Drame, Horreur, Mystère

GRIMCUTTY (2022) ★★★☆☆


 

Grimcutty (2022)

 

 

Une adolescente de banlieue et son petit frère doivent arrêter un monstre terrifiant rendu vivant par l’hystérie de leurs parents.

 

 

« Grimcutty » est un thriller d’horreur américain datant de 2022, réalisé par John Ross, à qui l’on doit également « Freaky Faron » (2006). Les acteurs principaux sont Sara Wolfkind, qu’on a pu voir dans « Love All You Have Left » (2017), Shannyn Sossamon, qu’on a pu voir dans « Ghost Light » (2018), Usman Ally, qu’on a pu voir dans « Superintelligence » (2020), Callan Farris, qu’on a pu voir dans « Kings » (2017), et Brenda Schmid, qu’on a pu voir dans « Vitals » (2019). À noter que Joel Ezra Hebner incarne le monstre. Ce métrage est paru le 10 octobre 2022 sur la chaine Hulu.

L’histoire proposée par « Grimcutty » nous invite à suivre Asha Chaudhry (Sara Wolfkind), une adolescente qui rêve de devenir une influenceuse et qui offre des vidéos ASMR (une nouvelle tendance qui consiste à chuchoter devant la caméra sur des contenus divers et/ou à manipuler des objets pour produire un son que se voudrait apaisant, comme froisser du papier). Toutefois, ses parents, Leah (Shannyn Sossamon) et Amir (Usman Ally) ne l’encouragent guère à persévérer dans cette voie, blâmant sa dépense à Internet et aux réseaux sociaux. Pire encore, ces derniers organisent des sorties sans téléphones ainsi que d’autres mesures restrictives, au grand dam d’Asha qui n’est plus rien sans son précieux smartphone. Mais lorsqu’un nouveau challenge se fait jour sur internet, entrainant des problèmes dans les familles et des tentatives d’auto-mutilations et de suicides, la situation se tend considérablement. De leur côté certains adolescents sont terrorisés par un mème nommé Grimcutty (Joel Ezra Hebner), particulièrement terrifiant et agressif…

Le scénario concocté par John Ross, qui endosse ici la double casquette de réalisateur et de scénariste, est vraiment très intéressant. L’idée centrale étant la présence d’un monstre qui se nourrit de l’inquiétude des parents sur l’usage d’internet qui peut être fait par leur jolie tête blonde. Plus l’angoisse est forte, plus le monstre est agressif. Le message qui est proposé en substance, c’est de trouver l’équilibre entre la confiance aveugle et les interdictions abusives. Ceci étant dit, des éléments horrifiques sont bien présents. Le monstre est surtout impressionnant lorsqu’il apparaît en contre-champs avec sa silhouette longiligne. De plus près, il est un peu ridicule avec une tête surdimensionnée ressemblant au personnage Felonius Gru qu’on peut voir dans la franchise « Despicable Me » ou « Moi, Moche et Méchant » pour la distribution française. Plusieurs séquences où le Grimcutty attaque Asha sont assez effrayantes. Bien entendu, les parents ne croient pas aux « histoires » de leurs progénitures et les accusent de s’être entaillées volontairement dans le cadre du défi.

Le développement des personnages est principalement articulé autour de la famille Chaudhry. Le jeune Callan Farris incarne Kamran, le benjamin de la fratrie. Il est plutôt malicieux et n’hésite pas à contourner les interdictions de ses parents, possédant un second ordinateur portable. On peut toutefois s’étonner que les parents semblent ignorer ce détail. Lorsque ces derniers commencent à s’inquiéter pour leur fils resté seul à la maison, le Grimcutty commence à s’en prendre également à lui. Usman Ally interprète le père de famille. Celui-ci tente tout ce qu’il peut pour réguler l’utilisation d’internet et d’empêcher ses enfants d’avoir une utilisation négative. Shannyn Sossamon incarne Leah, la mère de famille. Elle s’inscrit dans la même logique que son époux et c’est plutôt cohérent. Cependant, un déclic viendra lui faire prendre conscience du mal qui agit sournoisement et la manière de le contrer. Enfin, Sara Wolfkind interprète Asha, la jeune étudiante, au cœur du récit et cible du Grimcutty. Elle s’offusque des restrictions imposées par ses parents et se lamente de ne pas être entendue par ces derniers. Ses investigations vont lui permettre d’identifier la source du mal.

Les valeurs de production sont tout à fait acceptables. Les séquences effrayantes sont construites de manière très classique, avec une montée en puissance progressive. Les « interventions » du Grimcutty interviennent généralement de nuit et lorsque le personnage visé est seul. Lorsqu’une personne est témoin de la scène, elle ne le voit pas et perçoit que l’individu veut se mutiler ou pire. En intervenant, l’adulte peut être confondu avec le monstre par l’enfant et être blessé. La photographie signée par Bridger Nielson, qu’on a déjà vu à l’œuvre sur « The Pact » (2012), « At the Devil’s Door » (2014) et « The Prodigy » (2019), explore différents endroits tout ce qu’il y a de plus contemporains. La bande musicale orchestrée par Sara Barone vient très bien participer à l’ambiance et aux tensions amenées par la présence de l’hydre. Enfin, le montage effectué par Chester Howie débouche sur un film d’une durée de 101 minutes.

En conclusion, « Grimcutty » est un bon thriller d’horreur disposant d’une histoire familière, d’une intrigue classique et d’un développement original. Le rythme est usuel pour le genre, le récit est fluide et la narration est linéaire. Le script comporte quelques incohérences, mais la mise en scène de John Ross laisse peu de temps au spectateur pour trop s’y attarder. La photographie est classique, la bande musicale joue pleinement son rôle dans l’établissement de l’ambiance, alors que le montage est ordinaire tout en étant cohérent. La distribution offre de bonnes prestations dans l’ensemble, avec un petit plus pour Joel Ezra Hebner qui donne un aspect singulièrement effrayant au monstre. L’ensemble manque d’innovation pour se démarquer dans ce genre saturé par toutes sortes d’êtres maléfiques.

 

 

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 433 259 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :