Horreur, Mystère, Netflix

ELI (2019) ★★★☆☆


 

Eli (2019)

 

 

Accompagné de ses parents désespérés, un garçon de onze ans, atteint d’une maladie orpheline, se rend dans une clinique isolée pour y suivre un traitement expérimental.

 

 

« Eli » est un film d’horreur américain datant de 2019, réalisé par Ciarán Foy, à qui l’on doit également « Sinister 2 » (2015). Les acteurs principaux sont Kelly Reilly, qu’on a pu voir dans « The Cursed » (2021), Sadie Sink, qu’on a pu voir dans « The Glass Castle » (2017), Lili Taylor, qu’on a pu voir dans « To the Bone » (2017), Max Martini, qu’on a pu voir dans « Captain Phillips » (2013), et Charlie Shotwell, qu’on a pu voir dans « Man Down » (2015). Ce film est paru le 18 octobre 2019 sur Netflix, ce qui en fait le premier métrage de la Paramount Players à ne pas recevoir de sortie en salles.

L’histoire proposée par « Eli » nous invite à suivre Eli Miller (Charlie Shotwell), une enfant d’une dizaine d’année qui souffre d’une maladie rare qui provoque de graves réactions allergiques dès qu’il est au contact de l’air, l’obligeant à vivre dans un équipement de protection. Ses parents, Rose (Kelly Reilly) et Paul (Max Martini) l’emmènent dans un établissement médical isolé dirigé par le Docteur Isabella Horn (Lili Taylor). Cette clinique privée est installée dans une grande et ancienne demeure avec un isolement complet avec l’extérieur. Eli est d’abord ravi que l’établissement lui permette d’évoluer sans son « scaphandre » et d’embrasser ses parents tout en profitant d’un confort qui lui était jusque-là refusé. Sa joie est cependant de courte durée, car il commence à rencontrer des phénomènes surnaturels dans la maison tout au début de son traitement qui s’avère particulièrement douloureux. Les événements se précipitent et les manifestations sont de plus en plus percutantes…

Le scénario concocté par David Chirchirillo, Ian Goldberg et Richard Naing, nous propose une histoire de maison hantée où la personne qui voit les manifestations est dans l’impossibilité de fuir les lieux. Une approche relativement astucieuse pour installer le personnage central dans une « enquête » visant à trouver l’origine de la malveillance. Reste la question centrale, qui revient souvent dans ce genre, est de comprendre si les fantômes tentent de nuire ou d’aider le principal protagoniste. Le spectateur est donc invité à essayer de comprendre ce qui se passe en compagnie d’Eli et dans ce sens, autant le script que la mise en scène de Ciarán Foy, laissent soigneusement en suspens un certain nombre de possibilités. Finalement, le film fonctionne presque mieux dans le genre mystère que dans le type horreur. Ce métrage est malheureusement parsemé d’un certain nombre de scènes effrayantes familières.

Les personnages sont peu nombreux et les révélations viennent changer la perception que l’on avait de chacun d’entre eux. Max Martini propose la prestation la moins solide dans le rôle du père. Celui-ci semble essentiellement contrarié par l’argent engagé dans la thérapie de son fils. Un aspect que l’on finit par comprendre lorsque l’on découvre qu’il n’est finalement pas le père biologique de l’enfant. Kelly Reilly incarne Rose, la mère de l’enfant. Elle est dans la surprotection de son enfant, mais ses décisions antérieures ont amené à la situation actuelle. Son désir d’enfant, l’a conduit à des choix obscurs. Lili Taylor interprète le Docteur Horn, un médecin qui pense pouvoir guérir Eli de sa maladie orpheline. Enfin, le jeune Charlie Shotwell incarne Eli, un enfant qui vit dans une bulle depuis des années et vit très mal le traitement qui lui est affligé. Il est persuadé que les fantômes qui le hantent veulent lui venir en aide en le poussant à fouiner dans les bureaux de l’établissement afin de découvrir ce qui est advenu de ses prédécesseurs. Bien entendu, tout ceci prend une orientation surprenante dans la dernière partie, suite aux révélations.

Les valeurs de production sont assez simples sur ce métrage. Le tournage a débuté le 29 janvier 2018 pour s’achever le 12 mars 2018. Il s’est effectué à la Nouvelle-Orléans en Louisiane. La photographie présentée par Jeff Cutter se focalise sur l’immense demeure qui fait office de clinique privée. On retrouve des éléments classiques du genre. Des portes qui s’ouvrent toutes seules, des silhouettes inquiétantes en arrière-plan, un personnage principal qui est tiré par les pieds par une force invisible. Dans la dernière partie, le métrage et les effets spéciaux changent d’orientation avec un concept plus axé sur la manifestation du diable. Les effets spéciaux sont corrects. La bande musicale orchestrée par Bear McCreary est basique avec des bruits et des airs communs à l’ensemble du genre. Enfin, le montage effectué par Jason Hellmann débouche sur un film d’une durée de 98 minutes.

En conclusion, « Eli » est un bon film d’horreur disposant d’une histoire intéressante, d’une intrigue classique et d’un développement original. Le rythme s’accélère progressivement pour s’emballer dans la dernière partie. Le récit est fluide et la narration est linéaire. La mise en scène offerte par Ciarán Foy est efficace et offre une poignée de moments effrayants qui saura séduire les fans du genre. La photographie est simple, les effets spéciaux sont propres, la bande originale est sobre et le montage est cohérent. La distribution offre des prestations inégales avec une domination de Charlie Shotwell par sa performance. L’ensemble se laisse agréablement regarder sans pour autant révolutionner le genre.

 

 

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 433 268 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :