Action, Corée du Sud, Crime - Policier, Fantastique, Thriller

SPIRITWALKER (2021) ★★★★☆


 

Spiritwalker (2021)

 

 

Un homme souffrant d’amnésie se réveille dans un nouveau corps toutes les douze heures. Progressivement, il cherche à reconstituer le puzzle l’ayant conduit à cette situation…

 

 

« Spiritwalker » ou « Yucheitalja » (유체이탈자) est un film d’action fantastique sud-coréen datant de 2021, réalisé par Yoon Jae-geun, à qui l’on doit également « Heartbeat » (2010). Les acteurs principaux sont Yoon Kye-sang, qu’on a pu voir dans « Mal-Mo-E: The Secret Mission » (2019), Park Yong-woo, qu’on a pu voir dans « Handphone » (2009), Lim Ji-yeon, qu’on a pu voir dans « Luck Key » (2016), Park Ji-hwan, qu’on a pu voir dans « Beasts Clawing at Straws » (2020), et Lee Sung-wook, qu’on a pu dans « Project Wolf Hunting » (2022). La première a eu lieu le 22 août 2021 lors du Festival du Film Asiatique de New York et est sorti en salles coréennes le 24 novembre 2021.

L’histoire proposée par « Spiritwalker » nous invite à suivre un agent secret nommé Kang I-an (Yoon Kye-sang), qui émerge doucement suite à un accident de voiture. Il se rend rapidement compte qu’il ne se souvient plus de rien. Alors qu’il semble se faire progressivement à cette situation, il se retrouve dans un nouveau corps sans comprendre ce qui lui arrive. Et ce transfert de corps en corps se reproduit toutes les douze heures. Il doit reconstituer son identité, tout en évitant les attaques d’autres agents ainsi que celles de dangereux criminels. Pire encore, il ne sait pas à qui faire confiance, en dehors de Haengryeo (Park Ji-hwan), un clochard, qui se retrouve embarqué dans une spirale infernale où les cadavres commencent à s’accumuler…

Le scénario concocté par Yoon Jae-geun, qui endosse également la casquette de réalisateur, présente une certaine originalité, mêlant des genres qui, associés ici, fonctionnent très bien ensemble. Le film d’action, le film policier et le film fantastique. L’action arrive après le premier tiers du film, car plus les investigations de I-an avancent, plus il se rapproche de la vérité, plus la volonté de ses adversaires pour le neutraliser est forte. Les éléments d’investigations sont doubles. D’une part, le personnage principal cherche à savoir qui il est et d’autre part, il cherche à comprendre qui et pourquoi il a été trahi. Enfin, la tournure fantastique réside dans le fait que l’esprit du principal protagoniste se déplace de corps en corps toutes les douze heures, à midi et à minuit. On retrouve également des sujets comme la traîtrise, des flics corrompus, des exécutions sommaires et une romance anéantie.

Le personnage central de cette histoire est donc Kang I-an incarné par Yoon Kye-sang, qui va rapidement prendre conscience qu’il n’est pas un individu lambda, et cela, notamment lorsqu’il est amené à se battre. Ses capacités physiques, techniques et sa dextérité à utiliser des armes à feu, laissent clairement entrevoir qu’il est un ancien militaire des forces spéciales ou un policier. Bien qu’il soit étonné par ses propres compétences, il n’a guère le temps de tergiverser tant les actions se succèdent. Park Ji-hwan interprète Haengryeo, un sans-abri avec qui on fait connaissance dès les premières minutes. Celui-ci se trouve progressivement de plus en plus impliqué dans les mésaventures de Kang I-an. Le personnage amène une pointe d’humour dans ce film d’action, avec ses réactions et quelques punch-lines très bien construites. Ji-Yeon Lim incarne Moon Jin-ah, également agente secrète, collègue de Kang I-an, avec qui elle a une relation amoureuse. Elle cherche son compagnon et rejette complètement l’idée que l’esprit de celui-ci voyage de corps en corps.

Les valeurs de production sont nettement au-dessus de la moyenne, comme c’est souvent le cas pour les films sud-coréens. La photographie présentée par Jeong Jong-heon joue avec des images tremblantes et légèrement floutées lorsque le personnage principal passe d’un corps à un autre. On retrouve une grosse variété de décors et le tournage s’est déroulé en différents endroits de Séoul. On retrouve de nombreuses fusillades, quelques explosions, des courses-poursuites en voiture et de nombreuses bagarres, à mains nues et/ou avec des couteaux. La violence avec lame étant une constante dans le cinéma coréen. Les scènes de combat arrangées par Park Young-sik sont particulièrement bien construites et peuvent être considérées comme l’un des points forts du film. La bande musicale est très présente, avec des tempos qui donnent beaucoup de rythme à l’ensemble. Enfin, le montage effectué par Kim Sun-min débouche sur un film d’une durée de 108 minutes.

En conclusion, « Spiritwalker » est un très bon thriller d’action disposant d’une histoire originale, d’une intrigue musclée et d’un développement robuste. Le rythme est véloce, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La mise en scène déployée par Yoon Jae-geun est nerveuse alors que son scénario est atypique. La photographie est sympathique, les scènes d’action sont rondement menées avec de nombreuses fusillades et courses-poursuites. La bande originale donne beaucoup de célérité à l’ensemble. La distribution offre de très bonnes prestations, toutefois dominées par la performance de Yoon Kye-sang qui vient grossir les rangs des acteurs aux rôles musclés. L’ensemble est parfaitement divertissant et vient s’inscrire dans les très bons films coréens de l’année 2021.

 

 

 

Publicité

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 453 758 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :