bonnes prestations, Hilary Swank alterne entre le charme, le vice et la dangerosité. Michael Ealy livre une excellente performance au service d’un personnage qui sombre de plus en plus au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire. L’ensemble est une agréable surprise et offre un bon divertissement conduisant peut être les hommes volages à réfléchir…

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 388 044 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :