Action, Aventure, Chine, Hong-Kong, Science fiction

WARRIORS OF FUTURE (2022) ★★★☆☆


 

Warriors of Future (2022)

 

 

Une météorite apporte une vie extraterrestre sur la terre. Lorsque de puissantes créatures extraterrestres menacent l’humanité, les forces d’élite sont quasiment anéanties. Un soldat survivant découvre une conspiration encore plus importante…

 

 

« Míng Rì Zhàn Jì » (明日戰記) ou « Warrior of Future » pour la distribution internationale, est un film de science-fiction hongkongais datant de 2022, dirigé par le spécialiste des effets visuels Ng Yuen-fai qui fait là ses débuts en tant que réalisateur. Les acteurs principaux sont Louis Koo, qu’on a pu voir dans « The White Storm 2: Drug Lords » (2019), Sean Lau, qu’on a pu voir dans « Call of Heroes » (2016), Carina Lau, qu’on a pu voir dans « Young Detective Dee: Rise Of The Sea Dragon » (2014), Philip Keung, qu’on a pu voir dans « Shock Wave » (2017), et Nick Cheung, qu’on a pu voir dans « Line Walker » (2016). Le métrage a été en développement durant trois années et devait initialement sortir en 2019. Après un long retard, le film a ouvert le 46e Festival International du Film de Hong Kong le 15 août 2022 et est sorti en salles le 25 août 2022 à Hong Kong. Ce métrage est actuellement disponible sur Netflix.

L’histoire proposée par « Warriors of Future » nous emmène en 2055. Les guerres ont ravagé la Terre avec l’invention et la surutilisation de robots militaires, alors que le réchauffement climatique et les catastrophes ont entièrement détruit et pollué l’atmosphère (décidément !). De nombreuses personnes naissent avec des malformations congénitales et meurent. Un dôme de protection, appelé Skynets, a été construit à quelques centaines de mètres au-dessus du sol terrestre pour protéger les survivants. Toutefois, un météore s’est écrasé sur la Terre, et une plante extraterrestre, nommée Pandora, a émergé de ce météore pour dévaster une zone de 5 kilomètres de circonférence. Elle croit lorsqu’il pleut, mais purifie l’air de toute la zone, permettant aux habitants de mieux respirer. Une forte densité de population est donc concentrée à proximité de la plante.

Le Docteur Chan (Tse Kwan-ho), un scientifique de la forme militaire locale, a trouvé un moyen d’éradiquer la progression de Pandora tout en maintenant sa fonction de régénération de l’air. Une escouade de militaires est envoyée à proximité du cœur de Pandora pour injecter un virus dans le pistil, mais l’opération tourne au fiasco en raison d’un sabotage. Une équipe réduite parvient à survivre au crash de leur appareil de transport et tente de se rapprocher du cœur de la plante, mais leur parcours est semé d’embûches. Parviendront-ils à mener à bien leur mission avant qu’une tempête ne s’abatte sur la zone, provoquant le doublement ou le triplement de Pandora…

Le scénario concocté par Lau Ho-leung et Mak Tin-shu nous plonge dans l’univers de la science-fiction avec un monde dévasté par toutes sortes de dérives humaines auxquelles il faut ajouter une évasion botanique extraterrestre. Toutefois, le script ressemble étrangement à ce qui nous a été proposé par un autre film chinois, « Restart the Earth » (2021) réalisé par Lin Zhenzhao, à quelques nuances près. Dans le cas présent, le film se démarque essentiellement par les nombreuses scènes d’action et la qualité supérieure des effets spéciaux, mais pêche cruellement par son absence de profondeur. Les personnages sont creux et de nombreuses lignes de dialogue ne servent à rien pour une intrigue qui s’avère finalement singulièrement faible. Le dernier acte du métrage concentre bien évidemment le plus gros volume d’action, mais n’a guère de sens. Le méchant envoie une armée de robots pour neutraliser les principaux protagonistes de la mission. Ces humanoïdes peuvent se battre aussi bien que les soldats, alors pourquoi ne pas avoir envoyé les robots en première intention ? Bref, il y a beaucoup de trous dans l’histoire, ce qui plombe un petit peu le plaisir.

« Warriors of Future » s’articule autour de trois personnages principaux. Louis Koo incarne Tyler, un élément important de l’armée de l’air de ce qu’il reste de Hong Kong, qui possède des compétences extraordinaires dans l’exploitation des avions de chasse. Sa fille est décédée à cause de la pollution de l’environnement qui est devenue incontrôlable. Il en est profondément affecté et prend cette mission très au sérieux, y voyant la possibilité de rétablir un équilibre dans la société permettant ainsi de sauver de nombreuses vies. Sean Lau interprète Johnson Cheng, commandant de l’armée de l’air et frère d’armes de Tyler. Il supervise l’opération, puis rejoint ses hommes pour leur venir en aide après le crash des aéronefs. Il est convaincu que les soldats sont plus fiables que les robots et est prêt à se sacrifier pour la réussite de la mission. Philip Keung joue Yau Tai-long, surnommé Skunk, un ancien membre de l’armée de l’air qui a été renvoyé après avoir commis une erreur majeure. Il s’est brouillé avec Tyler pour ne pas avoir respecté les ordres. Il a ensuite été recruté par Johnson pour l’aider à porter secours à l’équipe et terminer la mission visant la modification de la génétique de « Pandora ».

Après avoir dit tout cela, et en gardant à l’esprit que Ng Yuen-fai, le réalisateur, est un créateur d’effets spéciaux, il devient évident que le point fort de ce métrage réside dans les valeurs de production. La photographie encadrée par Ng Man-ching est on ne peut plus futuriste. Les véhicules, les armes, les équipements, les différentes sortes de robots, les bâtiments, tout est construit pour nous rappeler qu’on se trouve au milieu du XXIe siècle. Dans la zone occupée par la plante extraterrestre, les habitations sont très endommagées, recouvertes de manière aléatoire d’une végétation agressive. Le chaos règne à l’intérieur des infrastructures et de vilaines bébêtes voraces se baladent, à la recherche de nourriture humaine. Les scènes de combat s’enchaînent à grand renfort de CGI entre les principaux protagonistes et les extraterrestres puis contre des robots hostiles. La bande musicale orchestrée par Chan Kwong-wing vient parfaitement accompagner les différentes ambiances et offre beaucoup de rythme à l’ensemble. Rappelons que ce compositeur est plus au moins incontournable dans les productions hongkongaises et a déjà été récompensé à de multiples reprises, ayant notamment reçu un Hong Kong Film Award pour « The Storm Riders » (1998), pour « Bodyguards and Assassins » (2009) ainsi que pour « Wu Xia » (2011). Enfin, le montage effectué par Wong Hoi et Luk Chi-ho débouche sur un film d’une durée de 99 minutes. Un choix judicieux qui permet de maintenir une dynamique importante et ainsi de gommer les faiblesses du métrage et plus précisément la fragilité de son scénario.

En conclusion, « Warriors of Future » est un bon film de science-fiction disposant d’une histoire familière, d’une intrigue basique et d’un développement maîtrisé. Le rythme est assez soutenu, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie est bien marquée futuriste, les nombreux effets spéciaux sont d’une très bonne qualité, les scènes de combat sont particulièrement bien soignées et efficaces. La bande originale vient parfaitement accompagner les différentes tensions de l’intrigue et le montage permet de garder une cadence élevée au récit. La distribution offre de bonnes prestations avec les très expérimentés Louis Koo et Sean Lau, appuyé par la bonne performance de Philip Keung. L’ensemble est grandement divertissant et permet de passer un agréable moment. À voir !

 

 

 

Publicité

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 453 758 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :