Biopic, Comédie, Crime - Policier

THE OLD MAN & THE GUN (2021) ★★★✮☆


 

The Old Man & the Gun (2018)

 

 

L’histoire vraie d’un braqueur de banques âgé de 78 ans qui n’a jamais renoncé à sa passion pour les hold-ups…

 

« The Old Man & the Gun » est une biographie criminelle américaine datant de 2018, réalisée par David Lowery, à qui l’on doit également « Pete’s Dragon » (2016). Les acteurs principaux sont Robert Redford, qu’on a pu voir dans « Three Days of the Condor » (1975), Casey Affleck, qu’on a pu voir dans « The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford » (2007), Danny Glover, qu’on a pu voir dans « The Dead Don’t Die » (2019), Tika Sumpter, qu’on a pu voir dans « An Acceptable Loss » (2018), Tom Waits, qu’on a pu voir dans « The Dead Don’t Die » (2019), et Sissy Spacek, qu’on a pu voir dans « An American Haunting » (2005). La première du film a eu lieu le 31 août 2018 au Telluride Film Festival et est sorti en salles aux États-Unis le 28 septembre 2018 par Fox Searchlight Pictures.

L’histoire proposée par « The Old Man & the Gun » nous invite à suivre Forrest Tucker (Robert Redford), un homme de 74 ans très sympathique et singulièrement courtois, passionné par les braquages de banque, et spécialisé dans les évasions. Nous le rencontrons à la fin de sa carrière criminelle, et qu’il tombe amoureux de Jewel (Sissy Spacek) aux détours d’une de ses fuites. En compagnie de deux de ses camarades de longues dates, Teddy (Danny Glover) et Waller (Tom Waits), connus sous le nom du gang des retraités, Forrest dévalise des banques en montrant simplement son arme caché sous sa veste tout en ayant des mots gentils pour ses victimes. Ses beaux yeux bleus et son sourire décontracté sont ses vraies armes. Toutefois, les autorités étant ridiculisées par ces hold-up à répétitions, prennent la chose très au sérieux, et un inspecteur, John Hunt (Casey Affleck), enquête sur l’affaire, bien déterminé à mettre fin à ces braquages…

Le scénario concocté par David Lowery, qui endosse ici la double casquette de réalisateur et de scénariste, est basé sur un article de David Grann datant de 2003 pour le journal The New Yorker, qui a ensuite été présenté dans un recueil de 12 essais intitulé « The Devil and Sherlock Holmes: Tales of Murder, Madness, and Obsession » paru en 2010. Le métrage s’installe dans le registre du film policier avec une présentation de plusieurs braquages à mains armées, mais sans violence, ainsi que l’enquête policière qui accompagne ces crimes.

On peut également retrouver des éléments de romance à travers la mise en image de la relation entre les personnages incarnés par Robert Redford et Sissy Spacek. Et on peut aussi aborder ce film comme une biographie de Forrest Tucker (1920-2004), essentiellement connu pour avoir été un « artiste » de l’évasion, s’étant échappé de prison à 18 reprises. Ce malfaiteur fut marié trois fois et a eu deux enfants. Aucune de ses épouses n’avait connaissance de sa carrière criminelle avant d’être informées par la police.

Ainsi donc, Robert Redford incarne Forrest Tucker, un criminel de longue date qui fut, comme je l’ai souligné précédemment, incarcéré près d’une vingtaine de fois depuis l’âge de 15 ans, parvenant à s’évader de la plupart des prisons dans lesquelles il s’est retrouvé enfermé. Un petit montage des différentes évasions est d’ailleurs présenté en utilisant des séquences issues des meilleurs films de l’acteur. Dans cette histoire, nous le rencontrons à la fin de sa carrière criminelle, alors qu’il est installé dans une forme de braquage dans un style gentleman. Toutefois, ce sont probablement les séquences où on le retrouve en compagnie de Sissy Spacek qui sont les plus captivantes.

On les retrouve souvent assis au restaurant, ou dans la grande propriété de cette femme d’âge mûr. Il y a quelque chose de magique dans les scènes où les deux acteurs se retrouvent en tête-à-tête, et le metteur en scène en a parfaitement conscience. Ben Affleck est également remarquable dans son rôle d’inspecteur de police. Progressivement, il est fasciné par ce vieil homme qui finalement n’aborde pas ces braquages comme une manière de récupérer de l’argent, mais cherche simplement à se sentir vivant.

Les valeurs de productions sont d’une très bonne qualité. « The Old Man & the Gun » fut doté d’un budget de près de 16 millions de dollars, pour ne rapporter qu’environ 18 millions de dollars. La photographie délivrée par Joe Anderson permet au film de dégager une parfaite sensation d’époque, l’histoire principale se déroulant en 1981. Les décors, les véhicules, les costumes permettent pleinement de s’immerger dans la période concernée. La bande musicale orchestrée par Daniel Hart vient renforcer cette sensation d’époque en créant une atmosphère douce et mélancolique. Enfin, le montage effectué par Lisa Zeno Churgin débouche sur un film d’une durée de 93 minutes. Le réalisateur, David Lowery, et son équipe, donnent au métrage une forme vraiment particulière. La pellicule, les choix musicaux, le langage cinématographique, tout est très différent de ce à quoi nous sommes habitués de nos jours, renforçant l’aspect magique et intemporel de l’ensemble du projet.

En conclusion « The Old Man & the Gun » est un bon policier romantique disposant d’une histoire originale, d’une intrigue simple et d’un développement attendrissant. Le rythme est modéré, le récit est fluide et la narration fait appel à plusieurs flashbacks. La photographie tout comme la bande musicale, permettent de s’immerger pleinement dans l’époque du récit, soit le début des années 1980. La distribution offre de très bonnes prestations. Le couple formé par Sissy Spacek et Robert Redford est émouvant à travers une relation tout en tendresse. Un film qui reste un petit moment à l’esprit et pour lequel on garde une émouvante impression, surtout quand on sait que l’acteur principal annonçait son intention de mettre fin à sa carrière d’acteur après ce métrage, même s’il apparaît brièvement dans « Avengers: Endgame » (2019)…

 

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “THE OLD MAN & THE GUN (2021) ★★★✮☆

  1. Je ne me souvenais p’us du tout de ce film avec pourtant une très belle distribution. Merci du rappel.

    Aimé par 1 personne

    Publié par princecranoir | 10/10/2022, 6 06 11 101110

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 433 220 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :