Ciné-Asia, Crime - Policier, Hong-Kong, Thriller

OVERHEARD (2009) ★★★★☆


Overheard (2009)

 

Un trio de policiers surveille une société cotée en bourse dont l’activité semble suspecte…

 

 

« Qie Ting Feng Yun » (竊聽風雲), ou « Overheard » est un thriller policier hongkongais datant de 2009, écrit et dirigé par Alan Mak et Felix Chong, à qui l’on également l’écriture de la trilogie Infernal Affairs. Les acteurs principaux sont Sean Lau, qu’on a pu voir dans « Mad Detective » (2007), Louis Koo, qu’on a pu voir dans « Line Walker » (2016), Daniel Wu, qu’on a pu voir dans « Control » (2013), Zhang Jingchu, qu’on a pu voir dans « The Adventurers » (2017), et Alex Fong, qu’on a pu voir dans « Kung Fu Jungle » (2014). Le film est paru le 30 juillet 2009 à Hong Kong. Une suite, « Overheard 2 » est sorti en 2011.

Deux aspects ressortent fortement de « Overheard », le suspense et l’action policière. L’histoire nous propose de suivre trois policiers du C.I.B. (Criminal Intelligence Bureau), dirigé par l’inspecteur Leung (Lau Ching-wan), avec le soutien des agents Yeung (Louis Koo) et Lam (Daniel Wu). Ils installent des dispositifs de surveillance vidéo et auditive pour surveiller une entreprise suspecte. Yeung est un père de famille et dont le dernier enfant souffre d’une maladie grave et onéreuse. De son côté Lam, un jeune membre de l’équipe qui va prochainement se marier à la fille d’un riche homme d’affaires.

Durant une surveillance de nuit, les agents du C.I.B. entendent une conversation entre le directeur de la société et sa secrétaire, expliquant que l’action allait singulièrement augmentée dès le lendemain sur le marché de la bourse. Désirant profiter de l’opportunité qui se présente pour faire des profits à moindre coût, les policiers effacent les enregistrements et mettent en place un stratagème visant à investir dans l’action de la société. Ils viennent de mettre le doigt dans un engrenage qui va leur causer bien des problèmes.

Le scénario concocté par Alan Mak et Felix Chong est très captivant nous emmenant dans l’univers des écoutes, de la surveillance vidéo et des filatures. Un univers qui a également été visité par Cho Ui-seok et Kim Byeong-seo avec « Cold Eyes » (2013). Pour donner un relief supplémentaire à leur film, les deux cinéastes ajoutent une sous-intrigue mettant en scène le chef de cette unité de surveillance, Johnny Leung (Lau Ching-wan), dans une relation extraconjugale avec Mandy (Zhang Jingchu), qui se trouve être la femme de son collègue et ami Lee (Alex Fong). Comble de l’incongruité, ce dernier va demander à Johnny Leung d’installer un dispositif de surveillance dans la maison de son épouse, car il se doute qu’elle a un amant… Cette sous-intrigue n’a pas réellement de répercussion sur le récit central, amenant simplement des événements qui vont renforcer la détermination du policier à neutraliser les méchants dans la dernière partie.

Les personnages principaux sont tous correctement développés et un temps suffisant est laissé pour qu’on puisse pleinement saisir les raisons de leur motivation à gagner de l’argent malhonnêtement. On relèvera que celui qui a une « bonne » raison, ou tout du moins une motivation compréhensible qui peut se défendre, survivra, là où celui qui est plus motivé par le paraître, par l’image de lui, finira par périr dans la dernière partie du métrage. Cette dernière partie revêt d’ailleurs un caractère nettement plus dramatique que le reste du métrage.

Bien que le format soit assez court avec 99 minutes, le développement permet d’apporter tous les éléments d’une bonne compréhension. Il y a quelques scènes un petit peu lentes, notamment de surveillance, de palabre sur le toit du bâtiment, où les trois hommes viennent prendre leur pause cigarette. Toutefois, « Overheard » reste captivant sur la quasi-intégralité du récit. Ce film marquait la neuvième collaboration entre les acteurs Lau Ching-Wan et Louis Koo.

Les valeurs de production sont plus que correctes sur ce métrage. La photographie réalisée par Anthony Pun permet de bien saisir le concept de surveillance avec une majorité de plans en intérieur. Les quelques scènes d’action sont bien orchestrées, sans fioritures. La bande musicale, dirigée par Chan Kwong-wing, se fait essentiellement remarquée dans les séquences à suspense, lorsqu’il n’y a pas de dialogue, notamment lorsque les experts installent leur matériel d’écoute dans les bureaux ciblés. Enfin, le montage réalisé par le duo composé de Kwong Chi-leung et de Chan Chi-wai, offre un métrage bien équilibré sachant rester captivant sur une très large majorité du temps.

En conclusion, « Overheard » est un très bon thriller policier disposant d’une histoire originale, d’une intrigue bien ficelée et d’un développement captivant. Le rythme est plutôt lent, mais sans que cela ne soit gênant, le récit est fluide et le montage permet d’obtenir 99 minutes bien équilibrées, en dehors d’une ou deux scènes un peu trop longuettes. La photographie est agréable, la bande originale vient bien renforcer les moments de tension. La distribution offre de très bonnes performances au service de personnages bien développés. L’ensemble est séduisant et permet d’obtenir un plaisant divertissement.

 

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 397 713 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :