Aventure, Drame, Science fiction

FINCH (2021) ★★★★✮


 

Finch (2021)

 

 

L’un des rares survivants de l’apocalypse, construit un robot pour son chien. Ils voyagent vers San Francisco afin d’échapper aux intempéries.

 

 

« Finch » est un film de science-fiction post-apocalypse americain datant de Miguel Sapochnik, à qui l’on doit également « Repo Men » (2010). Les acteurs principaux sont Tom Hanks, qu’on a pu voir dans « The Circle » (2017), et Caleb Landry Jones, qu’on a pu voir dans « The Dead Don’t Die » (2019). Le film devait sortir en salles aux États-Unis le 2 octobre 2020, mais a été repoussé à plusieurs reprises en raison de la pandémie de COVID-19. Il a finalement été vendu à Apple TV et est sorti le 5 novembre 2021.

L’histoire proposée par « Finch » nous emmène dans un monde post apocalypse quinze année après qu’une éruption solaire massive ait détruit la couche d’ozone, transformant la planète Terre en un désert en grande partie inhabitable, ravagé par des phénomènes météorologiques extrêmes. L’un des rares survivants, Finch (Tom Hanks) vit seul avec son chien. Il ne s’aventure à l’extérieur que pour chercher des fournitures en portant une combinaison de protection. Finch crée un compagnon robot humanoïde qui appelle Jeff (Caleb Landry Jones). Lorsqu’il découvre qu’une énorme tempête s’approche de son lieu d’habitation risquant de tout détruire sur son passage, Finch décide de quitter les lieux avec Jeff et son chien à bord d’un camping-car fortement modifié en direction de San Francisco. Durant ce voyage, Finch essaie d’enseigner à Jeff de précieuses leçons sur la vie et le robot montre lentement son évolution…

Le scénario concocté par Craig Luck et Ivor Powell, qui officient également tous deux comme producteurs aux côtés d’un certain Robert Zemeckis, nous embarque dans un univers de fin du monde. La couche d’ozone est un gruyère et la planète est brûlée par les rayons ultraviolets du soleil, augmentant les températures, dépassant allègrement les 60°. L’unique personnage humain de l’histoire est un ancien ingénieur en robotique, qui vit dans un laboratoire souterrain de Saint-Louis appartenant autrefois à l’entreprise pour laquelle il travaillait avant le cataclysme. Il souffre d’une maladie incurable et il construit un robot humanoïde pour prendre soin de son chien une fois qu’il sera parti. Il le nourrit de connaissances encyclopédiques, dont de la documentation pour dresser et soigner les chiens. Mais les conditions météorologiques l’obligent à partir à l’aventure à travers ce qu’il reste du pays alors que sa santé décline.

Le personnage principal est donc incarné par Tom Hanks. L’acteur livre une performance de premier plan, montrant une gamme complète d’émotions humaines, comme seul un acteur de son calibre peut le faire. Mais alors qu’il est la seule personne vivante que nous voyons dans le film (à l’exception d’une séquence de flashback qui explique comment lui et Goodyear se rencontrent), il y a un autre personnage dans le film qui symbolise ce que signifie être humain. Jeff, parfaitement exprimé et capturé par Caleb Landry-Jones, est un droïde auquel Finch met la touche finale avant que l’histoire du film ne commence sérieusement. Robot par nature mais conscient des pensées, des émotions et des sentiments qui affectent chacun de nous, Jeff est plus qu’une collection de métal et de fils qui a la capacité de marcher et de parler. C’est la relation entre Finch et Jeff qui forme la clé de voûte du film.

Les valeurs de production qui ont été déployées pour ce métrage sont plus que satisfaisantes. Le tournage principal a débuté en février 2019, à Albuquerque au Nouveau-Mexique et s’est achevé à la fin du mois de mai 2019. La photographie présentée par Jo Willems offre une vision très apocalyptique de ce qu’il reste de la société avec une présence très marquée du sable, balayé par de fortes bourrasques de vent. Des tempêtes violentes balayent ce qui est encore debout. On peut observer l’absence totale d’activité dans les quelques lieux que parcourt le personnage principal. Les effets spéciaux sont particulièrement impressionnants, notamment pour tout ce qui touche à l’animation du robot. Celui-ci est animé par l’intermédiaire de la capture de mouvement. Jeff, l’ androïde, apprend tout au long du film. Au début du métrage, celui-ci parle en saccade comme un robot classique, mais au fur et à mesure que le film progresse, il parle de mieux en mieux, car il peut entendre comment Finch prononce les mots. Même chose avec ses actions et ses mouvements, au fur et à mesure que le récit progresse, ses mouvements deviennent plus humains que robots, de cette façon, le spectateur peut clairement voir qu’il apprend. La bande musicale orchestrée par Gustavo Santaolalla vient parfaitement accompagner les différentes ambiances de l’histoire. Le compositeur a utilisé des variantes de la partition de Hans Zimmer pour « True Romance » (1993). Enfin, le montage effectué par Tim Porter débouche sur un film d’une durée de 1125 minutes.

En conclusion, « Finch » est un très bon film de science-fiction post-apocalyptique disposant d’une histoire originale, d’une intrigue simple et d’un développement agréable. Le rythme est modéré, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie souligne parfaitement, mais simplement l’état du monde, la bande originale vient pleinement souligner l’atmosphère présentée, et le montage est rationnel. Les effets spéciaux sont bluffants et offrent une dimension sympathique et amusante au robot. Tom Hanks offre une prestation de premier plan qui n’est pas sans rappeler sa performance dans « Cast Away » (2000) de Robert Zemeckis. L’ensemble est suffisamment particulier pour se démarquer de ce qui se fait dans le genre. Malgré un contexte profondément sombre, ce métrage dégage une tendresse toute singulière pour nos compagnons à quatre pattes.

 

 

 

Publicité

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 434 417 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :