Comédie, Fantastique, Horreur, Science fiction

THE DEAD DON’T DIE (2019) ★★✭☆☆


The Dead Don't Die (2019)

 

 

La sereine petite ville de Centerville se retrouve confrontée à une horde de zombies lorsque les morts sortent de leur tombe.

 

 

« The Dead Don’t Die » est une comédie d’horreur américaine datant de 2019, écrite et dirigées par Jim Jarmusch, à qui l’on doit également « Only Lovers Left Alive » (2013). Les acteurs principaux sont Bill Murray, qu’on a pu voir dans « The Grand Budapest Hotel » (2014), Adam Driver, qu’on a pu voir dans « Silence » (2016), Chloë Sevigny, qu’on a pu voir dans « The Snowman » (2017), Steve Buscemi, qu’on a pu voir dans « Desperado » (1995), Tilda Swinton, qu’on a pu voir dans « Doctor Strange » (2016), Danny Glover, qu’on a pu voir dans « Complete Unknown » (2016), Caleb Landry Jones, qu’on a pu voir dans « American Made » (2017), Carol Kane, qu’on a pu voir dans « The Sisters Brothers » (2018), et Selena Gomez, qu’on a pu voir dans « Getaway » (2013). La première mondiale de ce métrage a eu lieu le 14 mai 2019 comme film d’ouverture du Festival de Cannes. Il est paru aux États-Unis le 14 juin 2019.

L’histoire proposée par « The Dead Don’t Die » nous invite à suivre deux policiers de la petite ville de Centerville aux États-Unis, soit le chef Cliff Robertson (Bill Murray) et son bras droit l’officier Ronnie Peterson (Adam Driver). Alors qu’ils vaquent à leurs occupations habituelles, ils découvrent les corps atrocement mutilés de deux de leurs concitoyens. Rapidement, une évidence s’impose à eux, les victimes ont été agressées par des zombies. Un tour rapide dans le cimetière communal viendra confirmer cette hypothèse. Les journaux télévisés expliquent que la Terre a dévié de son axe, les journées durent plus longtemps, les téléphones portables sont hors service, les ondes radios sont détraquées, sauf lorsqu’une station diffuse « The Dead Don’t Die » de Sturgill Simpson, et les morts reviennent à la vie pour errer dans la ville dans une frénésie cannibale. La petite ville sombre brusquement dans le chaos…

Le scénario concocté par Jim Jarmusch, qui endosse également la casquette de réalisateur est ramené à sa plus simple expression. Les conventions de genre du film de zombie sont tournées en dérision dans cet anti-thriller ironique. La placidité des principaux personnages, notamment celui incarné par Bill Murray, et leur absence de réaction tranche avec le désordre et l’anarchie qui s’installe dans cette petite ville. Toutefois, même si on peut adhérer à l’esprit satirique et décalé de l’ensemble, on se retrouve tout de même en face d’un certain nombre de négligences dans la narration. Pour exemple, une intrigue secondaire, articulée autour d’un groupe d’adolescents évadés d’un centre de détention, s’évanouit tout simplement. À bien y regarder, Jim Jarmusch, le scénariste/réalisateur, relie la faim implacable des morts-vivants à la consommation, comme George Romero l’avait fait en son temps. En outre, d’autres thèmes sont abordés dans « The Dead Don’t Die » comme le racisme, l’intégration, la différence, le sexe, la routine, et même les extraterrestres.

« The Dead Don’t Die » propose une interpellante galerie de personnages. Adam Driver incarne une sorte de nerd à lunettes et à la voix douce, qui devient un peu trop enthousiaste à l’idée de décapiter d’anciens voisins. Tilda Swinton est la croque-mort du village, elle parle avec un fort accent, se déplace avec une certaine raideur et s’avère être passionnée par les arts martiaux japonais. Chloë Savigny est l’une des officiers du shérif local, elle bascule rapidement dans l’angoisse et adopte une attitude irrationnelle. Steve Buscemi est un fermier local, aigri et raciste dont personne ne pleure la mort imminente. Carol Kane est l’ivrogne du village qui sera transformée en zombie et dont la seule réplique est « Chardonnay ». Danny Glover est le responsable de la quincaillerie et Bill Murray est le chef de la police. Complètement dépassé par les événements, il ne perd cependant pas son sang-froid et fait preuve d’humour noir.

Les valeurs de production sont relativement correctes pour ce métrage. La photographie présentée par Frederick Elmes est plutôt sympathique et permet au spectateur de s’immerger pleinement dans cette petite communauté rurale où tout le monde se connaît. Les quelques scènes d’action sont rondement menées avec des prises de vue amusantes, des ralentis, des effets de caméra. Les effets spéciaux sont bluffants et certaines scènes, malgré leur présentation gore, reste amusantes. La bande musicale orchestrée par Jim Jarmusch est agréable et participe au côté humoristique et amusant de l’ensemble. Enfin, le montage délivré par Affonso Gonçalves débouche sur un film d’une durée de 103 minutes.

En conclusion, « The Dead Don’t Die » est une comédie d’horreur sympathique disposant d’une histoire absurde, d’une intrigue vaudevillesque et d’un développement ridicule. Le rythme est modéré pour finir en feu d’artifice, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est agréable, la bande originale est séduisante et le montage est cohérent. La distribution offre de bonnes prestations au service de personnages singuliers mais c’est un véritable plaisir de retrouver Bill Murray sur le devant de la scène. L’ensemble reste divertissant, mais on se rend rapidement compte que tout cela va mal finir…

 

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “THE DEAD DON’T DIE (2019) ★★✭☆☆

  1. J’avais chroniqué ce film à sa sortie plutôt en de bons termes. Mais comme vous, certaines faiblesses me sont apparues. Rien de désagréable dans l’ensemble mais il faut adhérer à l’ironie intellectuelle de Jarmusch qui mélange culture pop et grand classique (L’ermite Tom Waits qui lit Moby Dick). Pas le meilleur Jarmusch, mais un film plaisant.

    Aimé par 1 personne

    Publié par princecranoir | 04/07/2022, 8 08 25 07257
  2. J’avais adoré ce film à sa sortie, c’est totalement fou, mais quel plaisir !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 05/07/2022, 11 11 08 07087

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 405 129 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :