Drame, Thriller

FALL (2022) ★★★★☆


 

Fall (2022)

 

 

Les meilleures amies Becky et Hunter se retrouvent coincées, sous un soleil intense, au sommet d’une tour radio de plus de 600 mètres.

 

 

« Fall » est un thriller de survie américain datant de 2022, réalisé par Scott Mann, à qui l’on doit également « Final Score » (2018). Les acteurs principaux sont Grace Caroline Currey, qu’on a pu voir dans « Annabelle: Creation » (2017), Virginia Gardner, qu’on a pu voir dans « Halloween » (2018), Mason Gooding, qu’on a pu voir dans « Scream » (2022), et Jeffrey Dean Morgan, qu’on a pu voir dans « The Postcard Killings » (2020). Ce film est paru le 12 août 2022 en salles américaines.

L’histoire proposée par « Fall » nous invite à suivre Becky (Grace Caroline Currey) et Hunter (Virginia Gardner), deux copines de longues dates, passionnées d’escalade, qui décident de gravir une antenne-relais de télévision désaffectée de 610 mètres de hauteur. La progression vers le sommet est tendue, mais se passe globalement bien. Après avoir fait quelques selfies et autres pour les réseaux sociaux à l’aide d’un drone, les deux jeunes femmes décident d’entamer la descente, mais dès les premiers échelons, l’échelle se brise sur une longueur empêchant toute progression. Les deux amies se retrouvent coincées sur une minuscule plateforme au sommet de cette tour perdue au milieu du désert. Leurs différentes tentatives, pour solliciter de l’aide échouent, et le manque d’eau commence à se faire ressentir…

Beaucoup de critiques ont vilipendé le scénario concocté par Jonathan Frank et Scott Mann, ce dernier endossant la double casquette de réalisateur et de scénariste, en raison de sa prémisse qu’ils jugeaient stupide, soit gravir un pylône d’une folle hauteur. Et là, je dois dire que je ne suis pas d’accord. Dans cette histoire, Hunter (Virginia Gardner) est une Youtubeuse qui propose du contenu de sport extrême qui, bien qu’elle affirme le contraire, ne vit qu’à travers le nombre de likes. Cette approche conduit à des prises de risques inconsidérés, et quelques trompes la mort. Elles ont poussé le bouchon trop loin et ont connu une fin de vie prématurée. Le métrage s’inscrit donc dans le genre thriller de survie où les protagonistes se retrouvent coincés en mauvaise posture. Pour corser les choses, une sous-intrigue est construite autour d’une relation amoureuse entre Hunter et Dan (Mason Gooding), le défunt mari de Becky. Une deuxième sous-intrigue est installée  avec des tensions entre Becky et James (Jeffrey Dean Morgan), son père.

Dans ce hui clos en hauteur, le moins que l’on puisse dire, c’est que les personnages ne se battent pas pour départager leur temps à l’écran. Virginia Gardner incarne Hunter, une jeune femme relativement athlétique, passionnée de sport extrême. Elle pousse son amie à reprendre une vie sociale et l’incite à l’accompagner dans l’escalade d’une tour de télévision. Hunter dévoilera à son amie qu’elle avait eu une relation amoureuse de courte durée avec le défunt mari de celle-ci. Le personnage central est Becky, qui dès les premières minutes du film perd son époux, victime d’une chute d’escalade. Une séquence qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle que l’on peut voir en ouverture du film « Cliffhanger » (1993) de Renny Harlin avec Sylvester Stallone dans le rôle principal. Becky a sombré dans la dépression et dans l’alcoolisme. Elle s’est également brouillée avec son père. C’est plus ou moins à contrecœur qu’elle accepte de participer à la virée organisée par sa copine Hunter. L’absence de nourriture et d’hydratation, additionnée à la difficulté de dormir, à la peur, au stress, la plonge dans un état de choc conduisant à des hallucinations.

Les valeurs de production sont d’une bonne qualité. La photographie présentée par MacGregor est relativement simple avec différents angles de vue pour l’ascension de la tour par les deux jeunes femmes et pour les séquences où celles-ci sont coincées sur une petite plateforme au sommet de cette même tour. Quelques images de drone viennent offrir d’autres perspectives. Étant donné que la tour se trouve dans un coin paumé du désert, l’environnement est moins diversifié que ce que l’on pouvait voir dans « The Aeronauts » (2019). Malgré le bon travail au niveau des effets spéciaux, on peut tout de même relever des imperfections à quelques endroits du métrage.

La tour de télévision B67, que Becky et Hunter escaladent, n’est pas une tour existante. Elle est basée sur la tour radio KXTV / KOVR également connue sous le nom de Sacramento Joint Venture Tower. Il s’agit d’une tour de communication haubanée, située à Walnut Grove, en Californie. Le dialogue original du film comprenait beaucoup trop de gros mots, ce qui aurait affecté la note du film et donc une restriction lors de son exploitation. Une fois que la société Lionsgate a récupéré les droits du film, un doublage réalisé par intelligence artificielle a été mis en place afin de modifier les mouvements de la bouche des différents protagonistes à l’écran. La bande musicale orchestrée par Tim Despic est relativement sobre et le montage effectué par Rob Hall débouche sur un film d’une durée de 107 minutes.

En conclusion, « Fall » est un bon thriller de survie disposant d’une histoire originale, d’une intrigue familière et d’un développement tout en verticalité. Le rythme est modéré, le récit est fluide et la narration est linéaire. Scott Mann, le réalisateur, installe une atmosphère angoissante et MacGregor installe des visuels singulièrement stressants, offrant une sensation impressionnante de vertige. La bande musicale est discrète et le montage est cohérent malgré les correctifs qui ont été apportés post-production. La distribution, bien que clairsemée, offre de bonnes prestations. Bien que le script soit aussi minimaliste que son titre, ce métrage offre une bonne poussée d’adrénaline, surtout pour ceux qui paniquent à la seule idée de monter sur un escabeau…

 

 

 

 

Publicité

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 433 256 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :