Action, Horreur, Thriller

TRIGGERED (2020) ★★★☆☆


 

Triggered (2020)

 

 

Cinq ans après la fin du lycée, des amis se retrouvent pour aller camper dans la forêt. Ils ont tous des secrets, et leur ancien professeur de sciences, après les avoir endormis, attache une bombe à retardement à chacun d’eux.

 

 

« Triggered » est un thriller d’horreur sud-africain datant de 2020, co-écrit, monté et dirigé par Alastair Orr, à qui l’on doit également « Indigenous » (2014). Les acteurs principaux sont Reine Swart, qu’on a pu voir dans « The Empty Man » (2020), Liesl Ahlers, qu’on a pu voir dans « Friend Request » (2016), Cameron Scott, qu’on a pu voir dans « Ring of Beasts » (2021), et Russell Crous, qu’on a pu voir dans « Escape Room » (2019). Ce métrage est paru le 6 novembre 2020 aux Etats-Unis, le 10 janvier 2021 en Afrique du Sud, et le 7 juillet 2021 en France.

L’histoire proposée par « Triggered » nous invite à suivre un groupe d’amis qui se retrouvent pour la première fois depuis la fin du lycée pour camper dans la forêt, l’espace d’un week-end. Le soir venu, ils échangent leurs souvenirs et buvant des bières et certains rapprochements s’opèrent. Le groupe est composé de Rian (Reine Swart), une jeune femme brillante qui fut Major de sa promotion et son petit ami PJ (Cameron Scott), batteur dans un groupe de rock, la populaire Ezra (Steven John Ward), l’introvertie Erin (Liesl Ahlers), le couple Shay (Suraya Rose dos Santos) et Bobby (Michael Lawrence Potter), les deux amies inséparables Amber (Paige Bonnin) et Cici (Kayla Privett), ainsi que le hargneux et pessimiste Kato (Russel Crous). Lorsque le groupe se répartit dans les tentes pour la nuit, ils sont subitement asphyxiés par un gaz soporifique. Lorsqu’ils se réveillent, ils sont tous équipés d’un gilet explosif. Le responsable de ce traquenard n’est autre que Monsieur Peterson (Sean Cameron Michael), ancien professeur de sciences du groupe. Celui-ci les tient pour responsable de la mort de son fils Caleb, décédé d’une overdose de drogue lors d’une fête. Il déclenche la minuterie de chacun des anciens élèves et se suicide. Le groupe d’amis va découvrir que les bombes sont bien réelles et que la seule manière de survivre à cette nuit cauchemardesque est d’être le dernier à rester vivant…

Le scénario concocté par David D. Jones et Alastair Orr, ce dernier officiant également comme réalisateur sur ce film, puise manifestement son inspiration dans différents classiques du genre. La prémisse ressemble à s’y méprendre au postulat de départ des premiers Vendredi 13, un groupe de jeunes adultes se retrouvent dans un endroit isolé pour s’adonner aux joies de l’alcool et du sexe, jusqu’à ce que la situation dérape. On ne peut s’empêcher de voir le parallèle avec la franchise Saw avec des protagonistes qui se retrouvent dans des situations extrêmes, obligés de commettre des actes qu’ils n’avaient pas imaginé jusque-là. Enfin, les fans du genre se rappelleront certainement du film japonais « Battle Royale » paru en 2000, réalisé par le défunt Kinji Fukasaku (1930-2003) où les protagonistes doivent s’entretuer jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un seul. Les scénaristes reprennent ce concept pour le déplacer aux Etats-Unis.

Globalement, « Triggered » nous offre une galerie de personnages assez générique où seul trois d’entre eux se démarquent clairement du lot. Erin (Liesl Ahlers) est vraiment la fille qui se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment, Rian (Reine Swart), une jeune femme intelligente, ambitieuse socialement et professionnellement, fille d’un flic, qui analyse et réfléchit de manière logique, bien que souvent en proie à la panique. Et finalement Kato (Russell Crous), limite antisociale, limite délinquant, et surtout, assez cash dans ses propos. Bien évidemment, lorsque ce petit monde va prendre conscience qu’il faut tuer son prochain pour récupérer du temps de vie en faisant grimper le compte à rebours présent sur la bombe qu’ils transportent, les choses vont se corser. En outre, au fur et à mesure que le récit avance, des secrets sont révélés, révélant la vraie nature des uns et des autres. Le suspense réside alors dans le fait de deviner qui sera le « vainqueur » de ce jeu mortel…

Les valeurs de production sont plus qu’acceptables avec des choix évidents dans l’utilisation du budget. Le tournage a eu lieu durant l’été 2019, à Swellendam, en Afrique du Sud, bien que l’histoire est censée se dérouler aux Etats-Unis. Le tournage n’a eu lieu que la nuit, car le récit se déroule tout au long d’une unique nuit. La photographie présentée par Brendan Barnes exploite simplement les décors naturels de la forêt. Une attention particulière a été portée sur les effets spéciaux, notamment les scènes de violence, dont certaines sont singulièrement gores. Finalement, peu parmi les protagonistes explosent directement, la grande majorité étant tuée par leurs « camarades » au gré des associations et des trahisons. La bande musicale, orchestrée par Andries Smit et Jason van Wyk est plutôt agréable, mettant l’accent sur l’atmosphère tendue et violente. Enfin, le montage effectué par Alastair Orr en personne débouche sur un film d’une durée de 94 minutes.

En conclusion, « Triggered » est un bon slasher disposant d’une histoire familière, d’une intrigue classique et d’un développement particulièrement sanglant. Le rythme s’élève progressivement, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est basique, offrant une majorité de scènes de nuit, avec un soin particulier apporté aux séquences de violence bien gore. La bande originale est agréable et le montage est dynamique. La distribution offre de bonnes prestations ou Reine Swart et Russell Crous parviennent à se détacher du lot. À l’arrivée, ce métrage est une agréable surprise et saura enchanter les fans du genre. Âmes sensibles s’abstenir !

 

 

 

Publicité

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 453 723 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :